Dispositif Anti-Ronflement d’AirSnore : Avis, prix, posologie …

Au nombre des pathologies n’ayant pas de conséquences graves sur la santé du malade en apparence, mais affectant considérablement son entourage, figure le ronflement.

Tout comme la mauvaise haleine, le ronflement peut donc devenir très gênant et provoquer une certaine stigmatisation de la personne qui en souffre.

Que savoir au sujet de ce mal qui affecte considérablement l’entourage du malade mais qui peut aussi s’avérer dangereux pour celui-ci ? Comment le dispositif AirSnore peut aider à s’en débarrasser complètement ?

Le ronflement en tant que phénomène naturel

Dispositif Anti-Ronflement d'AirSnorAppelé également ronchopathie, le ronflement est un phénomène très répandu qui touche près de 50 % des adultes (hommes comme femmes) et près de 15 % d’enfants.

Il est de prime abord un phénomène naturel qui se manifeste par un bruit sonore et répétitif produit par certaines personnes lorsqu’elles sont endormies.

Ce bruit est dû au passage de l’air au niveau du pharynx qui est souvent rétréci chez le ronfleur contrairement aux personnes qui n’en souffrent pas.

Le pharynx doit en effet posséder une certaine ouverture afin de pouvoir faire passer l’air jusqu’aux poumons.

Le ronflement se manifeste de plusieurs façons en fonction des individus. La première manifestation de la ronchopathie est le son plus ou moins bruyant émis la nuit durant le sommeil.

Ce bruit peut être de 50 décibels, ce qui équivaut au niveau normal de la voix humaine, et peut parfois monter jusqu’à 100 décibels.

Le ronflement peut être passager (dû à certaines situations telles que le rhume), périodique ou définitif. Enfin, le ronflement peut entraîner un mal de gorge, une déshydratation de la bouche ou des réveils fréquents durant la nuit.

Il existe généralement trois types de ronflement classé en fonction de sa gravité. Ainsi le ronflement du niveau 1 a la particularité d’être faible et de ne point perturber la respiration du ronfleur.

Le ronflement du niveau 2 est plus fort et donc perturbateur de l’entourage. Ce type de ronflement peut dépasser la barre des 50 décibels et entraîner une grande fatigue au réveil.

Enfin, le ronflement du niveau 3 qui atteint les 100 décibels. Il s’agit du type de ronflement susceptible d’entraîner de graves conséquences sur la santé du ronfleur. Il ne faut surtout pas attendre le niveau 3 avant de songer à se faire soigner, car prévenir vaut toujours mieux que guérir.

D’autre part, il faut aussi penser à son entourage qui commence à être perturbé à partir du niveau 2.

Le ronflement en tant que pathologie

Le ronflement devient une pathologie à traiter à partir des niveaux 2 et 3. C’est en effet à partir de ces niveaux que débute la gêne de l’entourage due à l’intensité du bruit produit par le ronfleur.

Ce dernier devient la seule personne à pouvoir dormir, ignorant la gêne causée à son entourage. C’est aussi à partir des niveaux 2 et surtout 3 que le ronflement devient dangereux pour le ronfleur lui-même.

En effet, le ronflement peut engendrer une apnée du sommeil caractérisée par la fermeture complète des voies respiratoires durant plusieurs secondes. C’est en cela que résident la gravité et la dangerosité du ronflement surtout pour les personnes âgées.

Il peut ainsi entraîner de l’asphyxie, un arrêt cardiaque, un accident vasculaire cérébral, voire la mort du ronfleur.

Comme plusieurs autres pathologies, la survenue du ronflement est souvent liée à plusieurs facteurs ou prédispositions du malade. En effet, toutes les situations entraînant un rétrécissement ou un affaissement des voies respiratoires sont susceptibles d’occasionner le ronflement.

L’obésité, la vieillesse, une excroissance des amygdales, les maladies respiratoires, et autres constituent donc autant de facteurs pouvant favoriser la survenue du ronflement.

Il existe plusieurs traitements conventionnels du ronflement en tant que pathologie. Un diagnostic est au préalable effectué par les médecins afin de déterminer l’origine du ronflement.

Après quoi, les traitements généralement prescrits concernent l’utilisation de dilatateur externe, d’orthèse, de masque nasal et autres, dont l’objectif est d’élargir les voies respiratoires.

Un autre traitement plus risqué et coûteux concerne les opérations chirurgicales en cas de malformation liée aux amygdales.

Parallèlement aux traitements de la médecine, il existe des centaines de traitements et de produits recommandés et en vente libre.

L’on peut citer entre autres l’homéopathie, les bagues, oreillers et mentonnière anti-ronflement. Puisque la plupart de ces produits sont disponibles en vente libre, la majorité d’entre eux s’avèrent souvent inefficaces, bien que coûteux.

C’est cela qui justifie l’avènement du dispositif AirSnore.

Le dispositif Anti-Ronflement d’AirSnore

Le dispositif Anti-ronflement d’AirSnore fait partie des nouveautés en matière de traitement du ronflement. Il est fabriqué et vendu par Wolfson Berg Limited, une entreprise américaine célèbre dans le secteur sanitaire.

Ces autres produits sont certifiés par les autorités du pays dont le dispositif Anti-ronflement d’AirSnore. Ce dernier est constitué de deux catégories de produits, l’un solide, l’autre liquide.

L’embout buccal

Le premier produit du dispositif d’AirSnore est un embout buccal. Ce dernier est fabriqué dans un matériel sans danger pour la santé et se place à l’intérieur de la bouche pendant le sommeil.

Son objectif est d’élargir les voies respiratoires. Pour ce faire, il s’adapte à la constitution buccale du malade et déplace légèrement sa mâchoire en vue de favoriser le passage de l’air vers les poumons.

Le dispositif d’AirSnore est ainsi très pratique et non gênant pour l’utilisateur qui ressent à peine sa présence. La première force du dispositif d’AirSnore est donc son adaptabilité à toutes les personnes aussi bien jeunes que vieilles.

Pour l’utiliser, il suffit de le plonger dans de l’eau chaude quelques minutes, puis de le mordre avec force.

Cela permet de lui faire épouser de façon complète la forme de la bouche. Il faut ensuite le replonger dans de l’eau froide pour qu’il se solidifie et maintienne cette forme. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir concernant son utilisation, puisqu’il est livré avec un mode d’emploi très détaillé.

L’embout buccal d’AirSnore ne génère aucunement de gêne ni de douleur comme la plupart des autres embouts buccaux.

Sa possibilité à être moulé dans la bouche lui permet d’épouser parfaitement la forme de celle-ci ainsi que toutes ses particularités.

Ainsi, même les porteurs d’appareils dentaires, les personnes ayant perdu plusieurs dents peuvent utiliser sans aucun problème l’embout buccal d’AirSnore.

Les gouttes AirSnore

Le second produit du dispositif d’AirSnore concerne des huiles naturelles appliquées avant le sommeil. Elles ont pour rôle de libérer les voies respiratoires de l’intérieur et de lutter contre les écoulements nasaux qui peuvent être très dérangeants.

Plusieurs huiles issues de plantes et de graines naturelles (lavande, tounesol, eucalyptus, etc) rentrent dans la composition des gouttes d’AirSnore. Ce sont ces dernières qui lui confèrent une propriété 100 % naturelle et donc sans danger pour l’organisme.

Il suffit d’appliquer quelques gouttes sur la poitrine, le cou et dans les narines avant de se mettre au lit. Cela permet d’en finir avec les problèmes d’écoulement nasal et de toux parfois engendrés par le ronflement.

Avantages du dispositif d’AirSnore

Plusieurs avantages sont offerts par le dispositif d’AirSnore. En dehors de sa nature 100 % bio (les gouttes) et de son adaptabilité (embout buccal), il présente d’autres types d’avantages à savoir :

Sa facilité d’utilisation

Il suffit d’appliquer quelques gouttes de l’huile au niveau des parties précédemment citées, d’insérer ensuite l’embout dans la bouche, puis de se mettre au lit. Cette facilité à utiliser le dispositif est un véritable avantage pour l’utilisateur.

Son efficacité

L’utilisation non seulement de l’embout, mais aussi des gouttes offre une efficacité réelle et durable au dispositif. Ces dernières renferment par ailleurs de nombreuses vitamines et d’oligo-éléments utiles pour l’organisme en général.

Pour preuve, presque tous les témoignages à son égard (le dispositif) sur les différents fora de santé lui sont favorables. Aucun autre produit ne fait autant l’unanimité. Il est même conseillé par certains médecins.

Le non-recours aux traitements médicamenteux et coûteux

D’une part, le dispositif d’AirSnore préserve de l’utilisation de médicaments à la fois nombreux et dangereux pour la santé.

Presque tous les produits pharmaceutiques renferment en effet des éléments chimiques dont les effets secondaires peuvent être nuisibles pour la santé.

D’autre part, le dispositif d’AirSnore met à l’abri de certaines opérations chirurgicales à risque telles que la pharyngotomie.

Un coût abordable et une facilité d’entretien

Contrairement à la plupart des produits anti-ronflement, les deux composantes du dispositif d’AirSnore ne coûtent que 39 euros.

Par ailleurs, l’entretien du dispositif d’AirSnore (l’embout buccal) ne prend que quelques instants. Il faut juste le plonger chaque matin dans une eau froide associée à du dentifrice pendant une dizaine de minutes, puis le laisser sécher.

Où et comment se le procurer ?

Le dispositif d’AirSnore est en vente un peu partout, et surtout sur son site officiel. L’achat sur le site officiel présente certains avantages tels que des promotions et la garantie d’être remboursé après 60 jours en cas d’insatisfaction. Par ailleurs, il préserve des contrefaçons qui ne sont pas du tout efficaces.

Il faut également signifier qu’en dépit de son efficacité, le dispositif d’AirSnore n’est pas un produit miracle. Aussi, son utilisation doit s’accompagner de quelques gestes utiles. L’on peut citer entre autres comportements :

  • la pratique du sport, en particulier la gymnastique anti-ronflement qui favorise la réduction du ronflement. Il s’agit d’un exercice qui consiste à consolider les muscles buccaux et de la langue ;
  • l’arrêt du tabagisme : le tabac, à travers la fumée, participe à l’irritation des voies respiratoires qui finissent par rétrécir en réaction ;
  • la réduction de la consommation d’alcool : l’alcool contribue au relâchement des muscles du pharynx ;
  • dormir sur le côté : dormir sur le ventre ou sur le dos renvoie la langue au fond du palais, ce qui bloque davantage le passage de l’air.

En somme, le ronflement est un phénomène naturel, mais qui peut déboucher sur de profonds malaises et parfois engendrer la mort.

Il urge ainsi que le malade souffrant de sa forme chronique se prenne aussitôt en charge.

Pour ce faire, le dispositif Anti-ronflement d’AirSnore apparaît comme le meilleur moyen de lutte contre le ronflement. Fabriqué par des experts, il est à la fois efficace, d’un coût accessible et sans danger pour la santé humaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici