Présentation du régime Slim Data : Avis, prix, effet …

régime DataLes régimes classiques ont le don de décourager. Le premier jour, on se met à la diète, on ressent de terribles fringales passé 11 heures, on craque à 17 heures et on se jette sur la nourriture à 21 heures.

Le deuxième jour, on culpabilise et on reprend le régime en se jurant de ne plus dévaliser le réfrigérateur ou le placard.

Un véritable cercle vicieux s’installe, laissant apparaître le tant redouté phénomène du yoyo. Or, vous n’êtes en rien coupable ni responsable.

Votre cerveau, malmené par des années d’anarchie alimentaire, est le seul et unique fautif. Le docteur Yann Rougier vient à votre secours avec sa méthode slim data.

Ce programme minceur vient véritablement révolutionner l’univers des régimes en se fondant pour la première fois sur un index mesurant la force de stockage des aliments. Vous pouvez tirer un trait définitif sur les sensations de faim et retrouver le sourire en observant vos kilos s’envoler sans plus jamais refaire surface.

Un régime pour résoudre le surpoids causé par l’alimentation contemporaine

Une alimentation moderne incompatible avec l’organisme

La méthode de slim data n’est pas une invention marketing ou le dernier régime en date. Il s’agit de la synthèse d’années de recherches pluridisciplinaires menées en collaboration en France, aux Etats-Unis et au Japon inspirés de régimes équilibres. Le régime slim data a été conçu par le docteur Yann Rougier, neurobiologiste spécialiste en nutrition.

Fort de 25 années d’expériences professionnelles, le médecin est parti du constat que nos habitudes alimentaires ont plus changé ces 50 dernières années qu’elles ne l’ont été au cours des 50 derniers siècles par l’utilisation excessive d’additifs alimentaires, le raffinage de la nourriture, le surplus de matières grasses, de sel, de sucre, de colorants, de conservateurs réduisant la qualité des aliments, l’incitation à manger des quantités pantagruéliques sans prendre le temps de déguster et d’apprécier le moment passé à table.

Cette évolution bien trop rapide, selon lui, serait à l’origine d’un dérèglement progressif de notre système digestif et par conséquent, d’un grand bouleversement au niveau des mécanismes de la satiété et de la dépense énergétique. Pour les spécialistes, personne ne serait donc responsable de son surpoids. Le corps humain n’a eu en effet ni le temps, ni la force de s’adapter à la transformation trop rapide de l’alimentation moderne.

C’est ce qui fait que le pancréas est amené à sécréter trop d’insuline, autrement dit l’hormone de stockage des glucides et des graisses, que les tissus graisseux stockent beaucoup plus qu’avant, mais aussi que le centre de satiété situé dans le cerveau réclame une surabondance de nourriture dont il n’a absolument pas besoin. Ces excès sont aussi appelés fausses faims. Les conséquences ne se font pas attendre. On s’arrondit, et notre centre de la satiété se déconnecte.

On se nourrit au-delà de notre faim, et quelques minutes après on se demande pourquoi on a tant mangé. Tout cela parce que ces perturbations neuro digestives déséquilibrent nos neurotransmetteurs que sont la dopamine et la sérotonine, censés nous signaler faim et satiété. Ainsi, il faudra trente à quarante minutes après le début d’un repas pour que le centre de la satiété se reconnecte, le temps de reprendre deux ou trois fois des lasagnes…

Toujours selon le docteur Yann Rougier, nous possédons tous une mémoire minceur qu’il est possible de réveiller par le régime slim data. C’est ainsi que suivre ce programme amaigrissant pourrait permettre une perte de poids de 1 kilo par semaine.

La perte de la mémoire minceur

L’alimentation contemporaine a étouffé la mémoire minceur de diverses manières :

  • avec la multiplication de modes de cuissons agressifs ;
  • avec des produits trop raffinés, des plats industriels trop transformés, avec trop de sel, de sucre, de mauvaises graisses, autant de produits conçus de manière à émoustiller notre cerveau et à créer une envie de consommer toujours plus ;
  • par une hyperphagie commune loin des signaux de faim et de satiété. Entre besoins réels et satiété déréglée, notre cerveau ne sait plus où il en est et réclame toujours plus de nourriture.

A la fois une appellation scientifique imaginée par son auteur qui signifie Slimness with the Lowest Index of Metabolism, c’est-à-dire maigrir grâce à l’utilisation de l’index métabolique le plus faible, et un jeu de mot avec l’autre traduction française du mot, à savoir mince, le régime slim data intervient pour rééquilibrer le centre de satiété. L’objectif est réellement d’apprendre à remanger par besoin physiologique.

Le principe du régime slim data

Le principe du régime slim dataLe régime slim data s’installe dans la durée et vise à réduire le stockage des aliments dans notre corps, afin de parvenir au rééquilibrage du métabolisme digestif et ainsi perdre du poids et le stabiliser tout en gagnant de la vitalité. Le tout sans frustration puisque la méthode minceur n’interdit aucun ingrédient !

A force de faire des excès alimentaires, nos repas finissent par se convertir en graisse de réserve. Avec la méthode de slim data, on ne raisonne plus en calories mais en stockage. A partir des observations qu’il a pu mener dans le cadre de ses recherches, le docteur Yann Rougier a inventé un nouvel index qui indique la force de stockage d’un aliment, ou d’un plat ou d’un repas, dans l’organisme, et la façon dont celui-ci envoie un message de satiété au cerveau.

Le régime slim data se réfère ainsi à l’indice slim data ou indice minceur attribué à chaque aliment, identifié dans le cadre de la méthode par une couleur. Il permet ainsi de composer un repas de trois unités alimentaires dont l’indice global sera le plus favorable à la minceur. Beaucoup plus complet que les régimes classiques, cet indice de stockage prend en considération à la fois :

  • l’index calorique, autrement dit la nourriture qui est consommée pour être transformée en énergie par l’organisme ;
  • l’index enzymatique, soit la façon dont sont digérés les aliments ;
  • l’index insulinique ou glycémique qui mesure la manière dont réagit le corps pour assimiler, utiliser ou stocker les aliments, soit en l’utilisant pour fournir de l’énergie, soit en le stockant sous forme de réserves de graisse. Cet index indique le degré d’insuline sécrété en réponse à un aliment selon son index glycémique et sa charge glycémique.

En d’autres termes, chaque aliment est classé selon son pouvoir de stockage graisseux. Le programme slim data combine les trois index alimentaires et indique ainsi le pouvoir de chaque aliment à générer des graisses corporelles dans l’organisme.

L’indice slim data, ou capacité de stockage d’un aliment, est un indice minceur compris entre 0 et 100. Plus il est bas, plus il est favorable au déstockage et à l’amaigrissement ou à la stabilisation du poids actuel que vous désirez maintenir.

A l’inverse, plus un aliment ou un plat possède un slim data proche de 100, plus il risque d’être stocké et d’entraîner une prise de poids. Le régime slim data tient véritablement compte du dialogue biochimique entre l’aliment et le corps. En effet, il existerait une très grande différence entre ce que nous mangeons, ce que nous digérons et ce que nous métabolisons. Ainsi, 100 calories de yaourts ne produisent pas le même effet digestif et métabolique dans l’organisme que 100 calories de pommes ou d’huile d’olive.

Mais il faut aussi compter avec les turbulences des fourneaux. Un même aliment voit son slim data passer du simple au double selon le mode de cuisson ou sa transformation industrielle. De ce fait, le riz complet possède un index 45 tandis que le riz précuit voit son index s’élever pour atteindre 90, quasiment du sucre pur… Il en est de même pour les carottes en purée par rapport aux crues.

Les différentes zones selon l’indice minceur du régime slim data

Les différentes zones selon l’indice minceur du régime slim dataLa méthode slim data est très simple à appliquer. Le but est de sélectionner les aliments avec un indice faible. Pour vous guider dans votre choix et ainsi composer une assiette saine, le docteur Yann Rougier a mis en place un tableau des slim data ne se présentant pas sous forme chiffrée mais qui classe chaque sorte d’aliments dans quatre zones distinctes afin de les répartir selon leur indice minceur :

La zone verte

La zone verte regroupe des aliments à force de stockage faible que l’on peut consommer librement. Leur indice minceur est compris entre 0 et 35. Parmi ces aliments santé qui vous permettent de perdre du poids, vous retrouvez tous les légumes sauf les carottes cuites, les betteraves rouges cuites, les navets et ceux appartenant à la famille des potirons.

Vous éviterez également la purée et les soupes mixées. Vous pouvez aussi manger à volonté les fruits frais, les produits laitiers pauvres en graisses, de nombreux poissons et tous les fruits de mer, les viandes. La zone verte exclut toutes les matières grasses et les desserts.

La zone orange

La zone orange regroupe les aliments dont l’indice minceur se situe entre 40 et 55. Ces aliments ne vous feront pas prendre de poids mais vous n’en perdrez pas non plus. Comme pour un feu tricolore, la couleur indique un ralentissement, une modération.

Articles complémentaires :   Keto Diet : principe, prix, avis, danger ?

Il s’agit des aliments à force de stockage moyenne qui doivent être mangés seuls sans abus ou pouvant être associés avec des aliments de la zone verte dès le début du régime. On y retrouve de nombreux fruits, des céréales, les légumineuses, les crêpes, les gaufres, les sorbets.

La zone rouge

Dans cette zone, l’indice minceur des aliments oscille de 60 à 80. Le pouvoir de stockage de ces aliments est assez élevé. Ils peuvent être consommés à partir de la deuxième étape du régime slim data, en étant toujours associés avec des aliments de la zone verte afin de rééquilibrer leur apport calorique.

Le résultat est alors orange. La zone rouge est constituée de carottes cuites, de bananes mûres, de jus de fruits, même fraîchement pressés, de charcuteries, et tous les fromages riches en graisses.

La zone violette

Heureusement plus restreinte que les trois autres, la zone violette répertorie les aliments à force de stockage très forte dont leur indice minceur dépasse les 80 et peuvent atteindre un slim data de 100. Ces derniers sont considérés comme les ennemis de la ligne et surtout de la santé.

Ils doivent donc à tout prix être tenus à l’écart durant les trois premières semaines du régime, puis par la suite, ils pourront être consommés de manière très marginale avec une grande modération. Si l’on veut consommer des aliments de la zone violette, il faut absolument les combiner à des aliments de la zone verte afin de créer un équilibre.

Dans cette zone se côtoient entre autres la baguette industrielle, les chips, les friandises, la bière, les cacahuètes, les charcuteries, autrement dit les aliments trop raffinés ou gorgés d’additifs pas très bons pour la santé.

Quelques interrogations justifiées par le docteur Rougier

Un classement fastidieux mais nécessaire à la réussite du régime slim data

Quelques interrogations justifiées par le docteur RougierA regarder de plus près la liste des aliments, des interrogations métaphysiques pointent. Pourquoi les cerises sont classées dans la zone verte tandis que les pommes cuites sont regroupées dans la zone orange ? La cerise est le fruit qui contient le plus de fructose.

D’une part, ce fructose est digéré principalement par le foie et non par le pancréas, alors que la pomme contient un mélange de fructose et de glucose. Ce dernier sucre, provoquant une réaction pancréatique, se traduit par une sécrétion d’insuline.

D’autre part, le rôle de l’insuline est de faire pénétrer le sucre dans les cellules pour produire de l’énergie. Si l’on sollicite trop fréquemment et trop violemment le pancréas en préparant des repas avec des slim data élevés, ce flux insulinique en vient à se dérégler.

S’en suit alors un déséquilibre lourd de conséquences. Premièrement à la longue, le dérèglement du système digestif favorise tous les mécanismes du surpoids, et deuxièmement, il fait baisser trop fortement le taux de sucre dans le sang, ce qui provoque l’hypoglycémie et entretient le besoin de manger.

Les raisons de l’éviction de certains produits

Il est légitime de s’interroger au sujet des bouillons en tablette et des sauces industrielles qui figurent dans la zone violette. Pourquoi sont-ils impérativement à éviter ? Selon le docteur Yann Rougier, ils contiennent des substances chimiques qui obligent le corps à trouver de nouvelles réactions biochimiques pour les métaboliser.

Lorsque le corps ne sait pas comment les éliminer, il les stocke, ce qui favorise la rétention d’eau et le développement de nombreux terrains allergiques. Sachant que l’alimentation de nos pays occidentaux a beaucoup plus changé en quelques années qu’en plusieurs siècles, la plupart des aliments industriels raffinés ont vu leur slim data augmenter, voire exploser, d’où les personnes qui sont de plus en plus nombreuses à tenter de se débarrasser de leurs kilos en trop, en vain.

Pour supprimer ces crises d’hypoglycémie, maîtriser les fausses faims qui poussent à manger plus que nécessaire, réguler le centre de satiété, réveiller la mémoire minceur des cellules graisseuses et diminuer sans effort les prises alimentaires, la solution réside véritablement dans le fait de redécouvrir les aliments et la façon de les associer. Ce n’est que de cette façon que vous réussirez à diminuer le slim data global de vos repas.

Les outils de la méthode slim data

Pour vous aider à vous confectionner des repas équilibrés, reportez-vous à ce tableau de couleurs. Tout votre régime repose dessus.

Les outils de la méthode slim data

Menu type d’une journée slim data en première phase

Au petit déjeuner :

  • Menu type d’une journée slim data en première phasedu thé, une infusion ou du café sans sucre ;
  • un yaourt nature. Il n’est pas impératif qu’il soit à 0 % de matière grasse car les aliments allégés ne sont pas obligatoires dans la méthode slim data ;
  • 2 cuillères à café de son d’avoine ;
  • un kiwi.

Si votre estomac le réclame, rien ne vous empêche de reprendre un thé ou une tisane avec un yaourt et un fruit appartenant à la zone verte au cours de la matinée.

Au déjeuner :

  • une salade de tomates au basilic et au fromage de chèvre frais avec un filet d’huile d’olive extra vierge ;
  • une côte de veau grillée ;
  • une poêlée de champignons et de petits pois sautés à l’ail ;
  • 2 ou 3 clémentines.

Si vous avez faim dans l’après-midi, vous pouvez prendre un goûter composé d’un thé ou d’une infusion avec un yaourt et un fruit.

Au dîner :

  • une salade de pousses d’épinards arrosée d’un filet d’huile de sésame ;
  • une pizza fine aux légumes ;
  • de la ratatouille ;
  • des fruits rouges mélangés à du fromage blanc.

Menu type d’une journée slim data en phase de stabilisation

Au petit déjeuner :

  • Menu type d’une journée slim data en phase de stabilisationune tranche de pain complet au levain avec du beurre et une cuillère à soupe de miel ou de confiture ;
  • un yaourt aux fruits ;
  • une orange ;
  • un thé, une tisane ou un café sans sucre.

En milieu de matinée, autorisez-vous une collation en buvant une boisson chaude sans sucre accompagnée d’un fromage blanc et d’un fruit de saison.

Au déjeuner :

  • un potage maison ;
  • une tranche de gigot d’agneau ;
  • des flageolets ;
  • une faisselle avec une nectarine en morceaux.

Si vous voulez prendre un goûter, prenez un thé ou une tisane avec un yaourt nature et un fruit frais.

Au dîner :

  • une tranche de saumon fumé déposée sur une tranche de pain complet au levain et une cuillère à soupe de crème fraîche à l’aneth ;
  • 4 crevettes sautées avec très peu d’huile ;
  • du fenouil grillé aux tomates et à l’ail ;
  • une part de tarte aux fraises.

L’efficacité du régime slim data

L’efficacité du régime slim dataLe programme de slim data n’a pas fait l’objet d’études scientifiques. Par conséquent, aucune donnée ne vient étayer ses mécanismes d’action. En revanche, quelques recherches ont été entreprises au sujet des aliments à faible index glycémique, autrement dit un des index utilisés pour classifier les aliments et leur indice slim data. Les aliments dotés d’un index glycémique faible seraient plus rassasiants.

Néanmoins, ce constat ne signifie pas nécessairement que la consommation d’aliments à faible indice glycémique provoque systématiquement une perte de poids. A ce jour, il n’existerait pas d’association entre l’index glycémique, l’apport en calories et le poids corporel. En outre, un autre index utilisé pour classifier les aliments et leur indice slim data est l’index calorique. Plus un aliment a un faible indice calorique, mieux il sera classé.

Hors de tout doute, il est bien démontré dans la littérature scientifique qu’une diète faible en calories a des effets bénéfiques sur le poids. Cependant, l’auteur du régime slim data précise que le principal index utilisé est celui insulinique, limitant ainsi l’utilisation d’une diète faible en calories.

Par conséquent, il est possible de maigrir tout en se faisant plaisir avec des aliments qui seraient automatiquement prohibés dans un régime restrictif. Les règles diététiques sont si faciles à utiliser que vous pouvez vous attendre à maigrir de 3,2 kilos à 3,7 kilos par mois dans le cas où vous souhaitez perdre moins de 10 kilos. Si vous avez pour objectif de vous alléger de plus de 10 kilos, vous avez toutes les chances de perdre de 3,5 kilos à 4,5 kilos par mois.

Les clés pour réussir le régime slim data

Pour optimiser vos chances de ressentir la vraie faim et la satiété :

  • Les clés pour réussir le régime slim dataVous devez apprendre à ne pas manger en dehors des repas et surtout apprendre à ne pas recourir à la nourriture par faim émotionnelle. Il s’agit de ce petit creux que l’on croit ressentir lorsque l’on a un coup de fatigue ou quand on traverse une période un peu difficile qui nous pousse vers le gras et le sucre. Il est essentiel de manger uniquement avec la faim physiologique. En balayant les grignotages et en vous contentant de trois repas par jour, votre organisme réussira à se contrôler sans difficulté ;
  • Surtout, il faut bien respecter les premiers signes de satiété. Pour cela, il convient de prendre les repas dans le calme, en mangeant lentement et en mâchant soigneusement les aliments, tout en se concentrant sur les saveurs. Manger vite et de manière goulue empêche aux signaux de satiété de se mettre en place. Ainsi, un repas doit durer au moins 20 minutes pour que le cerveau reçoive les signes ;
  • Vous devez ruser pour moins stocker. L’index minceur change effectivement selon les aliments avalés ensemble. De ce fait, les pâtes suivies d’un fruit relèvent de l’ouragan glucidique. Le docteur Yann Rougier vous donne de précieuses astuces simples à appliquer au quotidien pour ne pas déclencher un pic d’insuline. La pomme, par exemple, est certes peu calorique mais son sucre passe très rapidement dans le sang, déclenchant une hausse de la glycémie. Afin d’éviter le piège, vous pouvez manger un yaourt avant la pomme car ses protéines ralentissent le passage des glucides. Bien que vous ingériez plus de calories, vous stockez malgré tout nettement moins. Il en est de même pour alléger le croissant ou la brioche du dimanche matin qui accompagne le bol de café. L’idéal sera de commencer le petit déjeuner par un yaourt. Et pour un bon plat de pâtes, vous pouvez amorcer par de la volaille ou du poisson. Une fois de plus, les protéines vous sauvent la mise et vous permettent de combler votre appétit sans vous priver de vos péchés mignons ;
  • Il est fondamental de privilégier le mode de cuisson à la vapeur douce, sans ajouter de matières grasses ;
  • Il est vivement conseillé de consommer des protéines à chaque repas ;
  • Limitez autant que possible la consommation d’alcool bien trop riche en sucre ;
  • Consommez idéalement les légumes crus ou très peu cuits plutôt que les légumes cuits. Ainsi, les carottes crues sont un aliment de la zone verte, alors que les carottes cuites sont un aliment de la zone rouge ;
  • Pour vous assurer une réussite totale et ne plus jamais reprendre les kilos, il vous faudra simplement continuer à penser association d’aliments.
Articles complémentaires :   Présentation du régime Cohen : Avis, prix, effet ...

En plus du régime, vous optimiserez la perte de poids :

  • En reprenant ou en intensifiant une activité sportive régulière. Marche, natation, aquagym, jogging, libre à vous de choisir ce qui vous plaît et vous détend tout en allant à votre rythme. Le plus important étant de pratiquer de l’exercice physique de façon régulière pour que le corps puisse éliminer encore plus. Une fois que vous avez atteint votre objectif de poids et que vous arrêtez le régime, il est vivement conseillé de poursuivre le sport ;
  • En prenant des compléments alimentaires naturels en vitamines et en minéraux, ainsi que des aides minceur brûle-graisses. Certains sont spécialement formulés pour accompagner le régime slim data et contrer les méfaits de l’alimentation moderne, raffinée et riches en additifs chimiques multiples. Le docteur Yann Rougier remarque qu’une orange des années 1930 apportait environ 70 % des apports journaliers recommandés en vitamine C, aujourd’hui la plupart des oranges sont cueillies vertes, mûrissent stockées sans lumière, et la même orange ne fournit plus que 7 % à 10 % des apports journaliers recommandés. Pour le médecin, les compléments poly vitaminiques de qualité peuvent combler ce déficit tout en aidant à perdre du poids, en facilitant le métabolisme des graisses et des sucres et en luttant contre le stress. Les compléments alimentaires apporteront tout ce dont votre organisme a besoin dans le plus grand respect du corps et de ses rythmes biologiques.

Les points positifs du régime médium fat

Une meilleure hygiène de vie

Les points positifs du régime médium fatPeu restrictif en terme de quantité, le régime médium fat est davantage une méthode comportementale qu’un régime amincissant, même si la perte de poids est généralement la conséquence du suivi de ce régime alimentaire, qui plus est, s’avère être très facile à intégrer à votre alimentation de tous les jours.

Il permet effectivement une grande liberté dans vos choix alimentaires en plus d’une fraîcheur saisonnière renouvelée. La méthode amaigrissante propose une grande variété d’aliments nutritifs non transformés avec lesquels on atteint assez facilement la satiété grâce notamment, à la richesse en fibres.

Ainsi, favoriser un régime amincissant qui allie plaisir et diversité s’avère être beaucoup plus facile à suivre sur le long terme, et même agréable pour perdre progressivement et durablement du poids. Il n’existe pas d’aliments totalement interdits, bien que plusieurs soient à consommer avec modération. Cela permet aux personnes atteintes d’obésité d’introduire des changements durables dans l’alimentation, garant du succès à vie.

Des bénéfices certains sur la santé

Et les bénéfices santé de ce type de diète santé et minceur sont indéniables étant donné que le régime médium fat permet de faire abaisser les taux de cholestérol. Le régime méditerranéen est le seul qui a prouvé scientifiquement, et de manière rigoureuse, un effet particulièrement positif sur l’incidence des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et du diabète.

Ceci est principalement dû aux lipides ajoutés sous forme d’acides gras mono insaturés, avec la consommation quasi exclusive d’huile d’olive et une faible quantité d’acides gras saturés. Par ailleurs, plusieurs études montrent que le régime méditerranéen améliore les chances de grossesse lors d’une fécondation assistée.

Le régime médium fat est riche en fibres, ce qui améliore nettement le transit intestinal. Reconnu dans la prévention de la maladie d’Alzheimer et de la maladie de Parkinson, il a aussi des atouts pour ceux et celles qui désirent retrouver la ligne tout en améliorant globalement la santé.

Le régime médium fat lutte efficacement contre le vieillissement de la peau et illumine le teint. Il est donc intéressant de noter que même si vous n’avez pas forcément besoin de maigrir, vous avez tout intérêt à adopter le régime médium fat pour améliorer votre qualité de vie et votre espérance de vie. Le régime médium fat convient à tout le monde et même aux enfants, car ils sont à l’âge idéal pour établir et retrouver une bonne hygiène de vie, saine et durable.

Des moments conviviaux

Un autre bénéfice probable du régime médium fat est lié à la façon de manger, au plaisir de passer du temps à table, à la convivialité des repas, moments importants de sociabilité, oubliés ou négligés dans une bonne partie des pays occidentaux. Les gens vivant au bord de la Méditerranée prennent le temps de manger, ce qui contribue aussi à une bonne mastication et à une meilleure digestion.

Un régime agréable à appliquer au quotidien

Le régime médium fat combine modération, variété et vie active au quotidien. Les principes de base sont faciles à comprendre et peuvent aisément être appliqués à la maison comme à l’extérieur. Les sorties au restaurant ne vous empêchent pas de manger méditerranéen car la plupart des établissements proposent des menus sains et équilibrés riches en légumes. Par ailleurs, les recettes de cuisine méditerranéenne sont innombrables.

Elles sont pour la plupart simples à cuisiner en plus d’être délicieuses et rafraîchissantes. Le régime médium fat sera particulièrement adapté à la saison estivale mais apporte beaucoup de plaisir culinaire tout au long de l’année. Les gourmands ne peuvent qu’apprécier le régime médium fat car ils ne sont aucunement contraints de se priver avec une diète restrictive. S’agissant plutôt d’un mode de vie à adopter, vous ne risquez pas d’être confronté au sentiment de frustration, le programme est uniquement source de plaisir !

Une perte de poids réelle et durable

Une étude conduite à la faculté de médecine de Harvard aux Etats-Unis a révélé que les personnes soumises à l’alimentation méditerranéenne pendant 18 mois ont perdu plus de poids que les personnes ayant adopté un régime amaigrissant dont la seule caractéristique était d’être faible en gras. Par conséquent, le régime médium fat est idéal pour retrouver définitivement la ligne.

Les points faibles du régime médium fat

Les points faibles du régime médium fatSi vous voulez perdre du poids rapidement, le régime médium fat ne répondra pas à vos attentes. Mis à part cela, les personnes vivant dans les pays méditerranéens profitent d’un taux d’ensoleillement élevé tout au long de l’année, ce qui leur procure une synthèse de vitamine D régulière. Pour les populations nordiques, c’est le lait de vache qui constitue la principale source de cette vitamine. Comme le lait ne fait pas partie du régime médium fat, il faut miser sur une forte consommation de poissons gras, ainsi que sur les yaourts enrichis en vitamine D, ou, à la limite, sur les suppléments. Sinon, une carence en vitamine D est possible.

Pour les familles avec des adolescents, le régime médium fat peut cependant paraître un peu rébarbatif. Ce type d’alimentation s’éloigne du mode alimentaire nord-américain et les parents soucieux d’inculquer les bonnes bases alimentaires devront user de patience et de persévérance.