Régime Présentation du régime Shelton : Avis, prix, effet …

Présentation du régime Shelton : Avis, prix, effet …

régime SheltonPerdre 5 kilos en l’espace de deux semaines tout en continuant de manger en quantité généreuse, cela semble irréel, et pourtant c’est l’incroyable promesse du régime Shelton.

Précurseur des diètes dissociées, ce programme amaigrissant encore peu connu repose sur sept règles d’or à respecter à la lettre. Les personnes qui adorent déguster des repas copieux vont être conquis par le régime Shelton.

Les origines historiques du régime Shelton

Le régime Shelton est le premier régime dissocié à avoir vu le jour. Il fut inventé par le naturopathe et hygiéniste américain Herbert McGolphin Shelton en 1951, date à laquelle il publia la méthode dans son ouvrage Food Combining Made Easy.

Le médecin végétarien s’est fondé sur les travaux du docteur Howard Hay datant de 1911 pour mettre au point un mode d’alimentation basé sur les combinaisons alimentaires ou les menus dissociés, un concept en parfaite harmonie avec les capacités biologiques d’assimilation et de digestion de l’organisme de l’être humain. Il a pour ambition le respect du fonctionnement des enzymes en milieu acide ou basique afin de protéger ou restaurer la santé. Cette théorie a provoqué un engouement immédiat et durable.

Après le décès du docteur Shelton en 1985, ses disciples naturopathes continuèrent son œuvre. Son livre traduit en français sous le titre Les combinaisons alimentaires et votre santé reste l’ouvrage de référence de cette méthode qui a toujours ses adeptes. La promotion faite par certaines stars contribue entre autre à son succès, comme c’est le cas du chanteur Demis Roussos qui a réussi à perdre près de 63 kilogrammes en 12 mois. Enthousiasmé, ce dernier s’en inspira pour en faire le sien et le promouvoir sous son nom.

Le principe du régime Shelton

La théorie défendue affirme que chaque repas pris au cours d’une journée doit se consacrer à une seule et unique catégorie d’aliments. En effet, selon le médecin, chaque aliment consommé isolément ne fait pas grossir. Le type d’aliment importe peu, l’essentiel est de ne prendre en compte que le moment et la manière dont il est ingéré.

Les quantités absorbées peuvent être abondantes car les aliments privilégiés sont peu caloriques. Vous faites en effet la part belle aux fruits, légumes et viandes maigres. L’alimentation proposée est donc hypocalorique car elle est limitée en matières grasses et produits laitiers.

L’auteur a créé sa propre classification d’aliments dont la consommation combinée de certaines catégories est interdite lors d’un même repas. Il distingue ainsi le groupe des fruits sucrés, le groupe des fruits mi-doux, le groupe des fruits acides, le groupe de légumes, le groupe des amidons ou des glucides ou des féculents, le groupe des graisses, le groupe des protéines, le groupe des pastèques et des melons. Certains repas sont entièrement protéiques, d’autres n’apportent que des fruits ou des féculents.

La dissociation des aliments est rythmée sur une journée pendant deux semaines. Ainsi, vous ne vous nourrissez que d’un seul type d’aliment ou de plusieurs aliments dont il est permis de manger au petit déjeuner, une autre famille d’aliments au déjeuner et une autre au dîner. Faites-vous plaisir, les quantités sont illimitées !

Les sept règles d’or du régime Shelton

Les sept règles d’or du régime SheltonLe régime hypocalorique pour maigrir selon le docteur Shelton est régi selon sept principes :

  1. La règle des combinaisons : certains aliments ne doivent pas être pris ensemble dans le cadre d’un même repas.

Ainsi, les protéines se combinent avec les légumes et jamais avec les féculents, autrement dit les glucides. Les féculents se combinent avec les légumes, et jamais avec les protéines. De même, les fruits ne peuvent que se manger ensemble et les matières grasses sont à limiter car elles retardent la digestion ;

  1. La règle du temps : les repas doivent être obligatoirement espacés d’un certain nombre d’heures variant en fonction de la catégorie d’aliments ingérés.

Il est nécessaire de comprendre le cycle normal du corps qui divise une journée en trois étapes : 4 h – 12 h : phase d’élimination ; 12 h – 20 h : phase de consommation ; 20 h – 4 h : phase d’assimilation. Ainsi, après un repas composé de protéines, le docteur Shelton conseille d’attendre 4 heures avant de manger des féculents ou des fruits.

La consommation de fruits ou de protéines doit intervenir 4 heures après avoir ingéré des féculents. Un repas de féculents, de protéines ou de légumes peut être pris 2 heures après celui de fruits. Si les plats de féculents ou de protéines contenaient plus de 30 % de matières grasses, patientez 7 heures avant de consommer un autre aliment ;

  1. La règle des légumes.

Ils ne se mangent qu’avec les protéines comme la viande et le poisson, et les féculents comme le riz, les pâtes, les pommes de terre, la semoule, etc…, les féculents n’allant de pair qu’avec d’autres féculents et les légumes ;

  1. La règle des fruits : les fruits se consomment seuls.

Les fruits neutres peuvent être avalés avec des fruits acides ou sucrés, à l’exception du citron qui s’associe à merveille avec les protéines comme le poisson, et du melon qui doit être ingéré seul ;

  1. La règle du lait : le lait se boit seul.

D’une manière générale, les produits laitiers sont déconseillés. En effet, si les enfants de moins de 5 ans peuvent consommer des laitages, le docteur Shelton est persuadé que les adultes ne devraient pas en consommer.

L’espèce humaine est la seule à consommer le lait nutritif d’une autre espèce même après la croissance. Par ailleurs, le lait est pénible à assimiler pour les gens qui ne tolèrent pas le lactose. Mais si l’envie se fait sentir, privilégiez les yaourts nature et les fromages allégés ;

  1. La règle des jus.

Les jus de fruits se combinent avec les fruits et ceux de légumes avec les protéines, les légumes et les féculents ;

  1. La règle des boissons.

Il est fondamental de boire dès que l’on a soif et autant que nécessaire, c’est-à-dire un minimum de 1,5 litre d’eau par jour afin de s’hydrater régulièrement et éliminer les toxines.

Les conseils pour maigrir rapidement en parfaite santé avec le régime Shelton

  • Les conseils pour maigrir rapidement en parfaite santéIl est recommandé de prendre des compléments alimentaires en vitamines et en minéraux pendant toute la durée du régime, et de ne pas s’entêter à prolonger la diète au-delà des deux semaines préconisées par le docteur Shelton. Il vaut mieux appliquer le programme de manière simplifiée, ce qui revient à faire un régime hypocalorique traditionnel sur une courte durée au cours duquel les activités physiques peuvent subsister, mais avec modération pour éviter une trop grande fatigue de l’organisme. Avant de commencer, consultez un nutritionniste qui saura vous aider à perdre du poids sans mettre en danger votre santé.
  • Essayez d’assaisonner le moins possible les salades. Utilisez par exemple un spray de cuisine en vous limitant à deux ou trois pulvérisations.
  • L’idéal est de manger au moins un repas végétarien par jour.
  • Préparez les menus à l’avance et achetez les aliments en fonction.
  • Mangez un jour par semaine uniquement une famille d’aliments, soit des fruits, soit des légumes.
  • N’hésitez pas à consommer des fruits entre les repas pour combler des petits creux. Il est impératif de ne pas prendre la mauvaise habitude de grignoter en mangeant divers aliments sans cesse pendant toute la journée.
  • Bien que le régime Shelton vous interdise de manger les fruits avec un autre aliment, il est conseillé d’accompagner au moins une fois au cours d’une semaine de diète une portion de viande ou de céréales avec un fruit riche en vitamine C. Cette vitamine augmente effectivement jusqu’à 200 % l’aptitude d’assimilation du fer par l’organisme. Ainsi, une orange ou un kiwi s’associe idéalement à de la crème de blé ou à du foie. De la même manière, une consommation combinée des protéines et des glucides comme du poisson, du bœuf ou du poulet avec des pommes de terre ou du riz, permet à chacun de ces deux éléments nutritifs de mieux jouer son rôle dans l’organisme.
  • Remplacez le sucre classique par d’autres sucres. Le docteur Shelton recommande le fructose, le miel ou les féculents pour les sucres lents. Le saccharose reste un sucre rapide. Sa consommation accroît la glycémie très vite, surtout à jeun. Si l’organisme ne parvenait pas à faire rapidement descendre ce taux, les cellules périraient. Toutefois, Herbert Shelton pense que l’organisme se fatigue à réguler la glycémie. Après ces grands changements de glycémie, l’organisme développe une sensation de privation qui incite à manger du sucre de nouveau. Alors plutôt que de vous en priver, il est nettement plus préférable de recourir à ses substituts.
  • Prenez vos repas sur des bases saines avec l’objectif de vivre mieux. Le régime Shelton vous inculquera ainsi de bonnes habitudes de vie qui ne pourront qu’augmenter votre longévité.
  • Vous pouvez vous autoriser de légers écarts lorsque vous êtes invité chez des amis ou avez un repas de famille. Ne vous empêchez pas de sortir au restaurant sous prétexte que vous êtes au régime. Néanmoins, vous veillerez à ce que le programme minceur soit suivi la majorité du temps.

Les secrets de la combinaison alimentaire réussie du régime Shelton

  1. L’eau

Les secrets de la combinaison alimentaire réussieLe docteur Shelton insiste sur le fait qu’il faut boire beaucoup d’eau tout au long de la journée. Ayez le réflexe d’avaler un grand verre d’eau au réveil à jeun. Préférez boire de l’eau en dehors des repas et en quantité suffisante pour ne pas avoir soif à table.

Boire en mangeant dilue les sucs digestifs et rend moins efficaces les enzymes digestifs, ralentissant en conséquence la digestion. Patientez 3 heures minimum après les repas ou ne buvez plus dans la demi-heure précédant un repas.

  1. Les fruits

Les fruits, quant à eux, se consomment toujours seuls, crus et à distance des repas. Il est recommandé d’attendre 3 heures minimum après le repas précédent et une demi-heure minimum avant de passer à nouveau à table. Si vous avez faim dans la matinée, prenez plutôt un fruit et faites de même pour le goûter de l’après-midi.

Il s’agit de l’aliment idéal pour un en-cas car les fruits sont riches en sucres simples très facilement assimilés par l’organisme. Consommés en même temps qu’un repas, les fruits provoquent des désagréments, de la fatigue et de la fermentation en restant coincés avec la nourriture dans l’estomac.

Tandis qu’avalés seuls, ils ne font qu’y passer et sont donc rapidement digérés. Vous pouvez donc manger les fruits au petit déjeuner, mais sans aucun autre aliment. L’énergie dont le corps a besoin vient déjà suffisamment des repas de la veille.

Les fruits sucrés nécessitent environ 4 heures de digestion. Il s’agit :

  • des bananes ;
  • des fruits secs ;
  • des dattes fraîches ;
  • des kakis.

Les fruits semi-acides, ou mi-doux, seront digérés en 2 heures environ. Il s’agit :

  • des figues fraîches ;
  • des poires ;
  • des pêches ;
  • des pommes ;
  • du raisin frais ;
  • de la mangue ;
  • des abricots ;
  • des baies ;
  • des prunes ;
  • des cerises ;
  • des nectarines ;
  • de la papaye ;
  • des litchis.

Concernant les fruits acides, leur digestion se fait en 1 heure. Ce sont :

  • les oranges ;
  • les clémentines ;
  • les mandarines ;
  • le citron ;
  • l’ananas ;
  • les fraises ;
  • la grenade ;
  • les kiwis ;
  • les kumquats ;
  • la carambole ;
  • la rhubarbe ;
  • les framboises ;
  • les tomates.

Il est indispensable de ne manger qu’une seule sorte de fruits ou des fruits de la même catégorie. Vous pouvez éventuellement combiner des fruits sucrés avec des fruits mi-doux, des fruits semi-acides avec des fruits acides. Evitez simplement d’associer des fruits sucrés avec des fruits acides au risque de provoquer des problèmes de digestion.

Le mélange des noix avec des fruits n’est pas non plus conseillé car le gras des fruits oléagineux ralentit considérablement la digestion, les fruits frais vont fermenter et entraîner des remontées acides. Ne combinez pas non plus des fruits séchés et des oléagineux.

Les fruits quels qu’ils soient ne s’ingèrent ni avec les aliments riches en graisse, ni avec les protéines, ni avec les féculents. Si vous ressentez le besoin de terminer le repas avec une touche de sucré, optez pour un fruit cru en guise de dessert.

  1. Les pastèques et les melons

Les pastèques et les melons sont considérés comme des fruits très particuliers car ils se digèrent extrêmement rapidement, soit entre 15 et 30 minutes. C’est la raison pour laquelle ils doivent être consommés à part entière ou associés à d’autres melons, loin des repas. Ils ont la capacité de purifier l’organisme. Les jus de pastèque, avec peau et pépins, sont très drainants.

  1. Les légumes

Les légumes se digèrent généralement en deux heures et demie. Dans cette catégorie, vous trouverez :

  • les verdures : toutes les sortes de salades, les légumes feuilles, toutes les herbes aromatiques ;
  • les autres légumes : les céleris, les choux, les choux fleurs, les concombres, les endives, les asperges, les bulbes de céleri, les courges jaunes d’été, les courgettes, les poivrons, les carottes, les algues, les betteraves, les navets, les panais, les radis, les oignons, les échalotes, les aulx, les champignons ;
  • la plupart des graines germées : les lentilles, les haricots mungos ou soja vert, les haricots azukis, le fenugrec, l’alfalfa ou la luzerne, le trèfle, le brocoli, le fenouil, les pois chiches, le poireau, le persil, les jeunes pousses de tournesol et de sarrasin. Les autres haricots germés et les pois sont classés dans le groupe des glucides.

Pour que votre régime soit attrayant, n’hésitez pas à créer de la variété avec les légumes. Vous pouvez mélanger autant de légumes qui vous plaisent dans votre assiette de crudités. Les feuilles vertes sont les seuls aliments qui peuvent être combinés avec n’importe quel autre groupe d’aliments sans effets négatifs.

Vous constaterez qu’ils sont très faciles à associer au point que vous allez trouver la préparation des repas véritablement ludique. Vous pouvez bien entendu mettre des légumes et de la verdure dans votre assiette. Vous pouvez mélanger les légumes et une seule sorte de protéines ou bien les légumes et une seule sorte de glucides. Dans les smoothies verts, vous pouvez utiliser des légumes non amidonnés tels que concombres, poivrons rouges, avocats, céleri, et même des tomates.

  1. Les jus

Lors de la confection de jus, la carotte est le seul légume pouvant être mixé avec les fruits de votre choix. Elle se marie à la perfection avec des agrumes. La pomme est également le seul fruit qui peut intervenir dans un jus de légumes pour adoucir la saveur. Les fruits se combinent éventuellement avec les légumes à feuilles vertes qui ne contiennent guère d’amidons comme les épinards, les blettes, les salades, etc…

  1. Les protéines

Ensuite, les protéines exigent environ 4 heures de digestion. Après avoir consommé des protéines, il est alors primordial de laisser passer 4 heures avant de manger à nouveau. Le régime Shelton vous incite à ne consommer qu’une seule sorte de protéine par repas.

Choisissez alors de n’ingérer que des œufs, de la viande, du poisson ou des laitages pauvres en matières grasses. Dans le domaine végétal, les légumineuses, les fruits oléagineux ainsi que les graines oléagineuses sont des sources de protéines qu’il ne faut pas délaisser. Vous trouverez dans cette catégorie :

  • toutes les noix y compris la noix de coco ;
  • les graines de tournesol, de courge, de chanvre et de lin ;
  • les fèves ;
  • les pois, sauf les haricots mungos et les haricots azukis germés ;
  • les avocats ;
  • tous les grains et céréales germées ou non ;
  • les courges ;
  • les patates douces.

Vous ne devez consommer qu’une seule sorte de noix et graines oléagineuses à la fois au cours d’un même repas. Par exemple si vous décidez de croquer dans des amandes au petit déjeuner, vous ne pourrez en aucun cas ajouter des noix de cajou. Ne consommez pas d’avocat en même temps, ni de fruits.

Évitez de combiner plus d’une protéine riche en matières grasses au même repas. A titre d’exemple, vous ne pourrez pas préparer une sauce à base d’avocat, d’huile et de noix. Choisissez un seul de ces ingrédients.

Évitez d’associer des protéines ou une huile et des féculents au même repas. Les protéines ou les féculents se combinent parfaitement aux légumes et aux pousses.

  1. Les glucides, les amidons et les féculents

Les aliments amidonnés doivent être mangés seuls ou avec des verdures ou des légumes car les amidons sont digérés avec des enzymes différentes de celles qui sont utilisées pour tous les autres groupes d’aliments. Combiner des aliments amidonnés avec des fruits peut causer des fermentations et des gaz.

Évitez de consommer les graisses et les féculents si vous voulez observer des résultats rapides sur votre silhouette. Les sources de glucides ne doivent pas être multipliées dans l’assiette afin de ne pas sortir de table avec une sensation désagréable de ballonnement. Attendez deux heures pour digérer les hydrates de carbone avant de vous concocter un autre repas. La catégorie des glucides regroupe :

  • les céréales germées comme le blé, le quinoa, l’avoine, le maïs, le millet, l’orge non mondé, le sarrasin, le seigle, le riz ;
  • les légumes racines, tubercules et rhizomes comme les pommes de terre, les patates douces, le manioc, l’igname, les carottes, les panais, les crosnes, les topinambours ;
  • toutes les courges dures d’hiver, comme la courge butternut, la citrouille ou le potimarron, les châtaignes, la caroube.

Les féculents qui contiennent beaucoup d’amidon demandent environ 2 heures 30 de digestion. Ce sont :

  • tous les légumes secs ;
  • les légumineuses germées comme les pois chiches et les haricots, à l’exception des haricots azukis et haricots mungos, les lentilles, tous les pois et les artichauts qui sont considérés comme des légumes.

Dissociez votre alimentation en ne mélangeant pas les protéines et les glucides au cours du même repas afin de faciliter la digestion. Les légumineuses ne se combinent pas avec les aliments acides comme la sauce tomate ou une vinaigrette.

Les aliments diététiques du régime Shelton pour perdre du poids

Les aliments diététiques du régime Shelton pour perdre du poidsVous pouvez consommer à volonté :

  • volailles ;
  • œufs fermiers ;
  • poissons et fruits de mer ;
  • légumes ;
  • céréales complètes ;
  • aromates et épices ;
  • yaourts et fromages maigres ;
  • fruits ;

Vous êtes autorisé à manger en faible quantité :

  • viandes rouges ;
  • beurre, huiles, lait entier, crème ;
  • les aliments en conserve ;
  • sel ;
  • produits industriels ou transformés ;
  • fromages gras ;
  • champagne, vin et autres liqueurs.

Vous éviterez à tout prix :

  • charcuteries ;
  • sucre ;
  • pâtisseries ;
  • thé ;
  • café ;
  • chocolat ;
  • boissons sucrées ;
  • alcool ;
  • boissons gazeuses.

Les bénéfices du régime Shelton

Les bénéfices du régime SheltonLe docteur Shelton estime qu’une alimentation constituée de nourriture vivante telle que des fruits et légumes crus, des graines et oléagineux, des algues, des aliments n’ayant été ni cuits ni raffinés, serait encore plus bénéfique à la santé si vous combinez efficacement les aliments.

En effet, la combinaison d’ingrédients incompatibles entre eux prolonge la durée de la digestion et mobilise davantage les enzymes digestifs. Ne mélangez donc jamais :

  • les aliments de type alcalins comme les légumes frais, les produits laitiers et les fruits avec les aliments de type acides tels que le pain, les céréales, la viande, le poisson, les légumes secs ;
  • les aliments acides avec l’amidon ;
  • les aliments acides avec les protéines ;
  • les sucres et l’amidon ;
  • les graisses et les protéines ;
  • les sucres et les protéines.

L’appareil digestif serait alors épuisé, ce qui se traduit par des ballonnements, une abondance de toxines, de gaz, des lourdeurs, une sensation de fatigue après les repas, des problèmes d’acidité, une mauvaise assimilation, pour finalement se confronter à des carences nutritionnelles. U

ne bonne association des aliments excluant les ingrédients incompatibles entre eux augmente l’énergie globale, stimule le système immunitaire et favorise une bonne digestion. Les aliments correctement combinés sont assimilés de façon optimale, vous préservez ainsi votre santé et perdrez automatiquement du poids.

La méthode du docteur Shelton apporte définitivement de l’énergie. Vous pouvez dire adieu à l’endormissement après chaque repas ! Une douce sensation de bien-être et de légèreté emplit votre corps tout entier.

Les avantages et inconvénients du régime Shelton

Les avantages et inconvénients du régime SheltonLe régime Shelton n’a rien de comparable avec une diète restrictive qui peut sembler déprimante. Ce programme minceur hypocalorique favorise une alimentation équilibrée, variée et abondante. Il est alors particulièrement adapté aux gourmands qui apprécient se retrouver face à une assiette bien remplie.

La méthode Shelton rencontre également un grand succès auprès des personnes pressées qui n’ont pas l’obligation de rester longtemps dans la cuisine pour préparer des plats élaborés. Etant donné que les menus concoctés par le docteur Shelton sont hypocaloriques, ils ont trouvé un accueil favorable de la part des sportifs qui peuvent manger à satiété et donc fournir beaucoup d’effort sans ressentir la moindre fatigue.

Vous n’avez aucunement l’impression de vous priver de nourriture, vous ne connaissez pratiquement pas la sensation de faim ni la frustration. Les sept règles telles que définies par le médecin Herbert McGolphin Shelton peuvent être pratiquées tout au long de votre existence sans aucune difficulté.

Suivre ce régime conçu suivant des études menées sur la digestion implique une diminution des problèmes de constipation, de ballonnements et gonflements. Il présente des impacts positifs sur le plan nerveux et psychologique, et permet de lutter contre les maladies cardiovasculaires provoquées par l’alimentation moderne.

Les critiques apportées au régime Shelton

La démarche du docteur Shelton ne repose sur aucun fondement scientifique. Consommés ensemble ou isolément, graisses, féculents ou protéines endurent quoiqu’il arrive des mêmes processus digestifs.

Ce régime est susceptible d’engendrer de sérieuses carences nutritionnelles à cause de son insuffisance en protéines, en vitamine B12 contenue dans les rognons, la viande, le foie, les œufs, le lait, et en zinc présent dans les crustacés, le foie, les produits laitiers dont un apport en calcium en dessous des besoins journaliers peut entraîner l’anémie, des problèmes de peau et augmenter les risques d’ostéoporose.

Vous n’avez pas l’autorisation de manger les fruits avec un autre aliment, et pourtant, le fer de la viande ou des céréales est mieux absorbé s’il est accompagné de vitamine C. La dissociation alimentaire peut même provoquer des retards de croissance chez les enfants qui ne doivent pas recourir à ce programme inadapté à leur âge.

Par ailleurs, ce programme amaigrissant s’avère être bien trop compliqué pour être suivi avec rigueur jusqu’au bout, mais aussi particulièrement monotone et peu attractif. En effet, les salades sont consommées sans sauce vinaigrette, seule un peu d’huile est autorisée, sans parler du fait que les petits plaisirs sucrés sont formellement exclus.

Les sept premiers jours, censés purifier l’organisme, peuvent sembler trop pénibles à respecter. Renoncer à certaines combinaisons ainsi qu’aux charcuteries, alcools, café et desserts peut provoquer des frustrations chez les épicuriens. Les combinaisons alimentaires prônées par Shelton restent très strictes.

Par exemple, la viande ne se consomme seulement qu’avec des légumes verts, et surtout pas avec du lait, des pâtes, des fruits, du beurre, tandis que les céréales et le pain se combinent seulement avec les légumes verts. Vous ne pouvez donc pas verser du lait dans les céréales ni mettre du fromage sur le pain.

S’agissant d’un régime draconien et hypocalorique, vous n’êtes pas à l’abri de l’effet yoyo qui ne fera que s’accentuer si vous ne veillez pas à respecter une phase de stabilisation graduelle à l’arrêt de la diète. Le régime Shelton ne propose d’ailleurs pas d’éducation alimentaire logique.

Exemple de menu sur une semaine

thé minceur

Thé Brûle Graisses
Cure 28 jours

Notes incroyables :

thé avis

x