Présentation du régime de Messini : Avis, prix, effet …

régime de MessiniBien que vous soyez une personne très active, vous avez pris quelques kilos qui vous hantent l’esprit, et vous cherchez à tout prix à vous en débarrasser ?

Le régime de Messini, imaginé par monsieur Messini qui a tout naturellement donné son nom à sa méthode minceur, vous aidera à retrouver rapidement la ligne.

Cette diète riche en protéine combine judicieusement une alimentation équilibrée à une activité physique régulière, de quoi maigrir de façon intelligente.

Le régime de Messini pour lutter efficacement contre l’obésité

Prévu à la base pour permettre aux personnes obèses et aux individus en surpoids avéré de combattre leur surcharge pondérale, le régime de Messini vous promet de vous alléger rapidement de vos kilos superflus.

Que vous ayez beaucoup de poids à perdre ou seulement un peu de graisse sur une zone bien ciblée de votre corps, vous avez la certitude de vous affiner sans perdre de votre masse musculaire.

En effet, la méthode minceur vous incite à conserver un apport élevé en protéines. Mais le régime de Messini ne se révèlera être totalement efficace si vous ne veillez pas à accompagner votre diète alimentaire d’un programme assidu d’exercices physiques.

Ce n’est que dans ces conditions que vous augmenterez vos dépenses énergétiques et pourrez afficher une silhouette harmonieuse et tonique. Le régime peut être suivi pendant deux à trois semaines, mais pour vous assurer une parfaite santé, un suivi médical s’impose avant, pendant et à la fin du programme minceur. Vous vous mettrez ainsi à l’abri des carences nutritives graves.

Le mode de fonctionnement du régime de Messini

Pour maigrir en suivant le régime de Messini, il vous faudra simplement suivre les schémas types élaborés par son auteur :

Pour le petit déjeuner :

  • Le jus d’une orange fraîchement pressée, ou un café noir ou un thé vert au citron, additionné d’une demi-cuillerée de sucre ou d’un édulcorant.
  • Vous êtes libre de boire éventuellement un thé ou un café avec une orange à manger telle quelle ou une poire.
  • Il est aussi possible de verser le jus d’un demi-citron dans un verre d’eau chaude une demi-heure avant de prendre le petit déjeuner.

Pour le déjeuner :

Le repas de midi du premier jour et du quatrième jour de la semaine sera constitué de :

  • 100 g de bouillon de bœuf sans graisse ;
  • une tranche de melon.

Pour le deuxième jour et le sixième jour, vous mangerez :

  • 20 g de pâtes avec du gluten ;
  • une côtelette d’agneau grillée de 100 g ou une tranche de 100 g de jambon cru dégraissé ou un quart de poulet cuit sans la peau ;
  • une pomme ;
  • une petite tranche de pain, soit 10 g.

Pour le troisième jour et le septième jour de la semaine, vous vous préparerez :

  • une soupe de légumes préparée avec 50 g de légumes de saison ;
  • une escalope de veau grillée de 150 g ;
  • une tomate cuite ou quatre branches de céleri assaisonnées de citron et de vinaigre de cidre, à hauteur de 50 g ;
  • trois abricots.

Le déjeuner de la cinquième journée de régime sera constitué de :

  • une soupe de légumes avec 20 g de riz ou 30 g d’asperges ;
  • 150 de poisson maigre grillé ;
  • 30 g de mayonnaise ;
  • 150 g de salade verte assaisonnée de jus de citron et de vinaigre de cidre ;
  • 150 g de fenouil cru ;
  • une orange ;
  • une fine tranche de pain de 10 g.

Pour le dîner :

Le repas du soir du premier jour et du quatrième jour contiendra :

  • un œuf à la coque ;
  • 150 g de salade verte assaisonnée de vinaigre de cidre;
  • 25 g de fromage maigre ;
  • 40 g de prunes cuites sans sucre.

Pour le deuxième jour et le sixième jour de régime, vous savourerez :

  • un filet de bœuf grillé de 100 g ;
  • 200 g avant cuisson de légumes cuits ;
  • une poire ;
  • une fine tranche de pain de 10 g.

Dans le cadre du dîner du troisième jour et du septième jour, vous mettrez dans votre assiette :

  • 70 g de jambon cru sans gras ou 80 g de foie cuit ;
  • une tomate cuite au four ou en crudités ;
  • 150 g de salade verte assaisonnée de citron et de vinaigre de cidre ;
  • une tranche de melon.

Pour le cinquième jour de régime, le menu du dîner sera composé de :

  • 60 g de poisson à l’huile ;
  • 150 g de salade verte assaisonnée de citron et de vinaigre de cidre, ou 50 g d’artichaut, ou 50 g de chou-fleur ou 50 g de carottes ;
  • une pomme ou 100 g de fruits sans sucre ;
  • une fine tranche de pain.

En bref, vous ne mangerez pas de pain un jour sur deux. Vous veillerez à boire beaucoup d’eau tout au long du régime, au minimum 1,5 litre pour bien hydrater votre organisme tout en éliminant les toxines.

Les nombreux bienfaits minceurs des aliments choisis par Messini

Le café noir

Le café n’est pas une boisson calorique, vous pouvez la boire sans vous inquiéter pour votre apport quotidien. En effet, une tasse ne représente que 2 à 5 kcals, à condition de n’y ajouter ni sucre, ni crème, ni lait. Ses vertus amincissantes sur l’organisme proviennent de la caféine.

Il est donc primordial de se tourner vers du café noir, et non décaféiné. La caféine est un principe actif disposant d’une capacité diurétique reconnue.

Ainsi, une consommation de trois tasses par jour améliore le volume des urines, vous permettant d’éliminer les toxines accumulées dans l’organisme et de réduire la rétention d’eau.

En outre, la caféine accroît les sécrétions d’acides gastriques, facilitant ainsi la digestion et favorisant le transit intestinal, ce qui est utile pour perdre du poids et le stabiliser. Mais surtout, cette substance alcaloïde augmente la thermogenèse.

Elle a un effet stimulant sur le métabolisme, c’est-à-dire qu’elle booste la mobilisation des graisses et des sucres et la capacité immédiate de dépense énergétique, faisant brûler davantage de calories.

En clair, lorsque vous avez consommé du café, votre corps se dépense plus que si vous n’en aviez pas bu.

Évidemment, cette petite augmentation du métabolisme de base ne doit pas remplacer une activité sportive. Il s’agit simplement d’une dépense énergétique supplémentaire.

Le café noir, ingéré en quantité raisonnable, facilite également la digestion, en favorisant la contraction de la vésicule biliaire. Mais attention, son utilisation ne doit pas être illimitée car ce produit allié de votre ligne se révèle être un puissant excitant ;

Le citron

Le citron stimule les fonctions digestives et détoxifiantes de l’organisme. Or, le bon fonctionnement de l’appareil digestif est capital, tant pour la santé que pour la ligne.

Le meilleur moyen pour mincir et garder une silhouette svelte est, certes, d’avoir une alimentation variée, mais aussi d’éliminer les toxines et de conserver des fonctions stomacales et hépatiques correctes.

En cela, le citron est un allié de choix. On le sait, les causes les plus courantes de prise de poids sont l’excès de nourriture et le manque d’exercice physique. Mais il peut aussi s’agir d’une mauvaise digestion qui peut gêner l’élimination des graisses.

D’où une accumulation de toxines qui engendre non seulement un ralentissement du métabolisme, mais aussi un état apathique qui rend d’autant plus difficile la perte de poids.

Par conséquent, l’absorption correcte des nutriments contenus dans l’alimentation dépend majoritairement d’un bon fonctionnement digestif.

Ainsi, le citron se révèle être une aide précieuse pour l’estomac en raison de sa forte teneur en acide citrique qui, associé à d’autres substances acides, stimule la sécrétion de sucs stomacaux, dégradant les protéines du bol alimentaire.

Du jus de citron frais dans vos salades ou sur vos viandes permet alors d’en faciliter la digestion.

Si le jus de citron améliore la digestion, il limite aussi les effets du dernier repas sur le taux de sucre sanguin. Or, la stabilité du taux de la glycémie est capitale pour perdre du poids.

Rafraîchissant et stimulant, le citron jaune ou vert est non seulement extrêmement riche en vitamine C, en cuivre et en fer, mais en plus, il active efficacement la sécrétion de salive et de sucs gastriques.

Absorbé au lever, cet agrume acidulé agit sur le foie dont il booste la sécrétion de bile. Il prépare ainsi le foie à digérer les aliments à venir.

Profitez de ses effets coupe-faim, brûle-graisses et détoxifiants dès le réveil en versant un peu de jus de citron dans le thé ou dans de l’eau chaude ! Vous drainerez ainsi votre organisme et démarrerez la journée en pleine forme ;

Le thé vert

Les vertus du thé sont innombrables ! Les actions minceur de ce breuvage sont parmi les plus recherchées car la théine contient des substances brûle-graisses, appelées les catéchines.

Ce groupe de molécules très actives de la famille des flavonoïdes font du thé un formidable antioxydant, capable d’augmenter les dépenses énergétiques et de brûler les réserves de graisses.

Les catéchines ont ainsi un rôle essentiel dans la régulation du poids, d’autant plus qu’elles agissent aussi sur la répartition des graisses dans l’organisme et participent à la réduction du poids et du tour de taille.

Des études ont d’ailleurs montré que la consommation de thé vert pouvait limiter la reprise du poids perdu après un régime. Associé aux vertus détox du citron, le thé vert est à consommer sans modération, toutefois avant 16 heures afin de passer une bonne nuit de sommeil réparatrice ;

L’orange

L’orange renferme plus de 80 % d’eau et contient énormément de nutriments. En effet, les glucides sont de 10 g pour 100 g de fruits, tandis que les lipides et les protides sont inexistants. Riche en vitamines A, B, B1, B9 et E, ce fruit juteux et bourré de bienfaits a aussi une forte teneur en minéraux comme le calcium, le phosphore, le magnésium, le potassium.

Ainsi, tous les besoins nutritifs quotidiens sont assurés en un seul fruit. En outre, l’orange contient des fibres alimentaires qui vont faciliter le transit intestinal et jouer le rôle de brûle-graisses dans l’organisme. Une simple orange apporte 12,5 % des besoins quotidiens en fibres, qui aident à réduire l’hypercholestérolémie.

Les fibres peuvent également aider à garder le taux de sucre sanguin sous contrôle, ce qui peut expliquer pourquoi les oranges peuvent être un très bon encas pour les personnes diabétiques. De plus, le sucre naturel qui se trouve dans l’orange, le fructose, peut aider à éviter les pics de glycémie après les repas.

Pour perdre du poids, le régime de Messini vous conseille de boire du jus d’orange fraîchement pressé.

Non seulement cette boisson gourmande vous rafraîchira, mais en plus le jus d’orange se révèle être un précieux allié pour maigrir. Une étude menée en 2005 par l’Université d’Arizona aux Etats-Unis a effectivement montré que le contenu élevé en vitamine C dans les oranges peut véritablement réduire le stockage de graisse, qui donne une apparence corpulente.

Enfin en buvant du jus d’orange au petit déjeuner, votre estomac sera rempli de bons nutriments et vous vous sentirez repu, ce qui vous évitera de trop manger ;

La poire

La poire regorge de vitamines et de minéraux qui préservent la santé. Ce fruit juteux désaltérant à souhait hydrate l’organisme car il ne contient pas moins de 85 % d’eau. De plus, la poire possède des vitamines, des minéraux et des antioxydants naturels qui vous apportent tout ce dont l’organisme a besoin pour fonctionner de manière optimale.

Elle facilite également la digestion étant donné qu’elle apporte plus de 3 g de fibres aux 100 g. Il s’agit de fibres insolubles et de fibres solubles. Ces fibres, et notamment la pectine, calment et assainissent le système digestif. Elles combattent également la constipation en favorisant l’élimination des déchets.

Enfin, la poire procure un agréable sentiment de satiété grâce à sa haute teneur en eau et en fibres. Clore un repas en croquant dans une poire permet de terminer avec une délicieuse note sucrée, sans culpabiliser, et en ayant l’assurance de quitter la table sans avoir faim ;

Le melon

Bien que son goût soit sucré, le melon est composé à 90 % d’eau et 100 grammes de fruit contiennent seulement 34 calories. Ce fruit gourmand vous procure ainsi un état de satiété rapide.

Dans le même temps, il vous hydratera, empêchera la rétention d’eau grâce à son taux élevé de potassium et évacuera les résidus toxiques qui s’accumulent dans votre organisme à travers l’urine.

Enfin, sa richesse en fibres fait de lui un laxatif naturel très efficace. En conséquence, le melon ne fait pas prendre un gramme et se laisse déguster sans modération. C’est pourquoi le régime de Messini vous recommande d’en consommer durant toute la cure.

Détoxifiant et diurétique, le melon aidera définitivement votre corps à mieux fonctionner. En effet, il se sera débarrassé des additifs, des conservateurs et des ingrédients nocifs qui perturbent l’équilibre naturel de l’organisme ;

Articles complémentaire :   Présentation du régime Orsoni : Avis, prix, effet ...

La pomme

Riche en fibres et vitamines et pauvre en calories, la pomme est sans conteste l’alliée privilégiée d’une alimentation saine au quotidien. Et si la pomme est définitivement reconnue comme une source de bienfaits pour notre organisme, elle s’avère également être un solide atout minceur grâce à ses pectines reconnues pour réguler le transit intestinal pour rassasier.

Ces fibres alimentaires végétales sont capables d’absorber de grandes quantités d’eau pour former un gel visqueux qui permet d’augmenter le volume du bol alimentaire, de réduire l’activité des enzymes digestives et donc de diminuer la sensation de faim.

Néanmoins, les vertus minceurs de la pomme ne seraient à leur paroxysme sans la peau qui contient une substance chimique aux capacités brûle-graisses. En effet, selon des chercheurs d’une université de l’Iowa aux Etats-Unis, la peau du fruit pourrait être un allié important dans la lutte contre l’obésité.

Ils ont ainsi découvert que l’acide ursolique contenu dans la peau de la pomme aurait la particularité d’accélérer la combustion des calories et d’augmenter la masse musculaire. Pour éviter les pesticides, choisissez des pommes bios ;

Le vinaigre de cidre

Utiliser du vinaigre de cidre dans vos plats pour maigrir est une astuce minceur qui tire ses bienfaits des multiples propriétés de la pomme. En effet, la pomme a des vertus amaigrissantes et anti-oxydantes qui se traduisent par une perte de poids rapide et durable.

La transformation du moût de pommes et du cidre en vinaigre permet de décupler les propriétés amincissantes de la pomme, facilitant ainsi la perte de poids.

En effet, les sucres de la pomme sont transformés en alcool puis en vinaigre, grâce aux bactéries et aux levures qui sont ajoutées lors du processus de fermentation. Il en résulte un vinaigre très riche en pectine, sorte de fibre insoluble qui aide à perdre du poids grâce à son effet coupe faim.

La pectine augmente le sentiment de satiété, ce qui fait maigrir, car on ressent moins l’envie de manger. Le vinaigre de cidre fait maigrir également parce qu’il contient de l’acide acétique qui stimule le métabolisme et favorise une combustion plus rapide des graisses.

Cet acide peut également immobiliser l’absorption de l’amidon, et ce pouvoir de blocage peut vous aider à perdre vos kilos en trop.

Le vinaigre de cidre contient d’autre part des acides maliques qui aident au contrôle de la glycémie et maintiennent ainsi un taux de sucre équilibré dans le sang.

Ces acides maliques évitent ainsi que la graisse encrasse vos artères. Le vinaigre de cidre est réellement intéressant pour maigrir avec le régime de Messini.

Le changement de rythme alimentaire pourrait vous fatiguer, mais il n’en est rien puisque les bienfaits du vinaigre de cidre redonnent un peu d’énergie et de vitalité pour tenir le coup. Les vertus du vinaigre de cidre luttent aussi contre le stress que peut engendrer un régime alimentaire.

Contenant davantage d’antioxydants que certains autres vinaigres, le vinaigre de cidre facilite en outre une meilleure élimination des mauvaises toxines du corps.

Enfin, l’amélioration générale de l’état de santé grâce aux nombreux oligoéléments et aux minéraux qui le composent favorise ainsi une bonne digestion et un bon transit, donc une meilleure élimination des graisses et de la cellulite.

Les protéines que vous consommez sont ainsi mieux digérées, ce qui augmente la disponibilité des hormones du corps à brûler les graisses dans les cellules graisseuses. Le bêta-carotène que ce vinaigre contient contribue également à décomposer la graisse plus rapidement ;

L’abricot

L’abricot est très souvent recommandé dans les cures amincissantes car sa valeur calorique est assez faible, environ 30 calories pour 100 g. Riche en fibres particulièrement bien tolérées par l’organisme, l’abricot a une action très bénéfique sur le fonctionnement intestinal.

Les pectines abondantes dans ce fruit régularisent le transit, ce qui est idéal pour que l’organisme puisse assimiler parfaitement tous les aliments, et luttent contre les paresses intestinales tout en étant supportées par les intestins fragiles.

L’abricot, on le devine grâce à sa couleur orangé, est extrêmement riche en carotène mais aussi en vitamines C, B et E. Des minéraux aussi sont présents comme le potassium, le magnésium, le cuivre et le fer. Vous avez donc l’assurance de fournir tous les nutriments dont réclame votre organisme au quotidien ;

Le poisson à l’huile

L’Université de Georgia aux Etats-Unis a rapporté dans la revue Journal of Nutrition que le poisson à l’huile empêche les cellules préadipocytes de se transformer en cellules graisseuses dans le corps, réduisant ainsi l’accumulation globale de graisse.

Il favorise surtout la combustion des graisses localisées au niveau de la taille. En outre, des chercheurs australiens ont découvert que consommer du poisson à l’huile en combinaison avec un régime et un programme d’entraînement physique permet de maigrir davantage qu’en faisant un régime et de l’exercice physique sans ces suppléments. De plus, ce type d’alimentation vous permettrait d’avoir un meilleur métabolisme.

Sur le long terme, vous risquez moins de prendre du poids, au contraire, vous entretenez plus efficacement votre ligne. En effet, le poisson à l’huile contient des acides gras essentiels de type oméga 3, les acides docosahexaénoïques et les acides eicosapentaénoïques. Ces deux substances organiques sont des acides gras à chaînes longues. En conséquence, ils ne vous font pas grossir, mais plutôt vous aider à vous débarrasser de votre surpoids et permettre un bon fonctionnement des cellules du corps ;

Le fenouil

Avec son délicat goût anisé, le fenouil donne une saveur estivale à tous vos plats. Cette plante aromatique participe de manière importante à l’augmentation de l’immunité et au bon fonctionnement de l’organisme grâce à ses nombreux antioxydants principalement contenus dans ses tiges, ses feuilles et sa racine. Cette dernière détient particulièrement des propriétés bénéfiques dans le cadre d’un régime minceur.

En prévenant les troubles digestifs tels que les ballonnements, la racine du fenouil vous sculpte un ventre plat. Elle inhibe le processus de fermentation des aliments pendant la digestion et détient également des vertus diurétiques. En diminuant la rétention d’eau, elle élimine la cellulite. Le régime de Messini vous fait profiter des vertus drainantes de cette plante. En plus d’éliminer la cellulite aqueuse, elle détruit la cellulite graisseuse en favorisant l’élimination de la mauvaise graisse et en la délocalisant ;

La tomate

Pauvre en calories et riche en eau, la tomate ne contient que 15 à 20 kcals pour 100 g et s’avère être excellente pour retrouver et garder définitivement la ligne. Toutes les parties de la tomate, allant de la peau aux pépins, sont également de bonnes sources de fibres, ennemis de la graisse.

Consommée en début de repas, la tomate permet une bonne assimilation de l’alimentation. Lorsque la tomate est cuite, elle décuple ses bienfaits et dégage un taux élevé de lycopène. Ce nutriment lutte contre l’apparition de certains cancers comme celui de la prostate et du poumon ;

Le chou-fleur

Le chou- fleur est l’allié minceur parfait. Peu calorique avec 20 kcals pour 100 g, ce légume détient une haute teneur en fibres et en sucres laxatifs, mais aussi en potassium aidant au bon fonctionnement des reins. Toutes ces composantes sont indispensables pour favoriser l’élimination des toxines accumulées dans l’organisme. La richesse en fibres du chou-fleur fait également office de coupe faim naturel qui comble les envies de grignotage en toute légèreté ;

La carotte

Avec un faible apport en calories et une excellente teneur en vitamines, la carotte a toute sa place dans le régime de Messini. Elle ne contient que 33 kcals pour 100 g et offre un excellent apport en fibres. Facile à digérer, ce succulent légume régule le transit intestinal et possède un puissant effet diurétique.

Le sentiment de satiété qu’elle vous offre permet de garder l’estomac rempli jusqu’au repas suivant. La plupart des vitamines des carottes se trouvent sous la peau, il est donc recommandé de les gratter plutôt que de les éplucher.

Vous pouvez ensuite les tailler sous forme de julienne, de rondelles, ou en brunoise, sans oublier les traditionnelles carottes râpées, à assaisonner au dernier moment avec du vinaigre de cidre ou à recouvrir de jus de citron pour éviter tout noircissement. La carotte peut également intégrer vos soupes de légumes. Elle permettra de donner de la consistance et du parfum à votre potage maison ;

L’artichaut

L’artichaut possède une multitude de bienfaits cachés à l’intérieur de ses petites feuilles vertes. Ce légume est à la fois délicieux et vous permet de perdre du poids facilement, notamment grâce à ses vertus diurétiques et au fait de sa capacité à brûler des graisses.

L’artichaut est nécessaire pour maintenir un certain équilibre nutritionnel dans le cadre d’un régime comme celui de Messini. En effet, sa composition en vitamine B, en fer, en magnésium, en aminoacides, en flavonoïdes, en phosphore et en potassium vous offre l’opportunité de faire le plein de vitalité tout en préservant votre ligne. L’artichaut est composé notamment d’inuline, un glucide qui se métabolise lentement dans l’organisme, très recommandé pour le diabète.

Ce légume ancien est également riche en fibres, qui contribuent à faire baisser le taux de glucose dans le sang et à contrôler les niveaux du cholestérol. D’autre part, l’artichaut contient de la cynarine, une excellente substance qui permet de stimuler la sécrétion biliaire, favorisant ainsi la digestion des graisses et prévenant la rétention des liquides. Enfin, l’artichaut contient moins de 1% de graisse. Il apporte un taux de calories très bas avec 22 calories pour 100 g ;

Le pain

Le pain se révèle être un excellent allié de votre santé et de votre ligne. Le pain est reconnu pour ses qualités nutritionnelles et s’intègre dans les menus minceur du régime de Messini. Il apporte effectivement les éléments essentiels pour maintenir la forme et rassasie durablement.

Grâce à sa richesse en fibres, le pain contribue à l’amélioration du fonctionnement intestinal et la régulation glucidique. Le pain est composé de fibres solubles qui absorbent les glucides et les lipides, ainsi que des fibres insolubles qui présentent la particularité de fixer l’eau, accélérant alors le transit intestinal. Le pain apporte les éléments énergétiques essentiels à votre organisme étant donné qu’il est composé de 50 % d’amidon ou de glucides complexes.

Apportant peu de lipides et de glucides simples, le pain doit être intégré dans les menus du régime Messini. Même si le pain est essentiel dans l’alimentation, il faut cependant surveiller ses accompagnements ;

Le gluten

La majorité des graines de céréales contient du gluten. Le gluten est un mélange de protéines et comme toutes les protéines, celles-ci sont composées d’acides aminés. Notre organisme est capable de fabriquer certains acides aminés, mais il a besoin d’en trouver certains dans son alimentation.

On les appelle acides aminés essentiels. Ils doivent donc être présents dans l’alimentation en proportion équilibrée pour permettre à l’organisme de fonctionner correctement. Un corps en parfaite santé et en pleine forme parviendra ainsi à s’alléger facilement et rapidement des kilos superflus.

Menus d’une semaine type de régime de Messini

Lundi

Au petit déjeuner :

  • une tasse de café noir sans sucre, éventuellement additionné d’un édulcorant ;
  • une orange.

Au déjeuner :

  • un potage de légumes avec 20 g de vermicelle avec du gluten ;
  • des carottes ou du fenouil ;
  • un œuf dur ;
  • 100 g de bœuf grillé ;
  • 150 g de scarole accompagnée de 50 g d’oignons et de cornichons, le tout assaisonné de vinaigre de cidre ;
  • 150 g de fenouil cru ;
  • 10 g de pain complet.

Au dîner :

  • de la soupe de légumes préparée avec 50 g de légumes de saison ;
  • 200 g nets avant cuisson de courgettes cuites ;
  • 120 g de veau grillé ;
  • 150 g de roquette assaisonnée d’un filet de vinaigre de cidre ;
  • 50 g de comté ;
  • 10 g de pain de seigle ;
  • une pomme avec sa peau.

Mardi

Au petit déjeuner :

  • une tasse de thé au citron sans sucre, éventuellement additionné d’un édulcorant ;
  • une orange.

Au déjeuner :

  • un potage de légumes avec 20 g de vermicelle avec du gluten ;
  • une boîte de petits pois sans le jus ;
  • 100 g de steak haché de bœuf ;
  • 50 g de compotée d’oignons avec des cornichons vinaigrés ;
  • 150 g de fenouil cru ;
  • 3 abricots.

Au dîner :

  • des pointes d’asperges en soupe ;
  • 200 g nets avant cuisson de poivrons cuits ;
  • 100 g de jambon cru sans le gras ;
  • 50 g de carottes agrémentées d’un filet de vinaigre de cidre ;
  • une poire sans la peau.

Mercredi

Au petit déjeuner :

  • une tasse de café noir sans sucre, éventuellement additionné d’un édulcorant ;
  • une poire épluchée.
Articles complémentaire :   Exemples de déjeuners et de dîners pour une semaine de phase de déstockage du régime Index Glycémique

Au déjeuner :

  • une soupe de légumes avec 20 g de pâtes avec du gluten ;
  • un œuf à la coque ;
  • 150 g de salade verte assaisonnée de vinaigre de cidre ;
  • 150 g de fenouil ;
  • une pomme avec la peau ;
  • une fine tranche de pain de son de 10 g.

Au dîner :

  • de la soupe de légumes préparée avec 50 g de légumes de saison ;
  • 200 g avant cuisson de poireaux cuits à la vapeur ;
  • 120 g de veau grillé ;
  • 150 g de salade verte avec des oignons, de l’ail et du vinaigre de cidre ;
  • une orange ;
  • une fine tranche de pain aux céréales de 10 g.

Jeudi

Une demi-heure avant le petit déjeuner :

  • un grand verre d’eau chaude additionnée du jus d’un demi-citron et éventuellement d’édulcorant.

Au petit déjeuner :

  • un grand verre de jus d’orange fraîchement pressée ;
  • une poire sans la peau.

Au déjeuner :

  • de la soupe de légumes avec 20 g de riz ;
  • 150 g de saumonette ;
  • 50 g de mayonnaise ;
  • 150 g de scarole arrosée de vinaigre de cidre ;
  • une orange.

Au dîner :

  • de la soupe de légumes avec 20 g de pâtes avec du gluten ;
  • un œuf à la coque ;
  • 50 g d’artichaut ;
  • 120 g de faux filet ;
  • 200 g nets avant cuisson de brocolis cuits à la vapeur ;
  • une pomme non épluchée.

Vendredi

Au petit déjeuner :

  • une tasse de thé au citron sans sucre, éventuellement additionné d’un édulcorant ;
  • une poire sans la peau.

Au déjeuner :

  • 100 g de bouillon de bœuf sans graisse ;
  • 150 g de cabillaud grillé ;
  • 50 g de mayonnaise ;
  • 150 g de mâche assaisonnée d’un filet de vinaigre de cidre ;
  • 150 g de fenouil cru ;
  • une belle tranche de melon ;
  • une fine tranche de pain complet de 10 g.

Au dîner :

  • une tomate agrémentée d’un filet de vinaigre de cidre ;
  • 60 g de sardines à l’huile ;
  • 50 g de chou-fleur ;
  • 25 g de brie ;
  • une fine tranche de pain au levain de 10 g ;
  • 100 g d’ananas sans sucre.

Samedi

Au petit déjeuner :

  • une tasse de café noir sans sucre, éventuellement additionné d’un édulcorant ;
  • une orange.

Au déjeuner :

  • de la soupe de légumes préparée avec 50 g de légumes de saison ;
  • 100 g de côtelette d’agneau ;
  • une tomate cuite au four ;
  • 150 g de salade verte agrémentée d’un filet de vinaigre de cidre ;
  • 3 abricots.

Au dîner :

  • de la soupe de légumes avec 20 g de riz ;
  • 80 g de foie cuit ;
  • 200 g nets avant cuisson de ratatouille ;
  • 150 g de roquette arrosée de vinaigre de cidre ;
  • 150 g de fenouil cru ;
  • une poire épluchée.

Dimanche

Une demi-heure avant le petit déjeuner :

  • un grand verre d’eau chaude additionnée du jus d’un demi-citron et éventuellement d’édulcorant.

Au petit déjeuner :

  • un grand verre de jus d’orange fraîchement pressée ;
  • une poire sans la peau.

Au déjeuner :

  • 20 g de pâtes avec du gluten ;
  • un quart de poulet cuit sans la peau ;
  • 200 g nets avant cuisson de haricots verts ;
  • 150 g de scarole agrémentée de 50 g d’oignons et de cornichons vinaigrés ;
  • 150 g de fenouil cru ;
  • une pomme non pelée ;
  • une fine tranche de pain de campagne de 10 g.

Au dîner :

  • un œuf à la coque ;
  • 150 g de salade verte assaisonnée de citron et de vinaigre de cidre ;
  • 25 g de cheddar ;
  • une fine tranche de pain de son de 10 g ;
  • 40 g de prunes cuites sans sucre.

Brûler vos calories grâce au régime de Messini

S’il est important de savoir ce que vous mangez pour maigrir, il faut pouvoir évaluer ce que votre corps dépense afin de connaître vos besoins et évaluer le nombre de calories superflues. Avant tout, il faut savoir que notre poids correspond à un équilibre entre les entrées et les sorties en énergie. Si nous avalons plus de calories que nous en dépensons, nous grossissons, et inversement.

Les divers facteurs de dépenses énergétiques

Les dépenses énergétiques sont composées de trois facteurs :

  • La dépense énergétique au repos, aussi appelée le métabolisme de base.

Il s’agit de la dépense minimale nécessaire à notre organisme pour faire fonctionner les organes au repos. Chez un individu dont l’activité physique est légère, le métabolisme basal représente environ 65 % de la dépense énergétique pour 24 heures.

En d’autres termes, la dépense totale peut être estimée en multipliant le métabolisme basal par le facteur 100/65, soit 1,55. Ce facteur est fonction du degré d’activité physique de chacun des individus ; il est de 1,80 pour une activité modérée et de 2,1 pour une activité physique intense ;

  • L’effet thermique des aliments.

Afin que l’énergie chimique contenue dans les aliments puisse être convertie en énergie utilisable, les aliments doivent être digérés, c’est-à-dire transformés en substances plus simples pour être stockés par exemple au niveau du foie et du muscle sous forme de glycogène, ou au niveau du tissu adipeux sous forme de triglycérides.

L’ensemble de ces processus demande de l’énergie à l’organisme, qui varie en fonction des voies biochimiques empruntées. La thermogénèse représente environ 5 % à 10 % de la valeur calorique ingérée sous forme de glucides, 20 % à 30 % pour les protéines, et moins de 5 % pour les lipides ;

  • Les dépenses liées à l’activité physique.

L’énergie dépensée pour l’activité physique correspond à toute forme de dépense énergétique qui s’ajoute au métabolisme de base, à cause du mouvement. Ceci concerne tout aussi bien les activités de la vie quotidienne que les exercices physiques plus intenses, qu’ils soient sportifs ou non.

Ce poste de dépense énergétique est le plus variable d’un individu à l’autre et selon la discipline sportive pratiquée. Elle représente entre 15 % et 30 % de la dépense énergétique totale.

Une inégalité physiologique face aux dépenses énergétiques

Le régime de Messini oblige à pratiquer une activité physique, sans quoi les résultats pondéraux seraient décevants. Privilégiez les sports d’endurance, comme le vélo ou le footing par exemple, afin de brûler un maximum de calories en peu de temps.

Il convient cependant de noter que la dépense énergétique que fournit votre organisme pour se mouvoir est fonction du sexe, de l’âge, de la durée et de l’intensité avec laquelle on pratique l’exercice physique. Plusieurs causes expliquent les variations de la dépense énergétique selon les individus :

  • Le poids : plus nous pesons lourd, plus notre organisme consomme d’énergie. C’est presque une bonne nouvelle si vous avez beaucoup de surpoids car vous brûlerez plus de calories en pratiquant une activité physique ;
  • L’âge : plus on vieillit, moins on dépense de calories ;
  • Le sexe : un homme dépense beaucoup plus de calories qu’une femme, même avec un poids identique ;
  • La taille : une personne plus grande dépense plus d’énergie qu’une autre qui sera plus petite.

Évaluer la dépense énergétique

Pour estimer le métabolisme de base de l’organisme :

Pour calculer les dépenses énergétiques au repos, il existe différentes formules de calcul qui s’appuient sur l’âge, le poids, la taille et le sexe. La plus couramment utilisée et la plus ancienne est la formule de Harris et Benedict mise au point en 1919. Plus récemment, en 1996, une autre formule a été imaginée, celle de Black, théoriquement plus précise.

Calcul du métabolisme de base en kcal avec les équations de Harris et Benedict :

  • Hommes : Métabolisme de base = 66,5 + 13,8 x Poids + 5 x Taille – 6,8 x Age
  • Femmes : Métabolisme de base = 65,5 + 9,6 x Poids + 1,9 x Taille – 4,7 x Age

Le poids est calculé en kilos, la taille en centimètres et l’âge en années.

Calcul du métabolisme de base en kcal avec les équations de Black :

  • Hommes : Métabolisme de base = 1,083 x Poids 0,48 x Taille 0,5 x Age – 0,13 x 1000 / 4,1868
  • Femmes : Métabolisme de base = 1,083 x Poids 0,48 x Taille 0,5 x Age – 0,13 x 889 / 4,1868

Le poids est calculé en kilos, la taille en mètre (s) et l’âge en années.

Pour calculer la dépense totale

Pour calculer la dépense totale, vous devez ajouter au métabolisme de base l’énergie correspondant à votre activité physique. Pour cela, il existe deux méthodes, l’une en fonction du niveau d’activité personnelle, l’autre en fonction de l’activité globale entreprise sur une journée.

La méthode du niveau d’activité personnelle va attribuer un coefficient multiplicateur au métabolisme de base, correspondant aux différentes activités de la journée. Plus l’activité est intense, plus le coefficient est élevé. Il suffit d’évaluer la répartition de vos occupations sur une journée entière pour connaître votre dépense énergétique. Par exemple :

calL’autre méthode, qui se réfère à l’activité en général, est proposée par l’Organisation Mondiale de la Santé. Elle définit de manière globale un coefficient multiplicateur du métabolisme de base, selon le sexe, l’activité professionnelle et le sport pratiqué. Par exemple, un homme très sédentaire, employé de bureau avec une dépense énergétique au repos de 2 000 kcals, brûle en tout et pour tout 2 000 x 1,45, c’est-à-dire 2 900 kcals :

  • Mère au foyer, faisant beaucoup de ménage : coefficient de 1,63 ;
  • Mère de famille, vendeuse : coefficient de 1,66 ;
  • Mère de famille, laborantine : coefficient de 1,67 ;
  • Mère de famille, infirmière sportive : coefficient de 1,82 ;
  • Mère de famille, manutentionnaire : coefficient de 1,87 ;
  • Homme très sédentaire, bureau : coefficient de 1,45 ;
  • Homme sédentaire, bureau, activités physiques légères : coefficient de 1,68 ;
  • Homme, bureau, 4 h de sport par semaine : coefficient de 1,73 ;
  • Homme très actif, jardinier : coefficient de 2,01 ;
  • Homme retraité, actif, jardinage et bricolage : coefficient de 2,02 ;
  • Homme travail de chantier : coefficient de 2,01 ;
  • Agriculteur faisant de l’élevage : coefficient de 2,08.

Si vous voulez enfin avoir une idée précise de votre dépense énergétique, vous pouvez l’estimer en multipliant votre poids par 30 si vous êtes un homme et par 25 si vous êtes une femme.

Les points forts du régime de Messini

Un régime non privatif

Le régime de Messini présente l’avantage certain d’apporter un sentiment de satiété. En effet, il est très peu restrictif en quantité, faisant de cette méthode minceur un programme agréable à suivre. A aucun instant, la faim se fait ressentir. Après chaque repas, vous êtes complètement rassasié. En conséquence, vous ne courez pas le risque de succomber au grignotage intempestif.

Un apport d’aliments variés

Le régime de Messini vous laisse le choix de composer votre repas à la carte. Ainsi, vous pouvez maigrir tout en vous faisant plaisir avec un menu personnalisé. De plus, la variété des ingrédients vous permet d’apporter tous les nutriments indispensables au fonctionnement optimal de votre organisme. Vous n’avez donc aucun danger de vous exposer à des carences alimentaires.

Maigrir en bougeant

Le régime de Messini vous inculque de saines habitudes de vie. Il vous apprend que maigrir ne saurait se faire sans une alimentation équilibrée associée à du sport pratiqué de façon régulière. En vous adonnant avec constance à une activité physique, vous augmenterez automatiquement vos dépenses énergétiques.

De ce fait, l’exercice physique est indispensable, quel que soit votre âge, votre sexe et votre corpulence. Une fois le régime terminé, vous avez acquis de bonnes habitudes pour garder une belle silhouette.

Un suivi médical imposé

Le régime de Messini vous pousse à consulter un médecin. Certes, cela peut paraître contraignant, mais il en va de votre santé. En effet, il ne faut pas oublier que la méthode amaigrissante a été conçue à l’origine pour traiter l’obésité, ce qui nécessite une approche spécifique et un suivi médical rigoureux.

Le médecin saura vous indiquer la meilleure façon de suivre le programme minceur en fonction de votre état de santé, de sorte que maigrir reste un plaisir et que vous perdiez vos kilos sans plus jamais les voir ressurgir.

Les points faibles du régime de Messini

Activité physique obligatoire

Les personnes sédentaires qui préfèrent leur canapé à la salle de gymnastique risquent de trouver le régime de Messini quelque peu contraignant. Néanmoins, le programme amaigrissant ne vous impose pas un sport intense en particulier.

L’essentiel reste de bouger au quotidien, ne serait-ce rien qu’en privilégiant la marche à la voiture, les escaliers à l’ascenseur, à se lever de votre chaise toutes les heures pour faire quelques pas, etc… Ne restez pas inactif !

Un léger excès de protéines

Les schémas envisagés par Messini correspondent à un apport de presque 1 g de protéines par kilo. Or, l’idéal serait de consommer 0,75 g de protéines par jour et par kilo. Une partie des protéines consommées en excès sont rejetées dans l’urine et par conséquent, manger trop de protéines peut surcharger le travail de vos reins et les endommager.

Une perte de poids minime

Les dépenses énergétiques prennent en compte votre activité professionnelle, votre âge et votre état physique. Si vous êtes sédentaire, le régime de Messini risque de n’offrir qu’un léger amaigrissement. C’est la raison pour laquelle le programme minceur vous incite à bouger au maximum. C’est à cette seule condition que la perte de poids pourra être à la hauteur de vos espérances.