Présentation du régime Médium fat

régime Médium fatLe régime médium fat est sur toutes les langues. Son secret réside dans une alimentation naturelle particulièrement riche en fruits et en légumes frais ou secs, en matières grasses d’origine végétale notamment de l’huile d’olive, en céréales complètes à la place des céréales raffinées, et en poissons.

S’agissant plus à proprement parler d’un régime santé que d’un régime amaigrissant, cette diète saine et équilibrée est un fabuleux moyen de maigrir… tout en augmentant la longévité et en se faisant plaisir ! En quoi consiste exactement le régime médium fat, plus connu sous le nom de régime méditerranéen ou régime crétois, et comment exerce-t-il cet effet si spectaculaire ?

Un mode alimentaire naturel issu tout droit des îles grecques

Lorsque l’on parle de régime méditerranéen, on fait plus particulièrement référence à l’alimentation traditionnelle des îles grecques de Crète et de Corfou, d’où l’appellation occasionnelle de régime crétois. En effet, ce fut la Crête qui alerta en premier la Fondation Rockefeller qui a voulu dresser, en 1948, un état des lieux de la santé et des conditions de vie des habitants de la Crète après la Seconde Guerre mondiale.

Elle a constaté que leur alimentation traditionnelle, à base de céréales, fruits et légumes, olives permettait aux Crétois d’être en bonne santé, malgré une faible consommation de produits carnés.

Un programme alimentaire efficace pour prolonger l’espérance de vie

Dans les années 1950, Ancel Keys, professeur en santé publique au Minnessota, s’est intéressé de plus près à ce régime alimentaire en réalisant une recherche intitulée The Seven Countries Study. Le médecin compare le taux de mortalité cardiovasculaire et les habitudes alimentaires de sept pays occidentaux, soit les Etats-Unis, la Finlande, les Pays-Bas, la Yougoslavie, l’Italie, le Japon, la Grèce, le tout sur 15 ans.

Si les habitudes alimentaires varient dans la quinzaine de pays situés sur le pourtour de la mer Méditerranée selon la culture, l’origine ethnique et la religion, une utilisation abondante de l’huile d’olive, des légumes et des fruits ne peut que se faire remarquer. Il ressort de l’étude que, malgré un apport alimentaire aussi élevé en matières grasses que dans le nord de l’Europe et un système de soins de santé relativement rudimentaire, les Crétois ainsi que les habitants de l’Italie méridionale jouissaient d’une excellente espérance de vie à l’âge adulte, en plus de présenter un taux de maladies coronariennes et de cancers très faible. En chiffre, les Finlandais seraient les plus exposés puisque 97,2 % de décès seraient survenus par maladies cardiovasculaires, 77,3 % chez les Américains, 63,6 % en Hollande, 46,2 % en Italie, 24,2 % en Yougoslavie, contre seulement 3,8 % en Crète.

Les travaux du professeur Ancel Keys ont ainsi permis d’établir un lien majeur entre alimentation et maladies cardiovasculaires. Le médecin Ancel Keys qualifie le repas méditerranéen de délices partagés. Prendre les repas avec des êtres qui nous sont chers est une composante fondamentale du style de vie méditerranéen.

C’est une qualité séculaire héritée, comme l’exprime le philosophe Plutarque au 1er siècle en ces termes : Nous ne nous asseyons pas à la table pour manger mais pour manger ensemble. Aujourd’hui, la tradition demeure encore inchangée dans plusieurs régions à forte identité.

Quelques années plus tard, le professeur Serge Renaud qui a découvert ce que, en nutrition, on appelle le paradoxe français, publiait la recherche The Lyon Diet Study qui révélait que les sujets ayant déjà été victimes d’un premier infarctus et qui adoptaient une alimentation de type crétois avaient un taux d’infarctus et d’accidents vasculaires cérébraux réduit de 75 % après 27 mois d’essai, tandis que le groupe soumis seulement à une diète faible en matières grasses ne connaissait qu’une réduction de 25 % avec 20 décès contre 8 dans l’autre groupe témoin. Une conclusion s’imposait, celle que l’alimentation des Crétois les protège des maladies cardiovasculaires.

Concernant le paradoxe français, il s’agit d’une expression employée par le monde anglo-saxon et les diététiciens pour désigner l’étude épidémiologique d’une importante et étonnante contradiction entre la richesse en matières grasses et en vins de la cuisine française, en particulier de la gastronomie du Sud-Ouest, ainsi que celle de la Provence et de la région méditerranéenne riche en huile d’olive, et la relative bonne santé publique des Français en matière de maladie cardio-vasculaire ou de cancer.

En comparaison avec les mauvais résultats sur la santé publique anglo-saxonne et mondiale, le constat ne peut qu’être étonnant et ne peut qu’incriminer l’industrie agroalimentaire moderne américaine et britannique, souvent qualifiée d’importante source de malbouffe.

Depuis la publication de l’étude du professeur Serge Renaud dans la très respectée revue médicale The Lancet, en 1994, la popularité de l’alimentation méditerranéenne a immédiatement connu un grand succès dans le monde entier et les études scientifiques ne cessent de prouver son efficacité dans la prévention de nombreuses maladies.

La diminution des calories lors d’un régime médium fat

La diminution des calories lors d'un régime médium fatPour perdre du poids, il n’existe pas de secret. Il est indispensable de réduire non seulement la quantité de nourriture ingérée chaque jour mais aussi les calories, tout en augmentant ses dépenses énergétiques en faisant du sport. Mais en matière de restriction, deux courants s’affrontent, celui qui est convaincu qu’il convient de diminuer les graisses, il s’agit alors du régime low fat, et celui qui incite à réduire les glucides, que l’on appelle le régime low carb.

Lors de la Conférence internationale sur les bénéfices santé de l’alimentation méditerranéenne, Prévention de l’obésité et du diabète de type 2 qui s’est déroulée à Perpignan du 12 au 15 mai 2004, le docteur Antonia Trichopoulou de la faculté de médecine d’Athènes est revenue sur ces deux approches.

Selon elle, réduire les graisses de manière excessive peut avoir une efficacité à court terme sur la perte de poids, et le bénéfice ne peut que disparaître rapidement. De plus, cette recommandation ne distingue pas notablement les graisses d’origine animale et végétale, aux vertus différentes, ce qui peut avoir des conséquences néfastes sur l’équilibre alimentaire.

Par exemple, chez les populations du pourtour méditerranéen, une diminution des graisses entraîne une baisse de la consommation d’huile d’olive, et donc de fruits et légumes puisque les végétaux n’ont plus aucun accompagnement et n’ont plus de bonne matière grasse pour être cuisinés.

Quant à la diminution des glucides, ce concept est en pratique difficile à appliquer sur le long terme pour beaucoup de personnes, car il est généralement  très restrictif tant sur le plan psychologique que sur le plan énergétique, entraînant parfois de nombreuses carences alimentaires. Il est alors parfois responsable de fatigue et de fringales. La reprise de poids est souvent inéluctable.

Plutôt que de se priver et de se trouver inévitablement confronté à la frustration, il paraît ainsi essentiel de prendre le meilleur des deux solutions ci-dessus. Le régime médium fat favorise alors la consommation de fruits et de légumes, qui sont riches en fibres alimentaires, donnent une bonne sensation de satiété et permettent la perte naturelle de poids.

La diète méditerranéenne privilégie également les matières grasses d’origine végétale, avec de bonnes graisses pour le corps, tout en mettant l’accent sur la pratique de sport ou d’exercices physiques réguliers.

De ce fait, il semble fondamental de mentionner que les Crétois, qui affichent toujours le taux le plus bas de mortalité cardiovasculaire de la planète, mangent encore aujourd’hui de façon traditionnelle, consommant très peu d’aliments importés et transformés. Ils ont également pour coutume de manger des orties, des pissenlits ou des feuilles d’amaranthe qui s’apparentent aux épinards. Il semble donc préférable de les imiter et de composer nos assiettes avec les mêmes ingrédients.

La diète méditerranéenne s’est d’ailleurs vue inscrite le 16 novembre 2010 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco comme un ensemble de savoir-faire, connaissances, pratiques et traditions. Cette inscription honorable concerne Cilento en Italie, Coron en Grèce, Soria en Espagne et Chefchaouen au Maroc, quatre communautés reliées par le même patrimoine culturel commun. En 2013, trois nouveaux pays sont ajoutés par l’Unesco. Il s’agit de Chypre, de la Croatie et du Portugal.

Le principe du régime médium fat

Le principe du régime médium fatLe régime médium fat est un programme alimentaire qui repose sur un ensemble d’habitudes alimentaires traditionnellement adoptées par les habitants de la région méditerranéenne. Il ne s’agit donc pas d’un programme diététique particulier.

La méthode insiste sur une consommation importante et bien calibrée de fruits et de légumes, principalement de saison, ainsi que de matière grasse d’origine végétale essentiellement sous forme d’huile d’olive, de préférence vierge extra. Il s’agit davantage d’un apprentissage pour une nouvelle et meilleure manière de s’alimenter que d’un véritable régime amincissant ou amaigrissant permettant de perdre du poids rapidement.

Pour le docteur Antonia Trichopoulou, le régime médium fat est la seule diète efficace pour mincir, perdre du poids ou plutôt, retrouver un poids de forme de manière naturelle. Il s’agit de combiner modération alimentaire et grande variété d’aliments pour faire le plein de nutriments et ainsi rester en pleine forme dans une vie active au quotidien. Ses principes de base sont faciles à comprendre et à suivre. Il prône :

  • une consommation abondante de produits céréaliers complets ;
  • une consommation abondante de fruits, dont les fruits à coque, et de légumes, au minimum 400 g par jour ;
  • une consommation abondante d’ail, d’oignon, d’épices et d’aromates ;
  • une grande utilisation d’huile végétale, notamment de l’huile d’olive, aussi bien pour la cuisson que l’assaisonnement ;
  • une consommation quotidienne de légumineuses, de noix et de graines ;
  • une consommation faible de produits laitiers ;
  • une faible consommation d’alcool ;
  • une consommation quotidienne, mais toutefois modérée, de vin rouge durant les repas, un à deux verres à chaque repas principal pour les polyphénols et les tanins protecteurs cardiaques ;
  • une grande consommation d’infusions ;
  • une grande consommation de poisson qui doit être présent dans votre assiette au moins trois fois par semaine ;
  • une consommation limitée de poulet et d’œufs, pas plus de 2 fois par semaine ;
  • une consommation limitée d’aliments sucrés, une à deux fois par semaine ;
  • une consommation très limitée de viande rouge ;
  • un apport calorique quotidien raisonnable, soit de 1 800 à 2 500 calories par jour ;
  • l’utilisation de produits agricoles frais, de saison et cultivés localement ;
  • un mode de vie actif.

Alliant plaisir et diversité, cette méthode révolutionnaire aide à maigrir durablement. Additionnez à cela la pratique d’exercices physiques réguliers, et vous aurez la solution pour maigrir sainement. Le régime médium fat représente ainsi un précieux bénéfice dans notre société moderne où le surpoids est devenu un phénomène courant.

Le régime médium fat va encore bien au-delà en se parant de nombreuses vertus santé. Une étude menée en 2003, publiée dans le New England Journal of Medicine a confirmé, une fois de plus, que les personnes qui suivent scrupuleusement le régime méditerranéen vivent plus longtemps que les autres Européens.

Une autre étude confirme les bienfaits du régime médium fat pour réduire le risque d’infarctus grâce à un mode d’alimentation sain faisant la part belle aux fruits, aux légumes, aux poissons et à l’huile d’olive. L’objectif de cette diète est véritablement de réduire le risque de maladies cardiovasculaires, le risque de cancer, et d’augmenter l’espérance de vie en améliorant la santé en général. Le régime méditerranéen est donc tout bénéfique puisqu’en plus de tout cela, vous retrouvez votre poids de forme et ce, définitivement.

Le fonctionnement du régime médium fat

Le fonctionnement du régime médium fatLes bienfaits du régime médium fat sont attribués à l’apport élevé en acides gras mono insaturés provenant de l’huile d’olive et à l’apport faible en acides gras saturés. En effet, une diète riche en acides gras mono insaturés réduit les taux de cholestérol total et de mauvais cholestérol LDL, et augmente celui de bon cholestérol HDL, ce que confirment les plus récentes revues scientifiques.

De plus, les fruits et les légumes consommés en grande quantité procurent une excellente source d’antioxydants qui contribuent à protéger contre les maladies du vieillissement. Toutefois, la synergie des nombreux nutriments et phyto-nutriments présents dans le régime médium fat associée à un mode de vie actif contribuent largement à prévenir les maladies mais aussi à perdre du poids.

Par conséquent, intégrer seulement quelques-uns des principes et ignorer les autres pourrait ne pas générer les mêmes effets bénéfiques. Lors du Congrès Egea, Beth Carlton-Tohill du centre américain de contrôle et de prévention des maladies, a souligné le rôle des végétaux, pour garder ou retrouver la ligne. Plusieurs études ont ainsi démontré qu’ils permettaient de maintenir un poids stable et même de perdre plusieurs kilos, tout simplement en les ajoutant au repas.

Riches en fibres et pauvres en calories, les fruits et les légumes procurent un rapide sentiment de satiété et permettent ainsi de maintenir un poids stable, et même de perdre quelques kilos rien qu’en les intégrant à chacun de vos repas. Alors pour limiter la sensation de faim, il convient d’ajouter des crudités, des pommes et autres fruits et légumes à vos menus. Dans un régime, il est toujours plus facile de manger des aliments à volonté plutôt que d’en supprimer !

La plus récente étude publiée en 2013 reconnaît encore une fois les bienfaits de la diète méditerranéenne sur les événements cardiovasculaires et la mortalité. Dans une autre étude publiée en 2011, il a également été démontré que le régime crétois était plus efficace qu’une diète faible en gras pour induire des changements dans le risque cardiovasculaire.

Les aliments à limiter dans le régime médium fat

Les aliments à limiter dans le régime médium fatLe régime méditerranéen n’impose aucun interdit et privilégie les aliments frais. Il s’agit d’un régime santé avant d’être qualifié de régime minceur. Si vous êtes en quête d’une vie saine, la diète méditerranéenne vous invite simplement à réduire :

  • le beurre ;
  • la margarine ;
  • le sucre ;
  • les viandes rouges ;
  • les charcuteries ;
  • les produits fabriqués avec du lait de vache.

Les aliments autorisés et recommandés par le régime médium fat

Les aliments autorisés et recommandés par le régime médium fatLe régime crétois vous incite à consommer :

  • des fruits crus ;
  • des fruits cuits ;
  • des fruits secs ;
  • des légumes crus ;
  • des légumes cuits ;
  • des légumineuses ;
  • des noix ;
  • des graines ;
  • des céréales comme le blé, le riz, le maïs, etc… ;
  • du pain complet ;
  • du pain au levain ;
  • du fromage de chèvre au lait entier ;
  • du fromage de brebis au lait entier ;
  • des yaourts maigres à 0 % de matière grasse ;
  • du lait écrémé ;
  • du poisson, plutôt gras, cuit à la vapeur ou en papillote ;
  • des fruits de mer ;
  • des huiles végétales riches en acide gras essentiel ;
  • de la salade verte ;
  • du vin rouge ;
  • des herbes fraîches et des aromates frais.

Que boire lors d’un régime médium fat

  • Vous devez boire beaucoup d’eau et de préférence des eaux fortement minéralisées, c’est-à-dire riches en calcium, potassium et magnésium.
  • Vous pouvez boire du café et du thé, mais pour le café, vous éviterez de dépasser les trois tasses par jour, et d’en boire après la sieste. A partir de 16 heures et même avant si vous le souhaitez, place au thé ! Pour le café comme pour le thé, vous n’ajouterez pas de sucre et jamais de lait.
  • Il est parfaitement possible de se faire plaisir avec des boissons alcoolisées. Elles doivent être consommées en quantités modérées, tout en privilégiant le vin, surtout le vin rouge, et pendant les repas. A moins de souffrir d’un dégoût pour l’alcool ou d’avoir un problème d’addiction incontrôlable, tout le monde, y compris les cardiaques avérés, devrait boire au moins un verre par jour. Selon les Méditerranéens, il s’agit du meilleur des remèdes, encore mieux que les médicaments. Il est préférable de ne pas dépasser deux verres par jour, voire trois ou quatre pour les personnes qui font un travail de force, sauf les jours de fête.
  • Pour ceux qui renonceraient aux boissons alcoolisées riches en polyphénols, le thé permet de faire le plein d’antioxydants toute l’année.
  • Bien évidemment, les sodas doivent être prohibés, surtout ceux contenant le désormais célèbre sirop de maïs bien trop riches en fructose. Les autres boissons sucrées doivent être évitées.

Quels produits laitiers consommer lors d’un régime médium fat

Quels produits laitiers consommer lors d'un régime médium fatLes personnes cardiaques doivent éliminer le beurre, la crème et aussi le lait entier de leurs menus. Cela ne signifie pas qu’il faut impérativement les exclure puisque c’est tout simplement impossible dans notre société. En revanche, elles ne doivent pas en avoir chez elles, y compris pour cuisiner et pour les pâtisseries. Cette façon de procéder est certes très stricte en apparence, mais permet de s’autoriser une fois par semaine un repas festif en famille, au restaurant ou chez des amis.

READ  Présentation du régime Weight Watchers

Les personnes ne souffrant pas de problèmes cardiaques doivent comprendre que les acides gras saturés à longue chaîne présents en grande concentration dans le beurre et la crème favorisent les caillots, même s’ils n’en sont pas la cause unique. La consommation de beurre et de crème doit donc être évaluée en fonction des autres facteurs de risque, comme la cigarette.

Vous pouvez consommer du fromage et des yaourts, de préférence de chèvre ou de brebis plutôt que de vache, mais de façon modérée comme le font les Méditerranéens. Les personnes cardiaques qui souhaitent malgré tout boire du lait et d’autres produits laitiers non fermentés les choisiront écrémés. Le lait de vache se révèle être trop difficile à digérer et dénaturé par les traitements fondés sur la rentabilité de l’industrie agro-alimentaire, en particulier de fortes doses d’antibiotiques.

Quelles graisses privilégier dans un régime médium fat

Quelles graisses privilégier dans un régime médium fatLe régime médium fat vous incite à utiliser uniquement de l’huile d’olive et de l’huile de colza au quotidien. Ce sont effectivement des huiles extrêmement riches en acides gras mono insaturés ou poly insaturés. Bien évidemment, vous éviterez autant que possible les huiles riches en acides gras saturés, généralement présentes dans les plats industriels et les biscuits du commerce.

L’huile de colza peut être chauffée comme les autres huiles, mais jamais surchauffée. Cependant, l’huile d’olive est un peu plus résistante aux hautes températures. Pour chauffer, cuire, assaisonner ou accompagner les salades, les deux huiles sont parfaites pour votre santé. Vous pouvez associer ces huiles soit à du vinaigre, dont l’acide acétique pourrait avoir des propriétés antidiabétiques, soit à du citron, également très riche en polyphénols.

Si vous avez besoin d’une matière grasse solide pour beurrer vos tartines au petit déjeuner ou pour toute autre raison culinaire, notamment pour la pâtisserie, la solution n’est pas le beurre, mais une margarine fabriquée majoritairement à partir d’huile de colza. Il est également possible de recourir à une purée d’oléagineux comme à la noisette, à l’amande, à la cacahuète, à choisir de préférence biologique et sans sucre.

Toutes les autres huiles, notamment celles extraites d’oléagineux issus d’une agriculture industrielle telles que l’huile de maïs, l’huile de tournesol, ne doivent pas être consommées de façon habituelle, pas plus que les mélanges artificiels de ces huiles. Toutes ces huiles contiennent des acides gras omégas 6 qui, en excès, augmentent le risque d’infarctus et de décès cardiaque.

Pour vous y retrouver et vous aider à choisir vos huiles, voici un tableau de classement des graisses :

Quelles graisses privilégierLes bons choix pour les produits céréaliers dans un régime médium fat

Les bons choix pour les produits céréaliers dans un régime médium fatLe pain est un aliment central de la gastronomie et de la diète méditerranéenne. Néanmoins, vous veillerez à vous rapprocher autant que possible des produits méditerranéens traditionnels qui étaient moins raffinés que ceux d’aujourd’hui. Privilégiez les produits fabriqués avec de la farine complète, avec des mélanges de céréales ou au levain issue de l’agriculture biologique.

Choisissez du pain complet ou au levain à base de farine de blé ancien ou à teneur en son, autrement dit l’enveloppe du grain de blé, élevée entre T80 et T150, et moulue à la meule de pierre pour ne pas dénaturer le gluten, et donc de ne pas altérer sa digestibilité.

Vous éviterez les plats de céréales comme les pâtes et les pizzas servies avec du fromage en excès, de la crème, des lardons, etc… Tournez-vous toujours vers les féculents accompagnés de légumes et autres ingrédients méditerranéens comme l’huile d’olive et les légumes secs. Les légumineuses, longtemps considérées comme la viande du pauvre et accusées à tort de nous faire grossir, présentent aussi des qualités diététiques inestimables. Ainsi, l’effet rassasiant des légumes secs limite les envies de grignotage.

Quelle place pour les aliments sucrés dans le régime médium fat

La consommation de produits sucrés doit être limitée en faisant très attention aux aliments et boissons très riches en mélange de glucose et de fructose. Il n’est donc pas question de se priver de vos péchés mignons. Les pâtisseries et confiseries doivent toutefois être réservées aux jours de fête.

Le chocolat peut être consommé même par les personnes cardiaques mais à petites doses, de l’ordre de un à deux carrés par jour. En plus grande quantité, cet aliment plaisir trouvera toute sa place aux repas festifs ou sera ingéré une fois par semaine.

Qu’en est-il du sel, des épices et des aromates dans le régime médium fat?

Qu’en est-il du sel, des épices et des aromates dans le régime médium fatIl est inutile de saler des aliments savoureux consommés sans préparation. Il est indéniable qu’il convient de diminuer le sel de vos plats, et dans le même élan de réduire les aliments industriels bien trop riches en sel.

Qu’ils les consomment crus ou cuits, les Méditerranéens accompagnent leurs légumes et viandes ou poissons, de nombreux ingrédients, qui non seulement donnent du goût, mais aussi apportent des substances qui protègent la santé. Ces ingrédients agréables aux papilles varient d’une région à l’autre et leur liste est interminable.

On peut citer l’oignon et l’ail en priorité, mais il ne faut pas oublier les herbes aromatiques comme le persil, la menthe, la ciboulette, la coriandre, le basilic, etc…, aussi bien fraîches que sèches, ni les épices telles que le cumin, le curcuma, les clous de girofle, la cannelle, le gingembre, etc… Tous ces aromates sont à consommer selon vos propres goûts, de manière quotidienne, et sans restriction.

Les grands critères du régime médium fat

  1. Les grands critères du régime médium fatLes principaux aliments, mais pas exclusivement, sont des plantes ;
  2. Les produits animaux sont consommés sans aucune exclusivité mais de façon modérée. C’est le principe de frugalité ;
  3. Ces habitudes méditerranéennes sont d’une extraordinaire diversité ;
  4. Avec un grand respect des cycles saisonniers, chaque saison offre ses aliments caractéristiques. C’est le principe de saisonnalité ;
  5. Les principales plantes consommées sont les céréales, les légumes verts, les légumes secs ou légumineuses et les fruits. Dans nos climats tempérés, et à condition de respecter le principe de saisonnalité, on peut se procurer une grande diversité de plantes comestibles produites localement. C’est le principe de nutrition localisée.

Menu type d’une journée de diète méditerranéenne pour se sentir léger et en pleine forme

Menu type d’une journée de diète méditerranéenne pour se sentir léger et en pleine formePour pouvoir apprécier rapidement l’efficacité de la méthode médium fat, il est nécessaire de suivre un régime équilibré. Pour cela, le corps humain a besoin d’au moins trois repas par jour.

Le petit déjeuner représente la base de la journée. L’alimentation doit être riche en glucides, en lipides et en protéines :

  • 3 tranches de pain complet arrosées d’huile d’olive ;
  • un yaourt au lait de chèvre nature avec une cuillère à café de miel ;
  • un fruit frais de saison ;
  • une poignée de noix,
  • une infusion de thym sans sucre.

Le déjeuner doit accorder la priorité aux viandes blanches ou aux poissons, aux fruits et aux légumes de saison :

  • 150 g de concombres et de tomates arrosés d’une cuillère à soupe d’huile d’olive et agrémentés d’une gousse d’ail ;
  • 150 g de poulet ou 200 g de cabillaud cuit au four ;
  • 50 g de pois chiches à la coriandre fraîche ;
  • 100 g de riz sauvage aux courgettes et aux aubergines ;
  • une poire pochée à la cannelle à volonté.

Au dîner, l’alimentation doit être plus légère :

  • une salade de mâche, de fenouil et de betterave arrosée d’une cuillère à soupe d’huile de colza, de vinaigre de cidre et de moutarde et agrémentée d’une gousse d’ail ;
  • 200 g de sardines ;
  • des tomates cuites au four avec du persil frais, du thym, du cerfeuil et de l’ail ;
  • une tranche de pain complet arrosée d’huile d’olive ;
  • 100 g de fromage de chèvre ;
  • des abricots secs ;
  • un verre de vin rouge.

Les caractéristiques alimentaires du régime médium fat

Les caractéristiques alimentaires du régime médium fatIl n’existe pas de diète méditerranéenne typique. En effet, plus de vingt pays bordent la mer Méditerranée et les pratiques alimentaires varient selon les régions. Il est possible de citer parmi les cuisines concernées :

  • le nord de la mer Méditerranée : la cuisine provençale, la cuisine languedocienne, la cuisine catalane, les cuisines balkaniques comme la gastronomie albanaise ou encore croate, la cuisine italienne, la cuisine grecque, et la cuisine turque ;
  • l’est de la mer Méditerranée : la cuisine levantine, c’est-à-dire syrienne, libanaise, israélienne, chypriote et palestinienne ;
  • le sud de la mer Méditerranée : la cuisine des pays du Maghreb, autrement dit la gastronomie tunisienne, maltaise, marocaine, algérienne, égyptienne, libyenne, ou aussi la cuisine pied-noir ;
  • l’ouest de la mer Méditerranée : la cuisine espagnole, la cuisine portugaise.

Malgré leurs différences, l’ensemble des pays méditerranéens ont une culture culinaire commune qui se caractérise non seulement par les caractéristiques alimentaires communes énoncées ci-dessous, mais aussi par des pratiques culinaires communes telles que l’importance du farci et du feuilletage, des goûts communs pour certaines saveurs comme les parfums d’herbes aromatiques, d’épices, le goût pour l’acidulé, l’aigre doux, etc…, mais aussi une idée commune de la diététique partagée par les médecins grecs ou romains de l’Antiquité comme Hippocrate ou encore Galien…, les médecins arabes comme Rhazès et Avicenne, les médecins européens tels que Arnaud de Villeneuve et Aldebrandin de Sienne.

Les ingrédients secrets du régime médium fat

Les ingrédients secrets du régime médium fatDepuis que les statistiques de mortalité ont montré que les Méditerranéens vivent plus longtemps que les autres Européens, les scientifiques ont tenté de déterminer quels éléments du régime méditerranéen sont responsables de ses bienfaits considérables.

Du poisson

Sardines, rascasses, saumons, daurades, crabes, régalez-vous de poissons, en particulier les poissons gras, de fruits de mer et de crustacés pêchés dans les régions côtières, de poissons de rivière. Ils possèdent des propriétés bénéfiques pour la santé, car ils sont riches en acides gras oméga 3 poly insaturés dont les dérivés complexes à longue chaîne s’avèrent particulièrement être bénéfiques pour le cœur, en raison de leurs vertus anti-inflammatoires et vasodilatatrices, qui assurent une bonne circulation sanguine.

Les poissons sont également une source inépuisable de protéines qui se révèlent être de bien meilleures qualités que la viande rouge. En plus de leurs lipides extrêmement sains, les produits de la mer apportent l’iode nécessaire au fonctionnement de la thyroïde qui régule le métabolisme énergétique, donc le poids.

Ne lésinez pas sur les petits poissons gras, moins touchés par la pollution aux pesticides et au mercure à l’échelle mondiale via leur alimentation. Variez le contenu de vos assiettes avec du maquereau, de l’anchois, du thon et des sardines au moins deux fois par semaine. Le saumon, la truite et le hareng sont également excellents pour la santé mais seront à limiter pour les mêmes raisons, car même les poissons sauvages seraient contaminés.

Dans tous les cas, ne dépassez pas deux ou trois portions si vous êtes un cardiaque avéré. Les poissons maigres comme le haddock, le loup, la morue, le colin, la daurade, le cabillaud, etc… seront à consommer au minimum une ou deux fois par semaine sans aucune limitation.

Si vous êtes cardiaque, que vous n’aimez pas le poisson et que vous n’appréciez pas les noix, l’huile de colza et les graines de lin représentent une source sécurisée d’oméga 3 végétal. Vous ne ferez pas l’impasse sur le vin car cette boisson est une source essentielle de polyphénols inducteurs de la synthèse d’oméga 3 marin à partir d’oméga 3 végétal.

Des grillades et des œufs

Vous avez envie de viande ? Optez pour la volaille qui est riche en protéines et pauvre en lipides et en cholestérol, à condition de prendre soin d’enlever la peau. Vous ferez de même pour toutes les viandes, qu’il s’agisse de bœuf, de porc ou de poulet.

Si c’est possible, vous essayerez de savoir comment l’animal a été nourri car l’aliment qu’il consommait détermine la qualité et la composition de la viande. Il en est de même pour les œufs qui doivent être présents dans votre alimentation pour leurs protéines et leurs acides gras essentiels oméga 3. Les œufs remplacent la viande et le poisson, en aucun cas ils ne doivent les accompagner dans le cadre d’un même repas.

En comptant les œufs que vous ajoutez dans certaines recettes comme un gratin, une tarte salée, des pâtisseries, vous pouvez en ingérer sans scrupules jusqu’à sept par semaine. Mais n’en mangez pas plus de quatre par semaine si vous surveillez votre cholestérol. Et achetez-les toujours bio car la quantité des acides gras en dépend.

La bonne cuisson

Vous éviterez de rajouter des graisses et vous veillerez à ne pas perdre les minéraux en privilégiant une cuisson lente. Pour la viande, optez plutôt pour les brochettes et les grillades. Quant aux légumes, il est préférable de les cuire à l’étouffée, mijotés dans des plats ou farcis au four.

Les nombreux bénéfices des graisses végétales insaturées pour la santé

Adopter un régime pauvre en graisses ne peut qu’être néfaste pour votre santé. En effet, votre corps est contraint de compenser avec un besoin accru de glucides. Or, il a été établi qu’un excès de glucides est mauvais pour l’organisme qui n’a pas d’autre choix que de stocker les sucres.

Par ailleurs, il est essentiel d’ingérer un peu de gras et pour cela, les graisses végétales non saturées sont meilleures que les graisses animales saturées. Ainsi, le régime méditerranéen permet de bénéficier d’aliments riches en bons lipides, comme les noix et tous les fruits à coque, tout en évitant les aliments moins sains comme les glucides raffinés. Leur richesse en lipides mono insaturés protège des maladies cardiaques parce qu’ils prennent la place des lipides saturés dans le régime alimentaire.

L’huile d’olive doit représenter la principale source de graisses ajoutées car elle est utilisée de manière presque exclusive pour la cuisson à la place du beurre, de la margarine et des autres matières grasses. Néanmoins, il vaut mieux la choisir vierge extra.

L’huile d’olive vierge extra contient en effet plus de polyphénols que les autres, tout en amenant aussi de l’acide oléique protecteur des artères. Les polyphénols sont des composés bioactifs synthétisés par les plantes en réaction à des agressions, comme c’est le cas de la lumière solaire, et pour lutter contre des maladies. En ingérant ces polyphénols, nous bénéficions des mêmes effets protecteurs que ceux qu’ils fournissent aux plantes.

L’huile d’olive est également une source intéressante d’antioxydants, notamment de vitamine E. Mais il ne faut pas oublier qu’en plus de ces propriétés intéressantes, l’huile d’olive encourage aussi à manger d’autres aliments sains, comme les légumes étant donné qu’elle est largement utilisée pour préparer des plats de légumes, des sauces tomate, des salades et pour faire frire le poisson.

Les fruits et les légumes à volonté

Une consommation quotidienne de larges portions de fruits et de légumes frais protège à la fois des maladies cardiaques et du cancer, probablement grâce aux antioxydants contenus dans ces ingrédients. Chaque repas principal comprendra au moins une portion de légumes, voire deux dans l’idéal. Une soupe ou une belle salade fera office d’entrée, ou autre légume en fonction des saisons.

La laitue, la roquette, la mâche ou autres verdures remplacent aisément le pourpier, salade consommée en grande quantité par les Crétois et qui leur fournit des acides essentiels. Vous continuerez avec une portion de légumes qui sera la base du plat principal. Ils doivent être accompagnés d’une viande ou d’un poisson et non pas accompagner la viande ou le poisson. Prenez soin de varier les couleurs dans l’assiette et au cours du repas en choisissant des légumes verts, certes, mais aussi des jaunes et des rouges, des oranges et des violets. Les tomates suscitent un intérêt particulier car elles tiennent une place prépondérante dans la cuisine méditerranéenne.

Elles sont, en effet, une source majeure d’antioxydants et leur cuisson, comme dans la préparation de la sauce tomate, est recommandée, car elle accroît la disponibilité du lycopène, l’un des principaux antioxydants présents dans la tomate. Les légumes secs sont également très prisés en Méditerranée.

La consommation de fruits, dans le contexte d’une diète méditerranéenne, est une priorité. Vous prendrez au moins deux portions de fruits frais par jour, ou plus selon la composition des menus, votre poids et votre activité physique. Vous pouvez consommer les fruits en jus, en compote, cuits au four, en faisant attention au sucre que vous ajoutez.

Il est essentiel de privilégier les fruits de saison. Pour agrémenter les mets méditerranéens, parfumer les yaourts et pour les en-cas, pensez aux fruits secs comme les abricots, les raisins, les figues, et aux fruits à coque tels que les noix, les noisettes, les amandes, les pistaches sans sel.

READ  Menus types en phase 2 du régime Miami

Le vin

Sur l’ensemble du bassin méditerranéen, le vin est consommé avec modération, généralement au moment des repas. Deux verres par jour pour les hommes, un verre par jour pour les femmes représentent une consommation modérée. Le vin, particulièrement le vin rouge, contient toute une série de composés végétaux dotés de propriétés bienfaisantes pour la santé, appelés phyto nutriments, parmi eux se trouvent des polyphénols, qui sont de puissants antioxydants bénéfiques pour la santé du cœur.

Les vins issus de l’agriculture biologique sont à privilégier car les limites maximales en sulfites sont très inférieures aux limites conventionnelles, soit entre 30 mg et 50 mg par litre en moins selon les types de vin. Les sulfites sont des produits chimiques ajoutés entre autres comme conservateurs et sources de migraines, asthme, fatigues inexpliquées, troubles digestifs, diarrhées soudaines.

Des effets combinés

Dans l’étude réalisée en Grèce en 2003 par le docteur Antonia Trichopoulou, les différents composants du régime méditerranéen ou les groupes d’aliments, pris isolément, n’ont conféré aucune protection significative.

En pratique, il est probable que ce soit la combinaison de l’ensemble des différents ingrédients du régime médium fat qui le rende aussi favorable à une bonne santé. Ce facteur, cumulé à une attitude plus décontractée vis-à-vis de l’alimentation, du soleil en abondance et une activité physique plus intense, contribue probablement au mode de vie globalement sain que l’on rencontre dans le bassin méditerranéen.

Un mode de vie trépidant

Cependant, la société a changé et de moins en moins de gens ont un mode de vie qui leur permet de suivre le régime traditionnel. Pour le Professeur Lluis Serra, Président de la Foundation for the Advancement of the Mediterranean Diet, les changements sociologiques signifient que les individus sont moins susceptibles de consacrer du temps à la préparation des repas.

Malgré tout, nous prenons de plus en plus conscience de l’importance de se consacrer à une alimentation saine et équilibrée si nous voulons avoir une meilleure qualité de vie.

Les avantages du régime slim data

Le respect absolu du métabolisme et des besoins du corps humain

Les avantages du régime slim dataLe régime slim data se veut être un programme des plus intelligents. Le cerveau n’est pas privé d’énergie car rien n’est interdit. Les régimes trop privatifs abîment le corps et lui donnent de fausses informations, au final on stocke à nouveau beaucoup plus et l’effet yoyo est au rendez-vous.

C’est toute la différence avec le régime slim data qui place le plaisir pour rompre avec la monotonie des régimes classiques. En apprenant à l’organisme à se contrôler, les envies de grignoter s’estompent au fur et à mesure de la diète.

Un régime varié et rassasiant

Le régime slim data ne supprime pas d’aliments de consommation courante et il reste donc très varié. Vous perdez du poids tout en rééquilibrant votre centre de satiété et sans de trop grande contrainte ni même aucune frustration. En effet, lorsqu’un régime est trop restrictif, il est très difficile de le tenir dans la durée.

De même, lorsqu’il supprime un grand nombre d’aliments, la privation est difficile à supporter et c’est la raison pour laquelle on se rue sur des gâteaux ou du chocolat à la moindre contrariété. L’apport adéquat en protéines à chaque repas est assuré par cette diète, ce qui rassasie durablement.

D’autre part, aucune notion de quantités n’apparaît dans le programme slim data. Vous êtes en effet invité par l’auteur à écouter les signaux de votre corps. Vous arrêtez dès que vous n’avez plus faim et pouvez même garder une place pour le dessert. Autant dire que la diète minceur de slim data est synonyme de plaisir et que vous avez toutes les clés en main pour tenir sur le long terme, voire durant toute votre existence !

Un régime agréable à suivre

Selon le docteur Yann Rougier, la notion de comptage fastidieux des calories, de restrictions alimentaires, d’aliments interdits est proscrite dans ce régime et c’est ce qui ferait son succès. Le régime slim data est alors très peu contraignant. Il vous permet d’apprendre à reconnaître les associations d’aliments à ne pas faire et à savoir les aliments à éviter ou non.

C’est une façon extrêmement ludique et amusante de faire un régime étant donné que le principe de la méthode du neurobiologiste spécialiste en nutrition est d’associer les quatre couleurs selon les règles de bases établies. L’expert en biologie nutritionnelle, auteur de Voulez-vous maigrir avec moi ? La méthode slim data publié le 28 février 2007, y explique sa méthode minceur.

Il suggère des menus et des recettes accessibles à tous, inclut un grand poster qui détaille les quatre zones de couleur et rappelle les aliments autorisés ou à éviter absolument afin de vous faciliter le suivi de son programme amincissant. Le tableau se mémorise relativement vite et par conséquent, il est rapidement possible de suivre le régime sans l’avoir sous les yeux.

Un régime facile à suivre, même à l’extérieur

Le régime slim data peut être suivi partout, aussi bien au restaurant qu’au self, et même au fastfood. En effet, les sorties restent ponctuelles et ne sont en aucun cas interdites. Vous n’avez aucune raison de refuser une invitation chez des amis ou un repas de famille, bien souvent synonyme d’opulence.

Il suffit de faire les bons choix et les bonnes associations d’aliments en équilibrant en fonction des zones. Pour ne pas vous tromper, vous pouvez amener avec vous le livre officiel de la méthode amaigrissante. Un petit dépliant est aussi offert pour disposer d’un rappel des aliments autorisés ou non lorsque vous mangez à l’extérieur.

Le docteur Yann Rougier y a également intégré une section avec différents types de restaurants tels que fastfoods, chinois, italiens, etc… qui donnent quelques idées de repas équilibrés et savoureux avec un slim data faible. Pratique et dans l’air du temps, le régime slim data est compatible avec des applications pour les téléphones intelligents afin de connaître l’indice slim data d’un aliment ou d’un plat pris en dehors de chez vous.

Un régime convivial

L’ouvrage du docteur Rougier, au titre optimiste Prévenir et vaincre le surpoids en famille avec la méthode slim data du 12 mars 2008, permet également de maigrir en famille de manière ludique, vous assurant de garder la motivation et de retrouver la ligne tous ensemble dans la bonne humeur. Par conséquent, le régime slim data n’a aucun risque de vous exposer à une éviction sociale. Bien au contraire, vous perdez du poids entouré de vos proches.

Un régime sain

Le régime slim data prend en compte l’interaction entre les aliments que nous mangeons et notre corps. Le programme permet de retrouver une bonne hygiène de vie et d’arrêter les mauvaises habitudes alimentaires, car il est basé sur la consommation d’aliments sains et de perdre les mauvais comportements alimentaires.

Vous découvrez les bienfaits de l’association de certains aliments entre eux et apprenez à choisir les aliments bons pour la santé dans le plus grand respect du fonctionnement de l’organisme, sans jamais vous priver.

Le régime slim data aurait alors des effets extrêmement bénéfiques au niveau du stress et du bien-être. Il améliore les fonctions vitales de l’organisme. Le programme minceur ferait véritablement figure de mode de vie à adopter définitivement.

Une perte de poids certaine

Il est difficile d’évaluer le nombre de kilos que le suivi de ce programme engendrera car cela dépend de chaque individu. Cependant, il est garanti que le régime slim data provoquera une perte de poids, surtout durant la phase initiale.

En effet, cette étape s’avère être extrêmement faible en glucides étant donné que le choix des pains et de ses substituts, ainsi que plusieurs fruits, est restreint. Vous maigrissez de façon progressive sans perdre de la masse musculaire, avec beaucoup de douceur en respectant les besoins du corps et du cerveau, avec une vraie mise en pratique de l’équilibre alimentaire tout en mangeant à volonté.

Un effet à long terme

Si la méthode slim data est respectée correctement, vous verrez les kilos s’envoler pour garder durablement la ligne. Réellement efficace, le régime vous met à l’abri des fringales grâce à l’absence de privation qui permet de minimiser les risques de subir le tant redouté effet yoyo après l’arrêt du plan minceur.

Il n’y a donc pas de rupture avec la reprise d’une alimentation normale. Vous pouvez donc espérer stabiliser votre poids dès la fin de la cure et de façon définitive.

Les points faibles du régime slim data

Les points faibles du régime slim dataMême si l’auteur dit ne pas imposer d’interdiction, il reste que la première phase du régime slim data proscrit un bon nombre d’aliments, et ce, pour tous les groupes d’aliments. Ainsi, la plus grosse difficulté se situe au démarrage, car il faut être assez rigoureux au quotidien durant les trois premières semaines en vous interdisant les repas au restaurant, les repas de mariage, de baptême ou d’anniversaire, les pots entre collègues, etc…

Si vous aimez faire la fête et que vous êtes un épicurien dans l’âme, le régime slim data pourra s’avérer assez complexe à suivre puisqu’il s’agit de se priver de sucreries, de desserts et de boissons alcoolisées pendant la première phase. Par conséquent, l’effet yoyo n’est pas exclu si vous ne vous montrez pas suffisamment strict envers vous-même et que vous manquez de volonté. D’autre part, la majorité des produits céréaliers sont à éviter durant toute cette étape initiale.

L’apport en fibres peut alors s’avérer être insuffisant, conduisant à diminuer l’effet rassasiant des produits céréaliers riches en fibres. Le risque de ressentir la faim peut donc être possible. Par ailleurs, la méthode n’est pas toujours évidente à mettre en place du fait d’un repérage des aliments à privilégier pouvant être fastidieux au départ. La notion de combinaisons à faire et à ne pas faire demande un peu de temps à être bien intégrer et peut alors compliquer le suivi de cette diète.

Le mieux est de garder le tableau des zones, sur le réfrigérateur par exemple, pour ne pas risquer de commettre des erreurs alimentaires. Le succès à long terme n’est pas toujours garanti puisqu’il y a des limites sévères quant à la fréquence de consommation de plusieurs aliments bons et sains pour la santé, et le calcul du slim data des repas peut s’avérer être un facteur d’abandon pour plusieurs. Enfin, le régime slim data ne promet pas une perte de poids phénoménale mais bel et bien une stabilisation dans la durée. Vous maigrissez en douceur et de façon régulière, ce qui est idéal pour retrouver durablement la silhouette de vos rêves mais peut aussi démotiver les plus impatients d’entre vous.

Si vous commencez ce programme amaigrissant, vous vous engagez au minimum sur sept semaines pour perdre entre 6 kilos et 10 kilos, en comptant une moyenne de 3 kilos en moins par mois.

Quelques conseils pour adopter de saines habitudes de vie

Un comportement alimentaire à garder définitivement

Quelques conseils pour adopter de saines habitudes de vieLe régime médium fat est un véritable allié minceur pour apprendre à vivre plus sainement en équilibrant son alimentation. En ce qui concerne la consommation de vin, celle-ci peut être adoptée ou pas, selon l’expérience personnelle et l’attitude de chaque individu face à l’alcool. En Crète, le vin est bu en petites quantités dans le cadre des repas.

Faire le plein de céréales complètes

Les céréales complètes se substituent désormais aux céréales raffinées pour lutter contre le diabète. Fibres et nutriments sont concentrés dans l’enveloppe des céréales. Les féculents complets sont bien meilleurs pour la santé que leurs homologues raffinés. Vous favoriserez alors le pain complet au détriment du pain blanc, vous prendrez du muesli sans sucre et délaisserez les cornflakes et garderez les mêmes réflexes en ce qui concerne les pâtes, le riz et toutes les céréales élaborées à partir du grain entier.

Le riz complet renferme trois fois plus de fibres, de vitamines et de minéraux que le riz blanc. Ils maintiennent également le taux d’insuline à un niveau stable, évitant le grignotage et la fatigue, et limitent à terme l’apparition du diabète. Les légumineuses telles que les lentilles, les haricots secs, les pois chiches, les haricots rouges ou blancs, les fèves, le soja sont riches en protéines, en vitamines du groupe B et en fibres. Vous pouvez prendre deux à trois portions par semaine en moyenne, et même plus si vous aimez ou si vous êtes végétarien.

Il convient de respecter les règles de préparation en trempant les légumineuses toute une nuit et en favorisant une cuisson prolongée. Ceci élimine des substances potentiellement nocives ou désagréables. Les céréales, les féculents et les légumineuses peuvent aussi se déguster froids, en salade. N’hésitez pas à varier les manières de les préparer pour davantage de plaisir.

Des assiettes remplies de produits frais produits localement

Pauvres en calories, les végétaux sont mis à l’honneur pour leurs richesses en eau, en antioxydants, en vitamines, en minéraux et en fibres. Ils doivent être présents à tous les repas à hauteur de 400 g de fruits frais ou cuits et 400 g de légumes par jour, soit l’équivalent de 3 fruits et 3 légumes par jour. Il est toutefois préférable de se tourner plus vers les légumes frais que cuits, plus pourvus en vitamine C et qui procurent un agréable sentiment de satiété, en plus d’aider à perdre du poids naturellement. Pensez aux crudités prêtes en un coup de couteau comme les tomates, les endives, les concombres, etc…

Il est aussi recommandé de consommer des fruits secs et des fruits oléagineux pour leur apport en vitamine E et acides gras insaturés. Vous pouvez alors vous faire plaisir en croquant dans deux ou trois fruits séchés par jour comme les abricots, les figues, les dattes, les pruneaux, selon vos goûts.

Les aliments riches en graisse animale sont réservés aux occasions. C’est le cas de la viande rouge, du lait, des lards, des charcuteries, du beurre, etc… Mais il est possible de les remplacer par des produits allégés comme le fromage et le yaourt. Il est préférable aussi de cuisiner vos plats avec de l’huile végétale, dont la plus recommandée est l’huile d’olive. Enfin, privilégiez une cuisson douce à la vapeur pour préserver les vitamines.

Augmenter les proportions d’huile végétale de manière graduelle

Pour les personnes qui n’ont guère l’habitude de consommer de l’huile d’olive, du poisson et des légumineuses, veillez à les ajouter à votre alimentation de manière progressive, en très faible quantité à la fois, afin d’en faciliter la digestion.

De bonnes graisses pour les artères

Pauvre en viande rouge, beurre ou crème fraîche, en confiseries, le régime médium fat privilégie le poisson, l’huile d’olive et les oléagineux. L’apport élevé en bonnes graisses insaturées, supérieur à 40 % de l’apport énergétique total, vous fait bénéficier d’une alimentation équilibrée en acides gras qui réduit les risques de resserrement des vaisseaux et donc d’infarctus. Ne vous limitez pas à l’huile d’olive ! Les huiles de noix, de colza et de soja sont aussi excellentes car elles sont riches en oméga 3.

Gare aux allergies alimentaires

Avant toute consommation, surtout de fruits de mer, il faut bien vérifier que vous n’êtes pas allergique au produit. Il faut également vous assurer de la fraîcheur des aliments.

Du sport au quotidien

Bien sûr, de nouvelles habitudes alimentaires seules ne suffisent pas. Une activité physique régulière est indispensable pour rester en pleine forme et garder définitivement la silhouette de vos rêves. Il est inutile d’être un grand sportif, trente minutes de marche chaque jour suffisent pour commencer à faire baisser le cholestérol et à perdre des kilos.

Une santé de fer

Suivre le régime médium fat permet de conserver une ligne parfaite, une santé irréprochable et ainsi une longévité écartée de toutes les maladies fréquentes de l’âge comme les accidents cardio-vasculaires, le cancer, le surpoids, le diabète, l’hypertension et autres troubles coronariens, le syndrome métabolique, les maladies neurologiques et quelques pathologies neurodégénératives comme Alzheimer qui peuvent diminuer de 40 %, les maladies des yeux et même la dépression.

Cependant, n’hésitez pas à consulter un nutritionniste ou un diététicien pour vous aider à ne commettre aucune erreur et ainsi, maigrir sans risque.