Régime Présentation du régime Index Glycémique : Avis, prix, effet …

Présentation du régime Index Glycémique : Avis, prix, effet …

régime Index GlycémiqueMaigrir sans compter les calories et sans pour autant s’affamer ni déprimer, et surtout, découvrir plus qu’un régime, une véritable approche intelligente de l’alimentation pour mincir sans reprendre les kilos perdus lorsque l’on arrête sa diète ?

Vous en rêvez bien évidemment et c’est la raison pour laquelle vous devez apprendre à connaître le régime IG où l’index glycémique des aliments compte plus que tout.

Les origines du régime index glycémique

Le régime IG est l’aboutissement de plus de vingt années de recherches en nutrition menées à la faculté de nutrition et de métabolisme de l’université de Toronto sur la gestion du poids et la satiété entreprises par le professeur canadien David Jenkins et le docteur canadien Thomas M.S. Wolever.

En 1981, ils ont démontré que certains glucides dits complexes, comme le pain ou la pomme de terre, font en réalité monter le sucre sanguin de manière excessive, ce qui est néfaste pour la santé et la ligne. Pour parvenir à cette découverte révolutionnaire, ils ont dressé la liste des aliments que les diabétiques peuvent manger sans danger. Il s’agit de ceux qui n’élèvent pas trop la glycémie.

A l’époque, il est enseigné aux diabétiques que tous les glucides complexes, pain, pommes de terre, riz, légumes secs, se comportent de la même manière sur le sucre sanguin. Aussi incroyable que cela paraisse, personne n’avait pris la peine de vérifier qu’il en allait bien ainsi en situation réelle. David Jenkins et Thomas M.S. Wolever sont alors les premiers à se demander ce qui se passe réellement dans le corps lorsque l’on mange des glucides complexes aussi différents.

Les chercheurs ont donc recruté des volontaires qui ont d’abord mangé du pain blanc avant de relever leur glycémie trente minutes après, grâce à une analyse de sang. Le pain blanc a provoqué une montée phénoménale du sucre sanguin, aussi élevée qu’avec du glucose pur. Ces résultats remettent totalement en question les connaissances en nutrition de l’époque. Le pain est un aliment à base de céréales, par conséquent riche en amidon, et n’est pas un sucre lent ! Il leur faut alors trouver un moyen pour comparer rigoureusement les glucides entre eux. C’est ainsi qu’ils ont mis au point l’index glycémique. Thomas M.S. Wolever est co-auteur avec Jennie Brand-Miller du best-seller The Glucose Revolution.

Le docteur Pierre Nys, endocrinologue et nutritionniste, auteur de l’ouvrage Régime IG Métabolique publié en février 2011, s’est inspiré des pères de l’index glycémique pour proposer une solution minceur afin de lutter contre une résistance à l’insuline associée au syndrome métabolique.

Cette hormone sécrétée par le pancréas dès l’ingestion de sucre occupe un rôle prépondérant sur la ligne. Elle incite effectivement le corps à aller puiser son énergie dans le sucre afin d’éviter qu’il n’aille se stocker sous forme de graisses, notamment au niveau de la ceinture abdominale.

De plus, après avoir consommé des aliments très sucrés, la glycémie rechute très rapidement, provoquant l’état d’hypoglycémie et donnant lieu à des envies irrésistibles de grignoter. Avec ce régime dissocié, l’index glycémique des aliments est contrôlé, ce qui permet de modifier la répartition des graisses.

Le livre Le régime IG minceur

Une diététicienne d’origine française Angélique Houlbert, ainsi qu’un ingénieur et journaliste scientifique spécialiste de l’alimentation Elvire Nérin, ont également publié un premier livre en 2007 sous l’intitulé Le régime IG minceur qui a remporté un vif succès.

Selon les auteurs, il s’agit de la seule méthode qui serait efficace pour perdre du poids à long terme et qui a fait l’objet de nombreuses études scientifiques. Elles sont persuadées que, depuis de nombreuses années, tous les professionnels de la santé auraient fait fausse route en suggérant des diètes faibles en gras pour maigrir. Pour preuve, la plupart des personnes ayant suivi des régimes hypocaloriques subissent généralement un échec puisque le poids perdu est repris dès la reprise d’une alimentation normale.

Le régime IG propose alors de manger moins mais autrement en adoptant définitivement les bons comportements alimentaires. En janvier 2011, une nouvelle édition Le nouveau Régime IG : Index Glycémique, Maigrir en maîtrisant sa glycémie met à jour les travaux effectués par les Canadiens pour vous mettre encore plus vite sur la voie de la réussite. En effet, de nouvelles études scientifiques sont venues confirmer les effets bénéfiques de cette alimentation sur la silhouette et la santé en général.

La diététicienne, auteure de ce livre, utiliserait cette méthode depuis plus de deux ans auprès de ses clients et aurait constaté des résultats impressionnants. Elle fournit un carnet de bord avec les points clés du régime et tous les repères pour suivre votre progression ainsi que l’index glycémique de 600 aliments.

Le principe du régime Index Glycémique

Le principe du régime Index GlycémiquePerdre ce ventre qui nous encombre autant qu’il nuit à notre santé en privilégiant des aliments qui ne font pas grossir, tel est le principe du régime IG. Le programme amaigrissant permet de perdre vos kilos superflus sans restriction ou presque.

Il autorise une grande variété alimentaire et s’intéresse davantage à la qualité des nutriments qu’à leur quantité, sans interdire les graisses dès l’instant qu’elles sont choisies de manière judicieuse. Il s’agit véritablement de se nourrir à satiété en distinguant les bons et les mauvais glucides grâce à l’index glycémique.

Cet outil de référence mesure la vitesse à laquelle un aliment est assimilé par l’organisme, ainsi que son impact sur la glycémie, c’est-à-dire le taux de sucre dans le sang.

Éviter les aliments ayant un taux de sucre élevé

Pour mincir, il est nécessaire d’éviter les aliments ayant un taux de sucre élevé et de sélectionner des aliments à index glycémique bas ou moyen, complétés par un choix judicieux de protéines et de lipides, afin d’inciter le corps à utiliser les graisses comme source d’énergie.

En effet, la consommation excessive d’aliments à fort Index glycémique favorise la prise de poids étant donné qu’une glycémie élevée induit une forte production d’insuline, l’hormone dite des réserves, qui stimule le stockage des graisses. Mais aussi, ce type de nourriture aiguise l’appétit et vous plonge dans un cercle vicieux. Plus vous mangez sucré, plus vous avez des fringales. Il n’existe pas d’étiquetage de l’index glycémique en France, alors que d’autres pays comme l’Australie le pratiquent.

Attention au glucose

Il faut savoir que tous les végétaux ont un IG faible, contrairement à la plupart des produits transformés de l’industrie agroalimentaire. Le glucose, autrement dit le sucre, possède l’indice le plus élevé situé à 100. Plus un aliment a un index glycémique proche de 100, plus l’organisme a tendance à le transformer en graisse.

A l’inverse, plus son index glycémique est proche de 0, plus l’organisme le brûle, favorisant la perte de poids. En vedette les légumes verts, les fruits, les légumes secs, les oléagineux, les tubercules à l’exception de la pomme de terre qui doit être consommée avec parcimonie, les céréales, les protéines maigres comme les poissons, la viande blanche, les œufs.

La table des index glycémiques des aliments

Pour avoir l’assurance de se préparer une assiette saine qui ne nuira pas à votre silhouette ni à votre santé, l’idéal est de se reporter à une table des index glycémiques des aliments, ce que propose l’ouvrage du régime IG qui en répertorie plus de 450.

En outre, la méthode minceur vous pousse à vous débarrasser d’une idée fausse selon laquelle les sucres rapides comme les bonbons et les sodas font systématiquement grossir tandis que les sucres lents présents dans le pain, les pâtes, le riz, les céréales, etc… ne sont pas non plus forcément bons pour la santé. Il n’est donc aucunement question d’arrêter complètement le sucre mais simplement d’apprendre à manger les bons sucres naturels et peu transformés, et dans les bonnes quantités.

De ce fait, le régime IG vous autorise même à consommer un grand nombre d’aliments plaisir comme la pizza ou le chocolat. Inutile de se laisser mourir de faim pour voir les kilos disgracieux s’envoler !

La meilleure façon de perdre du poids avec le régime Index Glycémique

Privilégiez les bons glucides

La meilleure façon de perdre du poids avec le régime Index GlycémiqueIl n’est aucunement question de supprimer totalement les aliments sucrés et les féculents mais de bien les choisir en fonction de leur index glycémique. Vous devez consommer tous ceux qui affichent un index glycémique bas, en particulier les fruits et légumes, sauf les carottes cuites.

En revanche, ne cuisez pas trop vos pâtes, car leur cuisson fait automatiquement grimper leur index glycémique. Profitez de votre diète pour redécouvrir les lentilles et autres légumes secs. Ils vous rassasieront tout en vous aidant à mincir !

Articles complémentaires :   Brulafine, que pensent les utilisateurs sur les forums

Forcez sur les protéines

Au déjeuner et au dîner, consommez, au choix, viande, volaille, jambon, poisson, œufs, et même fromage, du moment que vous ne les ingérez pas avec du pain. Vous avez le choix mais, comme le souligne l’endocrinologue et nutritionniste Pierre Nys, il est plus facile de maîtriser l’indice glycémique de ses repas en apportant systématiquement une protéine car elles sont rassasiantes et sont en plus, indispensables au renouvellement cellulaire.

Si vous êtes végétarien, votre assiette doit contenir les huit acides aminés indispensables réunis dans les protéines d’origine animale. Pour cela, il vous faut apprendre à combiner les céréales et les légumes secs à chaque repas. Il est alors recommandé de se faire aider par un nutritionniste ou un diététicien. Accompagnez les protéines d’aliments à index glycémique bas et d’un peu de matières grasses indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

En cas de petit creux, deux collations sont autorisées, une vers 11 heures et une autre aux alentours de 17 heures sous la forme d’oléagineux comme les noix, les noisettes, les amandes. Ainsi, vous modérez votre appétit sans frustration et avez la bonne parade pour éviter les fringales.

Prévoyez des fibres

Les fibres présentent l’avantage de piéger les sucres et donc d’abaisser l’index glycémique de la totalité du bol alimentaire. Vous les trouvez principalement dans les fruits, surtout les pruneaux et les pommes, et les légumes sous forme de fibres solubles.

Plus un aliment est riche en fibres solubles, plus son index glycémique est faible. Les fibres se cachent également dans les céréales complètes telles que le pain, le riz, les pâtes, les flocons d’avoine, l’orge et les légumes secs comme les pois chiches, les haricots blancs, les lentilles, etc…, sous forme de fibres insolubles. Moins digestes, elles peuvent être à l’origine de ballonnements mais elles sont cependant très rassasiantes et permettent d’éviter les fringales. Qu’il s’agisse de l’une ou de l’autre forme de fibres, elles doivent figurer à tous les repas.

Troquez les graisses animales contre des graisses végétales

Il est fondamental de mettre l’accent sur les bonnes graisses, celles provenant des végétaux. Ce type de lipide s’avère être bien meilleur pour la santé. Préférez le poisson gras à la viande, ou optez pour des morceaux maigres, croquez dans des amandes, des noix et des noisettes.

Assaisonnez vos plats avec des huiles végétales ou de la margarine riche en oméga 3 et 9. Vous limiterez simplement les omégas 6 présents dans l’huile de tournesol puisqu’ils favoriseraient la multiplication des cellules graisseuses, ainsi que les acides gras saturés que l’on retrouve dans le beurre, les fromages, les viandes grasses, les charcuteries, les graisses cachées dans les produits industriels. Il s’agit d’une manière astucieuse d’éviter une sécrétion exagérée d’insuline.

Pensez acide

Les aliments acides ont le pouvoir de faire baisser l’indice glycémique du repas. Autrement dit, n’hésitez pas à agrémenter vos salades, vos poissons et fruits de mer, en leur ajoutant un filet de vinaigre. Du jus de citron est également une bonne astuce car cet agrume présente la particularité d’être riche en vitamine C. C’est alors un excellent protecteur du cœur et des vaisseaux sanguins.

Limitez les aliments transformés

Le régime IG vous incite à privilégier les céréales complètes et les aliments à base de farines complètes qui font réduire le risque de diabète de type 2, au détriment des aliments transformés. Modifiés par des graisses et des sucres ajoutés, les aliments raffinés et les farines blanches voient leurs index glycémiques grimper en flèche.

L’insuline est alors libérée et le glucose sanguin pénètre dans les cellules, favorisant au passage l’accumulation des lipides dans le tissu graisseux. Le pancréas en ressort épuisé et la conséquence à long terme risque d’être l’apparition du diabète. Ainsi, alors que l’index glycémique du riz basmati est de 50, celui du riz blanc à cuisson rapide s’élève à 85.

De même, il faut éviter à tout prix les plats tout préparés dans lesquels les industriels ajoutent souvent des ingrédients qui augmentent l’indice glycémique comme le sirop de glucose et les épaississants, et du sel, responsable de l’hypertension. L’idéal est de vous nourrir de la façon la plus naturelle possible. En revanche, rien ne vous empêche de piocher dans les conserves au naturel et les surgelés, si vous n’avez pas tous les jours le temps d’éplucher vos légumes.

Bougez

En pratiquant une activité physique régulière, non seulement vous brûlez des calories au moment de l’effort, mais en plus vous augmentez votre métabolisme de base, premier poste de vos dépenses énergétiques. Pour accompagner votre amincissement, faites du sport pendant au moins 30 minutes par jour.

La marche, la natation, le vélo, la danse, optez pour l’exercice physique qui vous plaît afin de rester motiver et démultiplier les effets de votre régime. De plus, mieux dans votre tête, vous serez aussi moins sujet au grignotage.

Gérez les écarts

Avec le régime IG, un écart consiste à se faire plaisir en consommant un aliment à index glycémique élevé. Gâteau, frites, pain blanc peuvent être compensés par des aliments à faible index glycémique pris au cours du même repas, ou par une diète très stricte durant les deux jours qui suivent.

En clair, un écart ne s’improvise pas, il se calcule. Régalez-vous sans culpabiliser et profitez de cet instant de douceur ! Mais dans le cas où vous succombez pour un aliment interdit, mieux vaut le prendre au cours d’un repas plutôt qu’en plein milieu de l’après-midi, sans rien d’autre.

Ainsi, son index glycémique sera moins important. D’autre part, il est préférable de faire plusieurs petits repas qu’un seul pantagruélique. Méfiez-vous notamment des invitations à répétition. Le corps peut faire facilement face à un excès, mais devient vite saturé s’il n’a pas le temps de récupérer entre deux abus.

Mesurer la quantité exacte de glucides au moyen de la charge glycémique

Mesurer la quantité exacte de glucides au moyen de la charge glycémiqueTandis que l’index glycémique donne la mesure de la qualité des glucides, la charge glycémique considère la quantité de ces glucides dans l’aliment ou dans une portion d’aliment, ce qui est plus précis. La charge glycémique se calcule par unité, et 1 unité correspond à 1 g de glucose.

L’objectif est de ne pas dépasser 80 unités de CG par jour. Pour information, les carottes en apportent deux, les crêpes 22, le saumon 0 et les lasagnes 30. En prenant un bol de cornflakes avec du lait et un verre de jus d’orange, vous atteignez déjà une charge glycémique de 33, soit la moitié de ce que vous devriez consommer !

En revanche si vous prenez 3 tranches de pain aux céréales avec du beurre, du miel et une orange, la charge glycémique n’est que de 21. L’index glycémique des aliments que nous mangeons influence donc directement notre tour de taille.

Les aliments à index glycémique modéré du régime Index Glycémique

Les aliments à index glycémique modéré du régime Index GlycémiqueAvec un indice oscillant entre 55 et 70, les aliments à IG moyen sont à consommer avec modération :

  • la betterave cuite ;
  • le maïs ;
  • le riz basmati ;
  • le riz complet brun ;
  • le boulgour ;
  • la semoule ;
  • les haricots rouges ;
  • les petits pois ;
  • le gruau d’avoine ;
  • les pommes de terre avec la peau cuites au four, à la vapeur, à l’eau ;
  • la pizza ;
  • la quiche ;
  • les tartes salées ;
  • le fromage blanc non égoutté ;
  • le lait demi-écrémé ou écrémé ;
  • les laitages sucrés ;
  • le muesli non sucré ;
  • le pain complet ou multi-céréales ;
  • le melon ;
  • la banane mûre ;
  • la mangue ;
  • le kiwi ;
  • l’ananas ;
  • la confiture ;
  • les sorbets ;
  • le pain aux raisins ;
  • les crêpes ;
  • les muffins au blé complet.

Les aliments à index glycémique élevé du régime Index Glycémique

Les aliments à index glycémique élevé du régime Index GlycémiqueLeur indice est supérieur à 70. Ces aliments sont donc à limiter au maximum pendant toute la durée de votre régime :

  • le pain blanc ;
  • le pain de mie ;
  • le pain à hamburger ;
  • les biscottes ;
  • la brioche ;
  • les croissants et les pains au chocolat ;
  • les céréales pour petit déjeuner même celles estampillées minceur ;
  • les galettes de riz soufflé ;
  • les carottes cuites ;
  • les navets cuits ;
  • le potiron ;
  • la polenta ;
  • les pâtes trop cuites ;
  • les lasagnes ;
  • les pommes de terre sans la peau ;
  • la purée ;
  • les frites ;
  • les chips ;
  • le riz blanc ;
  • le riz précuit ;
  • la pastèque ;
  • le sucre, qu’il soit blanc ou roux ;
  • le miel ;
  • le sirop d’érable ;
  • la crème glacée ;
  • les biscuits, les pâtisseries, les barres chocolatées ;
  • les boissons sucrées comme les sodas et les jus de fruits industriels ;
  • la bière.
Articles complémentaires :   La phase 1 de la méthode Montignac ou l’amaigrissement

Une consommation excessive de ces aliments entraîne une augmentation du taux de sucre dans le sang. Le corps libère alors une dose d’insuline, hormone susceptible d’enclencher la prise de poids.

La phase de déstockage du régime IG

Cette étape dure trois mois minimum et vise une perte de poids progressive jusqu’à l’amaigrissement souhaité. Des repas équilibrés et savoureux sont au programme pour une perte de poids modérée et durable.

La phase de déstockage peut être suivie sur une quinzaine de jours seulement, mais de façon beaucoup plus radicale. Vos menus doivent impérativement être composés des seuls aliments à index glycémique inférieur ou égal à 55.

La phase de stabilisation du régime Index Glycémique

La phase de stabilisation du régime Index GlycémiqueUne fois que vous avez atteint le poids que vous vous étiez fixé, vous continuerez à vous alimenter de façon équilibrée, en privilégiant les glucides à index glycémique faible. Il vous suffit de reprendre les menus de la phase de déstockage et de réintroduire un jour sur deux, en petite proportion, un aliment à index glycémique modéré.

Le palier de stabilisation du poids se montre donc plus souple, d’autant plus que vous avez l’autorisation de vous accorder de petits écarts. Pain blanc, riz blanc, pommes de terre, viennoiseries, gâteaux industriels, tartes, charcuteries, sodas, boissons gazeuses, faites-vous plaisir ! La consommation d’aliments à IG élevé doit tout de même demeurer occasionnelle et être réservée aux jours de fête.

Vous raisonnerez désormais non seulement en terme d’IG mais aussi de RG. Il s’agit de la résultante glycémique du repas qui permet d’associer, au cours du même repas, des glucides à index glycémique élevé avec des glucides à index glycémique très bas de façon à neutraliser l’effet des premiers. L’objectif sera alors de ne pas dépasser une résultante glycémique de 50 pour continuer de maigrir. La phase de stabilisation dure de trois semaines à six mois, en fonction de la perte de poids, et peut être suivie à vie.

Les dix commandements du régime Index Glycémique

  1. Les dix commandements du régime Index GlycémiqueAu moins 3 fruits et 3 légumes par jour ;
  2. Du pain et des céréales à index glycémique bas ou modéré : pain complet multi-céréales, pain au levain, riz brun, riz basmati, flocons d’avoine ;
  3. Des légumineuses deux fois par semaine ;
  4. Des noix et fruits oléagineux chaque jour ;
  5. Du poisson ou des fruits de mer deux à trois fois par semaine ;
  6. De la viande rouge, de la volaille, des œufs deux à quatre fois par semaine ;
  7. Des produits laitiers avec modération ;
  8. De l’huile d’olive, de noix, de colza et de pépins de raisin pour l’assaisonnement et la cuisson, idéalement de première pression à froid ;
  9. Etre à l’écoute des signaux de faim et de satiété ;
  10. Plaisir et bonne humeur.

La perte de poids espérée

La perte de poids espéréeVous mangez mieux, ce qui équivaut à revenir à des principes de base que nous avons fini par oublier tant notre société de consommation nous pousse à l’opulence. Nos ancêtres ne mangeaient que des sucres végétaux et ne connaissaient pas les sucres raffinés qui pullulent aujourd’hui dans tous les rayons des supermarchés.

L’obésité est un phénomène récent que le régime IG tente d’estomper en vous aidant à renouer avec les bons sucres et les bonnes graisses, et ainsi favoriser la bonne santé et la minceur. En vous lançant dans le programme index glycémique parfaitement adapté à nos gènes et à notre physiologie, les kilos fondent doucement mais sûrement.

De cette façon, vous n’avez aucun risque de perdre de la masse musculaire et de subir l’effet yoyo. La perte de poids est variable selon l’importance de la surcharge pondérale et le temps consacré au régime IG. Elle peut atteindre 5 à 6 kilos par mois chez les hommes.

Elle est généralement plus lente chez les femmes, ainsi que chez les personnes qui ont pour habitude de manger des cacahuètes, des rillettes et du chocolat sous prétexte qu’ils sont autorisés ! L’essentiel est de progresser à votre propre rythme afin de garder la motivation. C’est pour cela que le programme vous donne l’autorisation de craquer de temps en temps pour des extras. La bonne humeur est au rendez-vous et le plaisir de passer à table est toujours aussi présent.

Avantages et inconvénients du régime Index Glycémique

Avantages et inconvénients du régime Index GlycémiqueLoin d’être draconienne, la méthode IG est un programme équilibré d’une grande simplicité qui s’adapte à toutes les contraintes alimentaires, allergies comme végétarisme. Elle ne vous expose à aucun risque et ne peut que conduire vers une meilleure santé. Vous n’êtes pas contraint de compter les calories, de réfléchir pour associer les bons aliments entre eux ou encore à éloigner les uns des autres.

La notion de quantité est bannie du régime IG pour laisser la place à la qualité des aliments ingérés. Par conséquent, la méthode amaigrissante vous épargne la très désagréable sensation de faim en prolongeant la satiété. Et même si vous avez l’obligation de manger en quantité raisonnable, vous pouvez très bien croquer dans trois tartines beurrées le matin à l’unique condition d’avoir pris soin de choisir le bon pain.

Durant le régime, vous constaterez qu’il est parfaitement possible de se régaler avec des recettes à IG bas toutes plus délicieuses et gourmandes les unes que les autres. En vous nourrissant malin et sain, en prenant en considération la valeur IG de vos plats, vous ne vous privez pas, vous stabilisez votre poids durablement, et surtout, vous vous allégez sans aucune frustration. Une fois terminé, le régime IG ne vous abandonne pas à vos anciens choix alimentaires et culinaires.

Le corps est programmé pour consommer des glucides à index glycémique bas. Le régime IG vous explique pourquoi, vous dit où les trouver et comment les incorporer à votre alimentation quotidienne. Dès les premiers jours, vous donnez à votre corps les clés de la minceur, de la forme et de la santé. Vous apprenez à considérer votre assiette avec une vision plus affinée que le simple nombre de calories étant donné que toutes les calories ne se valent pas.

Vous reconnaissez les aliments qui seront brûlés par l’organisme, et ceux qui atterriront direct sur vos hanches, vos fesses et vos cuisses. Vous savez comment rééquilibrer les repas avec des aliments sains de bonne densité nutritionnelle. Légumes, fruits, légumes secs, aliments céréaliers non raffinés, fruits secs, oléagineux, bonnes huiles, le régime IG vous donne un modèle dont il faudrait s’inspirer à vie pour protéger votre santé et garder votre poids de forme sans jamais être victime de l’effet yoyo.

L’activité physique fait partie du programme minceur, ce qui correspond aux recommandations de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail pour perdre du poids et se stabiliser. Les sportifs peuvent se dépenser autant qu’ils le désirent sans ressentir une perte d’énergie. Avec cette méthode amaigrissante, les réserves de graisses diminuent entre 200 et 300 g par semaine sans refaire surface, tandis que la masse musculaire est préservée.

Les résultats sont au rendez-vous, preuves à l’appui. Votre silhouette s’affine à vue d’œil alors que l’aiguille de la balance ne descend pas forcément à une vitesse fulgurante, ce qui ne peut qu’être bénéfique pour la santé. Contrairement à d’autres régimes, l’efficacité du programme IG a été mesurée par des études scientifiques rigoureuses qui démontrent son intérêt préventif du diabète et des maladies cardiovasculaires. C’est pour toutes ces raisons que les chercheurs le conseillent, même si vous n’avez pas de kilos à perdre, et le recommandent pour toute la famille, enfants compris !

Les quelques points négatifs du régime IG

La phase d’attaque s’avère être très stricte. N’essayez pas de la suivre au-delà des sept jours préconisés auquel cas vous soumettrez votre organisme à des carences nutritionnelles. Le régime IG prône la limitation des laitages car une forte proportion de lactose stimulerait la sécrétion d’insuline.

Il est toutefois important de conserver trois produits laitiers quotidiens dans votre alimentation de façon à avoir un apport suffisant en calcium. Même si les aliments à index glycémique élevé ou riches en graisses saturées ne présentent que peu d’intérêts nutritionnels, il ne faut pas les diaboliser pour ne pas finir par se ruer dessus et craquer plus que vous ne l’auriez fait en les consommant avec modération.

Menu de la phase offensive

Idées de petits déjeuners
Exemples de déjeuners et de dîners

avant apres

Découvrez notre test de ce Brûleur de graisse.

Effet Avant / Après
x