Exemple de menu équilibré sur une journée en phase de transition

Exemple de menu équilibré sur une journée en phase de transitionAu petit déjeuner :

  • des fruits frais à index glycémique bas du type pomme ou pêche saupoudrés de copeaux de noix de coco ;
  • un verre de lait de soja ou d’amande ;
  • un yaourt nature sans sucre.

En collation :

  • six noix du Brésil et une tranche de pastèque.

Au déjeuner :

  • 150 g de volaille arrosée d’un filet d’huile de colza ;
  • une assiette de courgettes ;
  • un yaourt nature avec de l’édulcorant.

En guise de goûter :

  • un verre de jus de tomate et de citron.

Au dîner :

  • une salade de tomates, mozzarella et concombre à l’ail arrosée d’huile d’olive et de vinaigre de cidre ;
  • 150 g de sandre ;
  • un yaourt nature.

Pendant toute la journée, buvez 2 litres d’eau agrémentée de jus de citron frais.

Exemple de menu d’une journée de détox

Exemple de menu d’une journée de détoxAu réveil :

  • une tasse d’infusion au citron et au gingembre. Pressez un jus de citron dans une tasse d’eau chaude. Ajoutez un peu de gingembre frais râpé. Vous pouvez remplacer le gingembre par de la cannelle ;
  • une marche active de vingt minutes ;
  • au retour, buvez une petite bouteille d’eau.

Au petit déjeuner :

  • un verre de jus de légumes verts. Prenez une botte de cresson, une branche de céleri, du sel de céleri. Sans délier la botte, tranchez les queues du cresson et ôtez les feuilles flétries. Lavez, égouttez et hachez grossièrement les feuilles. Faites de même avec le céleri. Mettez le tout dans 1,5 litre d’eau bouillante, couvrez et faites mijoter pendant 40 minutes. Laissez infuser jusqu’à refroidissement complet. Filtrez la préparation et placez-la au frais. Cette concoction se conserve pendant deux jours au réfrigérateur dans un récipient bien hermétique ;
  • une tasse de thé vert.

Au cours de la matinée :

  • une bouteille d’1,5 litre d’eau additionnée de deux citrons et d’un demi-pamplemousse pressés.

Au déjeuner :

  • une grande assiette creuse de soupe de légumes de saison ;
  • une tasse de thé vert aux fruits et au gingembre. Il vous faudra 10 à 15 g de thé vert, 2 citrons verts, 20 à 30 g de gingembre frais, 10 cl de jus de poire ou de pomme. Portez 1 litre d’eau à ébullition. Hors du feu, faites infuser le thé. Epluchez et râpez le gingembre au-dessus du thé. Laissez refroidir. Ajoutez les citrons verts pressés et le jus de poire ou de pomme. Placez au réfrigérateur.

Dans l’après-midi :

  • une tasse d’infusion au citron et au gingembre ;
  • un grand verre de jus de tomate et de citron ;
  • pratiquez vingt minutes de trampoline ;
  • faites-vous masser. Le massage favorise le drainage des toxines. Il est excellent pour le système lymphatique et le système nerveux.

Au dîner :

  • une grande assiette creuse de soupe de légumes ;
  • une tasse d’infusion de menthe ou de verveine.

Avant de vous mettre au lit :

  • prenez un bain alcalinisant en ajoutant à l’eau des sels alcalinisants et reminéralisants, ainsi que quelques gouttes d’huile essentielle de lavande pour vous relaxer ;
  • une tasse de tisane à la camomille qui favorise la détente et le sommeil.

Exemple de menu sur une journée en phase alcalinisante et au cours de l’étape reminéralisante

Exemple de menu sur une journée en phase alcalinisante et au cours de l’étape reminéralisanteAu petit déjeuner :

  • un smoothie de kiwis ;
  • une omelette aux blancs d’œufs ;
  • un bol de lait d’amande.

Au déjeuner :

  • une salade composée de haricots verts, de poireaux, d’endives avec 1 cuillère à soupe d’huile d’olive ;
  • 150 g de lentilles ;
  • du fromage blanc à 0 % de matière grasse.

Au dîner :

  • une soupe au chou ;
  • une assiette de légumes verts ;
  • 150 g de tofu ;
  • un yaourt de soja.

Durant la journée, vous veillerez à boire 2 litres d’eau additionnée de jus de citron.

Vous vous concocterez les mêmes repas pendant la phase reminéralisante, en ajoutant une tranche de pain complet avec de la confiture sans sucre ajouté au petit déjeuner, et 150 g de volaille ou de poisson au déjeuner et au dîner.

La meilleure façon de suivre le régime acide-base

La meilleure façon de suivre le régime acide-baseVous devez :

  • favoriser une alimentation naturelle car les aliments les plus acides sont les produits transformés de l’industrie agro-alimentaire ;
  • insister sur les fruits et légumes. Pour cela, consommez au minimum les 5 portions quotidiennes recommandées. Prévoyez-en systématiquement aux repas principaux pour rééquilibrer leur pH ;
  • limiter la viande et le poisson à une portion par jour ;
  • modérer le fromage. Vous devez n’en prendre qu’une fois par jour et privilégier les laitages de type yaourts aux autres repas ;
  • abuser des épices et des fines herbes, qui réduisent notablement l’indice PRAL des plats de viande ou de poisson ;
  • saler vos plats sans avoir la main lourde ;
  • écarter plusieurs fois par semaine les féculents et les céréales raffinées comme les pâtes, le riz et le pain blanc, les biscuits sucrés de votre alimentation. Ce sont des aliments qui apportent beaucoup de calories, qui sont très acidifiants pour l’organisme et qui favorisent le surpoids. Privilégiez les pommes de terre cuites à l’eau qui sont alcalinisantes, et les glucides à grains entiers tels que le boulgour, le quinoa, le riz basmati, le pain complet, les pâtes complètes ou semi-complètes al dente, les vermicelles chinois à base de soja qui sont de bons glucides ;
  • boire tout au long de la journée au moins 10 verres d’eau minérale par jour, additionnée d’un filet de jus de citron pour favoriser l’élimination des toxines. Bien s’hydrater est capital, surtout que l’eau que vous buvez peut aider à retrouver l’équilibre acide-base de votre organisme. Buvez de préférence en dehors des repas. Il faudra vous pencher sur les étiquettes pour trouver les eaux les plus alcalinisantes. Pour vous aider, sachez que les minéraux acidifiants sont le soufre, le phosphore et le chlore, tandis que les alcalinisants sont le calcium, le magnésium, le sodium, le potassium et le bicarbonate. Ainsi, les eaux recommandées sont Arvie, Quézac, Evian, Thonon ;
  • augmenter vos apports en oméga 3. De façon naturelle, vous pouvez consommer en bonnes quantités des poissons gras comme le saumon, le maquereau, les sardines, le hareng et les huiles de colza ou de noix. En complément alimentaire, prenez sans ordonnance en pharmacie 1 g d’Oméga 3 par jour soit 2 à 3 gélules en cure de 2 à 3 mois ;
  • faire baisser l’acidité de votre organisme en le supplémentant en citrates alcalins comme les carbonates, les citrates de magnésium, le calcium, le potassium, les vitamines B1. Vous en trouverez en pharmacie sans ordonnance et ferez une cure de 1 à 2 mois ;
  • réintroduire rapidement certains aliments au début de chaque phase. Vous éviterez ainsi les échecs et continuerez à mincir ;
  • avoir conscience que l’équilibre 70/30 se fait sur plusieurs repas et non un seul. Un repas riche en acides le midi équivaut alors à un repas riche en basiques le soir !

L’important n’est pas d’éviter à tout prix les aliments acidifiants et de ne manger que les autres, mais d’équilibrer vos repas, c’est-à-dire de toujours compenser l’apport d’aliments acides par des aliments bases. Il n’est nullement question de diaboliser un aliment, rien n’est interdit étant donné que c’est le déséquilibre seul qui occasionne la prise de poids. Vous êtes donc entièrement libre de manger de tout, sans vous priver de vos péchés mignons ! Vous avez craqué pour un hot dog ?

Pensez à l’accompagner de légumes et à prendre un fruit en dessert. Autre exemple, le foie de veau possède un PRAL de moins 14 et les épinards de plus 14. Un plat avec ces deux aliments permet donc d’atteindre l’équilibre acide-base escompté. En revanche, si vous prenez une entrecôte et l’accompagnez de spaghetti avec du parmesan, puis complétez votre repas par un peu de fromage et un dessert sucré, vous arrivez à un total très acidifiant.

Les bénéfices du régime acide-base

Les bénéfices du régime acide-baseLa méthode acide-base apparaît comme un programme complet, offrant un choix d’aliments varié puisque tout est permis ! Il s’agit simplement de restreindre l’apport d’aliments acides comme les viandes, les céréales et les laitages, sans pour autant les supprimer radicalement.

Ils sont aussi nécessaires au bon fonctionnement de votre organisme. Vous n’avez donc aucune frustration et il est impossible de se lasser à long terme. Le programme est relativement facile à suivre si l’on apprécie les aliments du règne végétal puisqu’il s’agit de la nourriture la plus alcalifiante. Vous n’êtes pas contraint de peser vos aliments, vous pouvez manger à volonté dès l’instant que vous composez votre assiette de 70 % d’aliments basiques pour 30 % d’acides, soit 2 tiers pour 1.

Si vous êtes un adepte des fruits, légumes, légumineuses et autres graines, vous allez véritablement apprécier maigrir avec la méthode acide-base. Pour les autres, vous allez apprendre à mieux manger en privilégiant les fruits et légumes, ce qui est excellent pour votre santé et idéal lorsque l’on souhaite perdre du poids. De par son équilibre, le régime acide-base se rapproche des recommandations de santé publique qui poussent à modérer les viandes et charcuteries, à augmenter les fruits et légumes.

Il limite ainsi les graisses et privilégie les nutriments protecteurs, fibres, sels minéraux, vitamines et polyphénols antioxydants. En plus de protéger de l’ostéoporose, il va véritablement dans le sens de la prévention des maladies cardiovasculaires, des cancers et de l’obésité. Cette méthode minceur et détox convient donc à tout le monde, même si vous n’avez pas forcément de poids à perdre puisque vous mangez équilibré et prenez de bonnes habitudes alimentaires.

En assurant un apport suffisant et régulier en protéines, mais aussi en fibres, la diète procure un réel effet de satiété, vous mettant à l’abri des compulsions alimentaires incontrôlées. A l’exception de la restauration rapide, les restaurants qui servent des mets contenant beaucoup de légumes sont nombreux. L’eau minérale et le thé vert se retrouvent également sur la carte de tous les établissements. L’amaigrissement varie selon vos habitudes alimentaires, votre âge et votre métabolisme, mais vous pouvez espérer perdre de 2 kilos à 4 kilos durant la première semaine du régime, puis environ 1 kilo par semaine jusqu’à atteindre votre poids idéal qui se stabilise sur le long terme. Le petit plus, vous retrouvez un joli teint éclatant et de l’énergie à revendre !

Avantages & Inconvénients du régime acide base

Avantages & Inconvénients du régime acide baseL’inconvénient majeur concerne les gourmands qui ont l’obligation de réduire leur consommation d’aliments acides. De plus, augmenter l’apport en végétaux, et donc en fibres, de façon trop rapide et intense peut occasionner certains inconforts intestinaux.

Ce régime peut d’autre part paraître quelque peu fastidieux pour repérer les aliments basiques et acides. En effet, calculer le nombre d’épinards et de pommes que vous allez devoir consommer pour compenser 2 carrés de chocolat devient vite de la torture mentale. Par ailleurs, la méthode acide-base ne doit pas être comprise comme un régime végétarien ou végétalien. En effet, si la viande rouge et le poisson sont acidifiants, ils apportent des nutriments essentiels tels que le fer ou les omégas 3 pour les produits de la mer.

Quelques conseils pour rétablir l’équilibre acido-basique

Pour prévenir une charge acide trop grande et ainsi espérer perdre du poids, il est fondamental de respecter la règle qui exige que vous consacriez 60 % à 65 % de votre assiette aux fruits et aux légumes, et que vous preniez en collation surtout des noix, des fruits à coque, des graines, des fruits et même des légumes.

Au petit déjeuner, misez sur les fruits aussi bien en salades qu’en jus préparé avec des fruits frais. Gardez toujours des fruits sous la main pour les petits creux et les collations. Pour obtenir le type de protéines requises, il faut consommer beaucoup de noix, de fruits à coque, de graines entières et de légumineuses.

Dans une moindre mesure, vous pouvez vous en procurer aussi dans la volaille, les œufs et le poisson. L’organisme a effectivement un besoin minimum de protéines qui lui servent à entretenir ses tissus, en particulier la masse musculaire, fabriquer des anticorps, des neurotransmetteurs, ainsi que certaines hormones.

Une viande (acide) s’associera avec des légumes verts ou de bons glucides (basique), un fromage (acide) avec de la salade (basique), un sandwich au jambon (acide) avec des crudités (basique). L’idée est véritablement de penser aux légumes avant tout. Au lieu de vous demander ce que vous allez pouvoir préparer avec votre viande, interrogez-vous plutôt sur les protéines qui accompagneront vos légumes. Cela vous permettra de faire le ratio approprié plus facilement.

Vous veillerez à augmenter vos portions de fibres de manière progressive pour ne pas irriter les intestins. Le défi, tout du moins pour certains, sera de diminuer le café, l’alcool, les biscuits apéritifs et tous les aliments raffinés, la viande rouge, les boissons gazeuses, tous très acidifiants. Il est important de limiter leur consommation au strict minimum.

D’autre part, vous éviterez les suppléments de minéraux alcalins contenant du bicarbonate de potassium, car ils nuisent à la digestion et à l’absorption des minéraux.

Selon les données actuelles, il est assez clair que le régime alimentaire occidental est bien trop acide. Le régime acide-base vous indique alors la voie à suivre pour vous en tenir autant que possible aux ingrédients naturels pour confectionner vos repas. Chacun de vos repas doit être équilibré, c’est-à-dire constitué de protéines, de glucides et de lipides. Vous devez privilégier les aliments frais et réserver les pâtisseries et autres aliments transformés aux occasions, consommez les produits laitiers avec modération.

Avant même l’application de la méthode acide-base à proprement parler, le docteur Hervé Grosgojeat vous incite vivement à jeter les produits contenant des colorants artificiels, à éliminer les jus de fruits industriels et à lire les étiquettes sur les emballages des aliments.

Ensuite, vous devez faire du sport au moins deux fois par semaine, sans négliger le renforcement musculaire. Veillez à marcher beaucoup, l’idéal étant de faire 10 000 pas par jour. Pour contrôler votre activité physique, vous pouvez vous équiper d’un podomètre. Pour la gestion du stress, il est conseillé de s’adonner à la méditation ou au yoga. En prenant soin de votre corps, vous influencez l’esprit et réciproquement. Il est en effet nécessaire d’agir sur la santé émotionnelle pour atteindre l’équilibre optimal acide-base.

Toutefois en ce qui concerne la prévention de l’ostéoporose, des études ont démontré que, hormis chez les personnes âgées, une alimentation acide n’avait pas d’impact néfaste mesurable sur la santé des os, indépendamment de l’apport total en calcium alimentaire. Vous pouvez donc parfaitement suivre la méthode acide-base sans pour autant trop réduire les aliments jugés excessivement acides pour l’organisme mais pourtant bénéfiques pour la santé comme le yaourt, les crevettes ou encore les noix.

Même si vous n’avez pas toujours le temps de cuisiner, ne vous tournez en aucun cas vers les plats préparés. Optez plutôt pour des légumes surgelés déjà découpés ou déjà cuits par exemple. Ainsi, vous ne passerez pas des heures derrière les fourneaux et vous confectionnerez un plat équilibré, garant du maintien de votre poids de forme à vie.

Autorisez-vous un bon dîner régulièrement et ne refusez pas une sortie au restaurant. Vous rattraperez les excès le lendemain sur la journée entière en faisant le plein de légumes.

L’hydratation est fondamentale pour perdre du poids et éliminer les toxines accumulées dans l’organisme. Tous les matins, vous prendrez l’habitude de boire un grand verre d’eau tiède citronnée. Un demi-citron dans un demi-litre d’eau est l’idéal pour se détoxifier.

Quoi qu’il en soit, il est fortement recommandé de consulter un professionnel de la santé avant d’entreprendre un tel programme. Les enfants et les adolescents doivent s’en abstenir, à moins d’être rigoureusement suivis par un nutritionniste. En effet, plusieurs des aliments qui sont limités par le régime acide-base sont indispensables pour leur croissance, notamment les viandes les laitages.

Menu maintient équilibre acido-basique à vie