Présentation du régime 5:2 : Avis, prix, effet …

régime 52Vous recherchez un régime rapide qui soit à la fois efficace et gratuit ?

Fraîchement arrivé de Grande-Bretagne où l’obésité est encore plus importante qu’en France, le régime 5:2, ou le two days diet, consiste à alterner deux journées de détox et cinq journées saines de plaisir.

Si le concept est séduisant au premier abord, il ne fonctionne qu’en contrôlant au minimum l’ensemble des menus.

Les origines du régime 5:2

Le régime 5:2, ou Fast diet, a été mis au point par deux chercheurs, le docteur Michelle Harvie, diététicienne, et Tony Howell, professeur d’oncologie, qui dirigent alors depuis 2006 une étude au Centre de prévention du cancer du sein à l’hôpital de Manchester au Royaume-Uni.

Le surpoids étant un facteur de risque de certains cancers, en particulier celui du sein, ils ont voulu proposer à leurs patientes un régime dissocié amaigrissant efficace et relativement facile à suivre étant donné que maintenir un poids d’équilibre est l’un des rares facteurs sur lesquels on puisse agir individuellement sur notre santé.

Pour cela, ils ont imaginé un jeûne intermittent, autrement dit une alternance entre des périodes d’alimentation normale et des périodes durant lesquelles il est impératif de réduire les apports caloriques de 75 % de l’alimentation globale hebdomadaire pour obliger l’organisme à puiser dans ses réserves. L’idée est partie du principe que nos ancêtres ne mangeaient qu’un seul repas par jour et parfois aucun selon si la chasse avait été bonne ce jour-là ou non.

Ils étaient habitués à tolérer la faim et ne s’alimentaient pas comme dans notre société moderne où l’on nous impose de prendre trois repas par jour, sans parler des grignotages pouvant survenir durant la journée. Finalement, nous mangeons beaucoup plus que ce que réclame réellement notre organisme. Bien entendu, la privation de nourriture incluant le jeûne sur une longue période est très mauvaise pour la santé.

En revanche selon les instigateurs du régime 5:2 comme le surnomment les médias anglo-saxons, de courtes périodes de jeûne fractionnées ne peuvent qu’être bénéfiques pour la santé, avec en prime une perte de poids à long terme aussi spectaculaire que dans le cadre d’un régime hypocalorique quotidien. Le régime 5:2 est présenté comme une alternative intéressante pour les personnes ayant des difficultés à se conformer à un régime conventionnel, le régime idéal qui fait maigrir facilement, sans frustrations, sans effet yoyo et avec plaisir.

Cette méthode amaigrissante est popularisée en août 2012 par le journaliste médical britannique et docteur, Michael Mosley, avec son documentaire sur la BBC Eat, Fast & Live Longer, signifiant Manger, jeûner & vivre plus longtemps, où il utilise lui-même ce procédé afin de tester s’il peut perdre du poids. Le régime a ensuite gagné du terrain dans le reste de l’Europe et aux Etats-Unis en janvier 2013 après la période des fêtes.

Le principe du régime 5:2

Le principe du régime 5:2 a été résumé dans un livre du docteur Michelle Harvie intitulé 2 jours de détox, 5 jours de plaisir. Alléger ses menus seulement 48 heures par semaine serait le sésame de la minceur. Pour maigrir rapidement, il faudrait consommer 25 % de notre besoin quotidien en calories, les deux médecins misent sur une baisse de 70 %, deux jours par semaine.

Les cinq autres jours sont inspirés du régime méditerranéen, vous pouvez manger librement sans aucune restriction. Le cycle est ensuite à renouveler indéfiniment. Comme le besoin moyen en calories d’une femme est de 2 000 calories par jour et celui d’un homme 2 400 calories, un apport calorique total de 500 et 600 calories respectivement est conseillé lors des jours de diète drastique.

Vous constaterez qu’il est beaucoup plus facile de se priver deux jours sur sept et manger ce qui vous fait plaisir les cinq autres jours, plutôt que de se restreindre au quotidien. Simultanément, un programme d’activité physique est proposé afin de favoriser la perte de graisse et de préserver la masse musculaire.

L’efficacité du régime 5:2

L’efficacité du régime 52Le régime 5:2 ou intermittent fasting est un excellent moyen de perdre du poids. La méthode minceur a été testée sur les patientes du médecin Harvie et du professeur Howel qui ont conclu à une perte de poids légèrement supérieure à un régime classique, à apport énergétique constant.

Les créateurs du régime 5:2 ont publié les premiers résultats dès 2011 dans le Journal international de l’obésité. Dans leur dernière étude, les patientes ont perdu en trois mois 6,4 kilos en moyenne contre 2,2 kilos pour celles suivant un régime classique, et jusqu’à 14,5 kilos pour certaines d’entre elles.

Dans une précédente étude, la perte moyenne de poids observée était de 7,7 kilos en six mois au lieu de 6,3 kilos dans le cadre d’un régime classique, et de 9,5 kilos au bout d’un an de régime. Après six à neuf mois à suivre la phase de stabilisation, les patientes avaient repris en moyenne 3,1 kilos tout au plus.

Néanmoins en continuant sur une période d’un mois ou même 2 à 3 semaines, les résultats seront perceptibles. Dans ce régime, l’amaigrissement est assez lent, ce qui pourrait décourager mais permet cependant de préserver au mieux la masse musculaire. Cette perte de poids est également de plus en plus faible au fil des mois.

Il s’agit d’un phénomène commun à tous les régimes, dû au fait que le besoin énergétique de l’organisme diminue avec la courbe de poids. Le régime 5:2 n’ayant fait son apparition que récemment, le recul à long terme sur l’évolution pondérale des personnes qui l’ont suivi n’est pas suffisant.

Le docteur Michelle Harvie et le professeur Tony Howel ont eux-mêmes admis qu’il faudra poursuivre les efforts dans le temps afin de ne pas voir revenir les kilos perdus tout au long du régime hypocalorique.

Les aliments à privilégier du régime 5:2

Les aliments à privilégier du régime 52Pendant deux jours consécutifs par semaine que vous êtes libre de choisir, vous vous contentez de consommer des aliments maigres riches en protéines de qualité, des graisses saines, des légumes crus ou cuits et des fruits.

Pain, féculents, mauvaises graisses et sucreries sont bannis. Michelle Harvie et Tony Howell recommandent de choisir les jours de la semaine où vous êtes le plus occupé pour ne pas trop penser à la restriction alimentaire.

Ainsi en période de diète hypocalorique stricte, vous favoriserez les protéines maigres :

  • 350 g de tofu soyeux ;
  • 250 ml de lait à 2 % de matières grasses maximum ;
  • 250 ml de boisson de soja enrichie en protéine ;
  • 120 g de cottage cheese à 1 % ou 2 % de matières grasses ;
  • 100 g de yaourt à 2 % de matières grasses maximum ;
  • 100 g de yaourt grec ;
  • 100 g de tofu ferme ;
  • 85 à 105 g de légumineuses comme des haricots rouges, des lentilles, des pois chiches, etc… ;
  • 75 g de viande cuite telle que de l’agneau, du bœuf, de la dinde, du porc, du poulet, du veau ;
  • 75 g de poissons blancs et fruits de mer cuits ;
  • Une boîte de 85 g de thon ou de saumon ;
  • 2 tranches épaisses de jambon ou de dinde équivalant à 50 g ;
  • 50 g de fromage à 20 % de matières grasses et moins ;
  • 35 g d’amandes ;
  • 30 g de fèves de soja rôties ;
  • 1 œuf ;
  • 15 g de purée d’oléagineux.

Il est inutile de vous armer de votre balance pour peser les aliments. Les calculs sont simples pour savoir ce que vous pouvez avaler les jours minceur car il suffit de respecter le nombre de portions indiquées dans l’ouvrage du docteur Harvie.

Les aliments à indice glycémique bas égal ou inférieur à 55 sont à consommer le plus souvent. Il s’agit :

  • du pain à grains entiers broyés à la meule, pain à grains lourds mélangés et pain au seigle comme le pumpernickel ;
  • des céréales complètes et du son d’avoine ;
  • des produits céréaliers tels que l’orge, le boulgour, les pâtes à la farine complète et le riz étuvé ;
  • les patates douces, les pois chiches, les haricots rouges, les fèves.

Les aliments à indice glycémique moyen oscillant entre 56 et 69 peuvent être ingérés assez souvent. Il s’agit :

  • du pain au blé entier, pain de seigle et pain pita ;
  • du gruau et du muesli ;
  • du riz basmati, riz brun et des graines, de la semoule ;
  • des pommes de terre, du maïs soufflé, de la soupe aux pois.

Vous limiterez enfin les aliments à indice glycémique élevé, c’est-à-dire dont la valeur est égale ou supérieure à 70. Il s’agit :

  • du pain blanc, des petits pains empereur, du bagel ;
  • des flocons de son, flocons de maïs, riz soufflé ;
  • du riz à grains courts ;
  • des pommes de terre au four cuites avec leur peau ;
  • des bretzels.
Articles complémentaire :   Présentation du régime Chrononutrition : Avis, prix, effet ...

Vous compléterez vos repas par des fruits pauvres en glucides qui font office d’excellents coupe-faim. Privilégiez alors une portion, soit 80 g de :

  • fraises ;
  • framboises ;
  • mûres ;
  • cerises ;
  • cassis ;
  • nectarine ;
  • abricot ;
  • clémentine ;
  • orange ;
  • pomme ;
  • pamplemousse ;
  • pêche ;
  • prunes ;
  • melon ;

Les légumes à feuilles et salades tels que les épinards, l’artichaut, le chou frisé, les endives, la courgette, la mâche sont à privilégier durant les jours de détox car ils possèdent une faible teneur en calories et rassasient durablement. Le brocoli, l’aubergine, les choux de Bruxelles, les haricots verts, les asperges, les tomates, les radis ou le fenouil sont aussi d’excellents choix. Les soupes aux légumes, les soupes miso, les salades représentent également une bonne option.

Tournez-vous vers les noix et graines lors des jours de jeûne car elles s’avèrent être très rassasiantes, tout comme les avocats et les olives riches en bonnes graisses indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Néanmoins, vous veillerez à surveiller vos portions étant donné que ces aliments sont très caloriques.

Il est préférable de cuisiner avec une poêle antiadhésive ou d’utiliser un vaporisateur d’huile afin de limiter les gras ajoutés. Néanmoins dans une journée, vous pouvez ajouter 7 cuillères à café d’une huile végétale de votre choix si vous êtes une femme et 8 cuillères à café dans le cas où vous êtes un homme afin de vous supplémenter en oméga 3, ou encore 5 cuillères à café de margarine pour les femmes et 6 cuillères à café pour les hommes.

Pensez à boire suffisamment d’eau, au moins 2 litres par jour afin de lutter contre les problèmes rénaux. Pour varier les plaisir, vous pouvez parfaitement recourir au café, au thé ou encore à la tisane sans sucre. Evitez l’alcool pendant les jours de jeûne. Ce type de boisson aurait pour effet d’augmenter substantiellement les calories de votre journée. Vous risqueriez d’atteindre votre quota sans avoir encore mangé.

Durant les deux jours de restriction, il est conseillé d’avoir un bon apport de sel pour compenser les pertes urinaires accrues et prévenir les maux de tête.

Huit astuces pour les 2 jours détox du régime 5:2

  1. Huit astuces pour les 2 jours détox du régime 52Programmez vos journées light. Le week-end ou en semaine, séparées ou d’affilée, avant les jours de congés, ou pour mieux attaquer la semaine, vous pouvez vous organiser comme vous le voulez en fonction des occasions conviviales.
  2. Bien gérer les petits creux. Vous éviterez les envies irrésistibles de friandises en mangeant de belles portions de viande ou poisson et de légumes, car les protéines et les fibres calent durant de longues heures. En cas de petit creux entre les repas, vous prévoirez des encas légers en optant pour un laitage à 0 % de matière grasse, un œuf dur, un fruit, un bol de soupe, une poignée d’amandes, des crudités, etc…
  3. Salez un peu vos plats. Pendant deux jours, vous devez saler vos plats pour éviter les maux de tête qui peuvent survenir les jours basses calories. N’hésitez pas à utiliser des cubes de bouillon dégraissé, de la sauce de soja et de la moutarde, sans oublier de boire les 2 litres de boissons recommandés.
  4. Pesez vos aliments. Cela évite de trop se rationner, ou d’abuser des aliments les plus caloriques comme les fruits secs, le pain, les féculents, les matières grasses, etc… Si vous ne possédez pas de balance, un verre doseur peut faire l’affaire.
  5. Attendez 15 minutes pour le dessert. Cette astuce donne le temps au cerveau d’être informé que l’estomac est rempli. Si vous n’avez pas consommé suffisamment de calories par rapport à vos besoins, la faim persiste. Il faut alors vous offrir le dessert. Pour être à l’écoute de vos sensations, prenez le temps de vous asseoir pour manger et éteignez la télévision ou l’ordinateur.
  6. Prenez 3 à 5 repas par jour. Le nombre de repas à faire pour maigrir n’est pas vraiment tranché scientifiquement. Trois repas suffisent si vous vous autorisez de belles proportions de protéines et de légumes qui calent durablement. Ajouter deux encas aide à éviter de grignoter. Enfin, on ne se culpabilise pas si le dîner est copieux ou tardif. Tant que le nombre de calories est limité, l’organisme déstocke !
  7. Dormez suffisamment. Il est prouvé que les personnes manquant de sommeil grossissent plus facilement. Leur organisme fabrique en effet plus de ghréline, une hormone qui ouvre l’appétit. Il s’agit alors de respecter votre besoin en sommeil de 7 à 8 heures en moyenne.
  8. Petit ou gros écart ? Ne vous découragez pas. Cela arrive à tout le monde. Il suffit d’un coup de blues ou d’une occasion festive. L’essentiel est de garder son sang-froid et de garder à l’esprit que les deux jours détox auront rapidement fait de compenser les excès. Pour vous rassurer, sachez que le poids pris artificiellement pendant les fêtes se compose d’eau et de masse survenue à cause d’excès sur une courte période. Vous éviterez de vous peser juste après et vous reprendrez vos menus habituels, surtout sans vous priver davantage.

Les cinq jours de plaisir sain du régime 5:2

Les cinq jours de plaisir sain du régime 52Les repas doivent réintégrer 1 600 à 1 800 calories par jour, pas plus. Il s’agit alors de manger équilibré sans exagérer et en prenant garde à ne pas se rattraper des deux jours de jeûne ! L’alimentation doit respecter le régime méditerranéen.

Vous misez alors sur les fruits et légumes de saison faciles à digérer et riches en nutriments, qui boostent le nettoyage de l’organisme en stimulant le foie, la vésicule biliaire, les intestins et les reins. Vos assiettes se rempliront également de céréales complètes, légumineuses, fruits à coque, huile d’olive, poissons, volailles, produits laitiers allégés.

Vous avez ainsi la certitude de ne pas manquer d’éléments nutritifs essentiels et de manger sainement. Il est recommandé de privilégier les aliments bruts que vous pouvez consommer à volonté, et de modérer les produits industriels transformés.

Les charcuteries ou viandes grasses ne doivent pas être consommées plus d’une fois par semaine.

Le pain et le riz blancs, les viennoiseries, les céréales de petit déjeuner élaborées, les chips, les biscuits sucrés ou salés, les bonbons, l’alcool, les boissons sucrées, sont fortement déconseillés car ces aliments favorisent l’accumulation des toxines dans l’organisme et freinent leur élimination.

Après des décennies à être persuadé qu’il fallait se priver pour maigrir, vous renouez enfin avec l’idée que seul un minimum de plaisir conduit à un rapport apaisé à la nourriture. Il est donc parfaitement possible voire recommandé de s’accorder au maximum trois fois par semaine 50 g du fromage de votre choix, 30 g de chocolat noir soit 6 petits carrés, un paquet individuel de chips soit 30 g, 2 à 3 biscuits, une crêpe à la confiture ou 1 à 2 boules de crème glacée. Vous avez ainsi l’assurance de garder une alimentation équilibrée.

Vous veillerez à boire au moins 1,5 litre d’eau par jour.

Stabiliser définitivement son poids après le régime 5:2

Stabiliser définitivement son poids après le régime 52Une fois que le poids de forme est atteint, le Docteur Michelle Harvie et le Professeur Tony Howel Harvie préconisent d’enchaîner une journée de régime strict par semaine ou deux jours de semi-jeûne tous les quinze jours, et de manger méditerranéen les six autres jours de la semaine.

L’activité physique doit être maintenue à raison de 5 heures par semaine d’exercice modéré ou de 2h30 d’exercice intense. L’accent est mis sur le fait que la perte de poids réduit le besoin énergétique de l’organisme. Il est possible de manger plus librement lors de certaines occasions, à condition de compenser en mangeant moins les jours suivants.

Comme dans tout régime, il est également recommandé de surveiller régulièrement votre poids, de veiller à manger à satiété sans chercher à augmenter les portions. Plaisante et agréable à appliquer, cette méthode se transforme en une hygiène de vie au long cours.

Programme d’activité physique en complément du régime 5:2

Programme d’activité physique en complément du régime 52Bouger permet d’accélérer la fonte des kilos, de se muscler, de booster l’élimination des toxines, de réguler l’appétit, de renforcer les bénéfices pour la santé du régime 5:2, d’améliorer l’humeur et le dynamisme. La règle s’applique encore plus en phase détox.

Articles complémentaire :   Présentation du régime PSMF : Avis, prix, effet ...

Durant les premiers mois, l’objectif est de pratiquer 2h30 par semaine d’exercice modéré, marche rapide, vélo, natation ou 1h15 d’exercice intense, de type musculation. Pour que le programme sportif ait vraiment un impact sur la perte de poids, il faudra doubler ces durées au bout de quelques mois.

Les personnes sédentaires, en particulier si elles souffrent d’une maladie cardiaque, de troubles de l’équilibre ou de douleurs articulaires, doivent impérativement consulter leur médecin avant d’entamer une activité physique soutenue.

Les règles d’or d’un jeûne intermittent réussi

  1. Connaître son poids et son Indice de Masse Corporelle avant de débuter et le noter chaque jour ;
  2. Trouver un partenaire de jeûne pour garder la motivation jusqu’à la fin des deux jours de détox ;
  3. Préparer à l’avance ce qui sera consommé le jour de jeûne ;
  4. Bien lire les étiquettes nutritionnelles figurant sur l’emballage ;
  5. Prendre le temps de manger en mastiquant bien la nourriture ;
  6. Rester occupé ;
  7. Essayer le jeûne de 14 h au surlendemain 14 h ;
  8. Ne pas avoir peur de penser à des aliments que vous aimez ;
  9. Bien s’hydrater tout au long de la journée ;
  10. Ne pas s’attendre à perdre du poids tous les jours ;
  11. Ne pas jeûner les jours où le moral n’est pas bon ;
  12. Se féliciter.

Lorsque le poids idéal est atteint, il est conseillé de jeûner seulement une journée par semaine pour profiter des bienfaits de la méthode minceur sans subir un trop grand déséquilibre alimentaire.

Avantages et inconvénients du régime 5:2

Avantages et inconvénients du régime 52Ne comptabilisant que deux journées strictes par semaine, le régime 5:2 est loin d’être draconien. Le fait d’alterner des périodes dites raisonnables et d’autres plus permissives permet de mieux appréhender la sensation de faim et donc de maîtriser son comportement alimentaire.

Un bon point pour ceux et celles qui ont tendance à se jeter sur la nourriture à la moindre contrariété. Par conséquent, une reprise de poids rapide est moins probable. Le jeûne intermittent permet de prendre des repas rassasiants en intégrant au moins une source de protéine et des fibres.

Des aliments bons pour la santé

Les aliments conseillés que sont les fruits et légumes frais et secs, produits céréaliers complets riches en fibres et en antioxydants font partie des recommandations du Programme National Nutrition Santé. Inspiré du régime méditerranéen, le régime 5:2 est aussi conçu pour prévenir les maladies cardiovasculaires, le diabète, la maladie d’Alzheimer.

En situation de semi-jeûne, l’organisme déclenche des réactions biologiques particulières. Bien mené et bien encadré, ce régime réduit les taux d’insuline, de leptine et de sucre, du cholestérol, de la tension artérielle. Le programme amaigrissant accroît la longévité en diminuant les taux de IGF-1, une hormone qui favorise le vieillissement des cellules et augmente les risques de tumeurs cancéreuses étroitement liées au surpoids.

La période de transition d’environ 3 à 6 semaines permet par ailleurs d’habituer le corps et le cerveau à un nouveau mode d’alimentation qui se veut protecteur de la santé. Bien qu’elle puisse être inconfortable et amener une certaine irritabilité lorsque l’organisme n’est pas encore tout à fait adapté à ce changement, le niveau de faim diminue rapidement pour laisser place à la bonne humeur.

Des protéines maigres

Une alimentation qui favorise des protéines maigres et des aliments à faible indice glycémique est une excellente façon démontrée scientifiquement pour perdre du poids et de la masse grasse. L’indice et la charge glycémique ont effectivement fait l’objet de plusieurs études et il a été prouvé qu’ils seraient plus rassasiants, agrandissant ainsi le taux de succès comparativement aux diètes faibles en lipides.

Le régime 5:2 propose une méthode bien plus facile à tenir qu’une restriction calorique quotidienne puisque vous ne devez alléger vos repas que deux jours par semaine, le reste du temps, vous pouvez vous concocter les repas que vous voulez. Le programme devient donc attrayant, vous constatez des résultats dès la troisième semaine et vous n’avez aucunement ressenti une certaine frustration et autres fringales.

Vous en tirez nécessairement un regain d’énergie. Même des personnes rencontrant de réelles difficultés pour maigrir ou qui ont suivi de multiples régimes en vain peuvent réussir à perdre facilement et durablement du poids. Le 5:2 permet de faire les deux jours de semi-jeûne quand vous le désirez.

Moins de privations

Brunch le week-end, dîners en famille, anniversaire, vous n’êtes en aucun cas contraint de vous priver, vous vous adaptez en réservant les jours détox pour plus tard. Vous pouvez ainsi passer des instants conviviaux en compagnie de votre entourage sans vous soucier des conséquences sur votre silhouette.

Et ce d’autant plus que quinze jours de pause en vacances ne ruinent pas les efforts précédents. D’autre part, le régime 5:2 réconcilie avec la nourriture en renouant avec les sensations alimentaires, faim comprise. Inconsciemment, vous mangez un peu moins les autres jours de la semaine et vous retrouvez le plaisir de savourer sans vous goinfrer.

Enfin, la méthode incite à pratiquer une activité physique régulière adaptée à la condition physique de chacun, dans l’optique de garder une habitude saine à vie. Le sport est en effet primordial dans le contrôle du poids, permettant de brûler plus de calories, d’éliminer efficacement les graisses notamment au niveau de la taille, de la culotte de cheval et tous les endroits où la graisse a tendance à se nicher, mais aussi d’entretenir, voire de reprendre, la masse musculaire mise à mal par l’amaigrissement. Bien plus qu’un régime, il s’agit d’une véritable discipline de vie.

Les inconvénients du régime 5:2

Les journées strictes s’avèrent être très déséquilibrées. Elles sont bien trop riches en protéines si vous consommez le maximum préconisé en portions d’aliments protéiques. Ne fournissant quasiment pas de glucides, elles peuvent occasionner une sensation de faiblesse, voire une migraine et des étourdissements.

Suivre cette diète hypocalorique pendant deux jours d’affilé ou, dans une moindre mesure, non consécutifs, peut entraîner de la constipation et de la déshydratation si vous ne veillez pas à boire suffisamment d’eau, des calculs biliaires, de l’anémie ou encore des crises d’hypoglycémie. En cas de trouble, consultez sans plus attendre votre médecin.

De toute façon, les deux jours de détox ne présentent guère d’intérêt pour des personnes qui n’ont jamais fait de régime et ne devraient pas rencontrer trop de difficultés à perdre du poids. Contrairement à ce qu’il y paraît, les menus des cinq jours plaisir sont en réalité très contrôlés. Les deux journées strictes ne suffisent pas à maigrir si vous mangez n’importe quoi les cinq jours suivants.

Les conseils pour rester motivé et en pleine forme

Les jours de jeûne peuvent occasionner une certaine gêne sociale. Choisissez idéalement les deux jours de jeûne lorsque vous n’avez aucune activité de prévue. Dans le cas contraire, le temps que vous consacrez habituellement pour manger sera substitué à une activité physique modérée afin de ne pas épuiser l’organisme.

Des études ont démontré que le jeûne intermittent affecte peu les performances sportives chez des athlètes. Vous pouvez donc pratiquer le sport qui vous plaît à condition toutefois de ne pas être à jeun. En effet, bouger le ventre vide peut augmenter le risque de blessure, encourager la perte de masse musculaire en plus de ne pas faire un entraînement optimal à cause du possible manque d’énergie.

A l’arrêt du régime, vous garderez la structure des jours sans restriction, équilibrée et adaptée à une vie active. Vous réserverez les nourritures riches aux sorties et, en cas d’excès, vous pourrez compenser avec un jour détox. Essayez dans la mesure du possible de garder une alimentation équilibrée les jours de jeûne en variant vos repas et ayant la main lourde sur les légumes.

En outre, le régime 5:2 ne doit pas être administré à des enfants, des adolescents et des femmes enceintes ou allaitantes, et il est déconseillé aux personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire, de dépression ou de maladie rénale en raison de l’apport élevé en protéines lors des deux journées strictes. Au final, le régime 5:2 est plutôt destiné aux personnes rencontrant des difficultés à maigrir. Si l’on s’en tient aux journées plaisir, il est excellent pour la santé, comme un régime méditerranéen classique.

Menus types période de jeûne

Exemple menu