Les quelques points faibles du régime Cohen

Une perte de poids qui n’est pas toujours à la hauteur de vos espérances

Aucune étude scientifique n’a été réalisée sur le régime Cohen. Il est largement démontré que la perte de poids exige un bilan énergétique négatif, ce qui nécessite évidemment de réduire la quantité de calories ingérées dans la journée. Les principes de la méthode Cohen s’appuyant sur ce déficit calorique, on peut s’attendre à une perte de poids.

Cependant, ces mêmes principes doivent être perpétués à long terme pour assurer le maintien du poids perdu, ce qui exige une certaine rigueur, pour stabiliser le poids après le régime. Ainsi, les promesses de perte de poids peuvent décevoir.

Vous maigrissez effectivement à votre propre rythme et vous pouvez mettre plus de temps à maigrir que ce qui est indiqué dans le régime du docteur Cohen. Et si vous avez déjà beaucoup de régimes à votre actif qui ont été menés sans succès, il n’est pas certain que vous parveniez à perdre vos kilos en trop aussi rapidement que ce que vous espériez. D’autre part, le programme conçu par le diététicien Jean-Michel Cohen est un régime hypocalorique, et donc plutôt destiné à des individus en léger surpoids.

Si vous avez plus de 20 kilos à perdre, vous risquez de rencontrer beaucoup plus de difficultés à atteindre votre objectif et il faudra vous armer davantage de patience que les autres personnes ayant moins de poids à perdre que vous. Un régime hyper protéiné sera généralement plus efficace car les dérèglements sont aussi physiques, comme c’est par exemple le cas de la résistance à l’insuline.

Des formules impersonnelles en nombre de calories

Certes, vous êtes libre de choisir la formule qui vous convient le mieux dans le régime Cohen, mais chaque personne étant différente en termes de métabolisme, d’âge, de sexe et de niveau d’activité physique, la phase de confort pourrait, par exemple, ne pas être adaptée à un individu très actif souhaitant tout de même perdre du poids.

Cette formule à 1 400 calories demeure plutôt bien adaptée pour les femmes, mais risque de paraître un peu trop restrictive pour les hommes qui peuvent avoir tendance à ressentir rapidement la faim après la prise des repas.

Attention au type de boissons à privilégier

Le régime Cohen incite à boire beaucoup d’eau. Le café et le thé ne font pas exception et peuvent être sirotés sans réserve. Or, en prendre plus de trois tasses fournit un apport excessif en caféine. Il convient donc d’en boire avec beaucoup de modération.

Des recettes un peu longues à préparer

Certaines recettes proposées par le docteur Jean-Michel Cohen demandent un temps de préparation long, ce qui peut décourager les personnes qui n’aiment pas cuisiner ou qui manquent de temps pour rester derrière les fourneaux.

Des formules hypocaloriques trop strictes

Les régimes les plus hypocaloriques, que sont les formules express et rapide, sont beaucoup trop restrictifs pour être maintenus six semaines sans surveillance médicale. Sans aucune matière grasse, ils s’avèrent être carencés en graisses essentielles oméga 6 et oméga 3, ainsi qu’en vitamines et en minéraux.

Selon les recommandations nutritionnelles officielles, les femmes devraient consommer au moins 1 200 calories par jour tandis que les hommes devraient ingérer 1 800 calories par jour au minimum pour atteindre tous les besoins en nutriments. Le régime booster et le régime express sont donc loin de permettre d’atteindre les apports recommandés, principalement en vitamine C, E, en calcium et en magnésium.

La conséquence principale de la consommation très faible de calories est le ralentissement du métabolisme de base qui freine la perte de poids à long terme, car le corps perçoit ce faible apport énergétique comme une menace. L’organisme se met alors au ralenti afin de se protéger d’une situation de famine. De ce fait, vous risquez très certainement de vous sentir fatigué. Ces formules très faibles en calories risquent d’engendrer une reprise de poids rapide dès le retour à une alimentation moins privative.

Il est donc fondamental de ne pas suivre la formule à 900 kcals plus de six semaines d’affilé, mais aussi de limiter le suivi du régime à 600 kcals. Ce dernier doit seulement être destiné à faire une cure détox après un repas copieux ou une fois par semaine maximum pour accélérer la perte de poids.

L’importance d’une activité physique pas suffisamment soulignée

Les changements alimentaires ne sont réellement efficaces que s’ils sont associés à de l’exercice physique régulier. Or, le docteur Jean-Michel Cohen ne conseille une activité sportive qu’à la dernière page de son livre. Il est primordial de marcher tous les jours de manière active et de choisir un sport qui vous plaît pour pouvoir le pratiquer au moins trois fois par semaine avec assiduité.

Les quelques points faibles du régime Cohen
5 (100%) 1 vote

Les commentaires sont clos.