Les secrets de la combinaison alimentaire réussie du régime Shelton

  1. L’eau

Les secrets de la combinaison alimentaire réussieLe docteur Shelton insiste sur le fait qu’il faut boire beaucoup d’eau tout au long de la journée. Ayez le réflexe d’avaler un grand verre d’eau au réveil à jeun. Préférez boire de l’eau en dehors des repas et en quantité suffisante pour ne pas avoir soif à table.

Boire en mangeant dilue les sucs digestifs et rend moins efficaces les enzymes digestifs, ralentissant en conséquence la digestion. Patientez 3 heures minimum après les repas ou ne buvez plus dans la demi-heure précédant un repas.

  1. Les fruits

Les fruits, quant à eux, se consomment toujours seuls, crus et à distance des repas. Il est recommandé d’attendre 3 heures minimum après le repas précédent et une demi-heure minimum avant de passer à nouveau à table. Si vous avez faim dans la matinée, prenez plutôt un fruit et faites de même pour le goûter de l’après-midi.

Il s’agit de l’aliment idéal pour un en-cas car les fruits sont riches en sucres simples très facilement assimilés par l’organisme. Consommés en même temps qu’un repas, les fruits provoquent des désagréments, de la fatigue et de la fermentation en restant coincés avec la nourriture dans l’estomac.

Tandis qu’avalés seuls, ils ne font qu’y passer et sont donc rapidement digérés. Vous pouvez donc manger les fruits au petit déjeuner, mais sans aucun autre aliment. L’énergie dont le corps a besoin vient déjà suffisamment des repas de la veille.

Les fruits sucrés nécessitent environ 4 heures de digestion. Il s’agit :

  • des bananes ;
  • des fruits secs ;
  • des dattes fraîches ;
  • des kakis.

Les fruits semi-acides, ou mi-doux, seront digérés en 2 heures environ. Il s’agit :

  • des figues fraîches ;
  • des poires ;
  • des pêches ;
  • des pommes ;
  • du raisin frais ;
  • de la mangue ;
  • des abricots ;
  • des baies ;
  • des prunes ;
  • des cerises ;
  • des nectarines ;
  • de la papaye ;
  • des litchis.

Concernant les fruits acides, leur digestion se fait en 1 heure. Ce sont :

  • les oranges ;
  • les clémentines ;
  • les mandarines ;
  • le citron ;
  • l’ananas ;
  • les fraises ;
  • la grenade ;
  • les kiwis ;
  • les kumquats ;
  • la carambole ;
  • la rhubarbe ;
  • les framboises ;
  • les tomates.

Il est indispensable de ne manger qu’une seule sorte de fruits ou des fruits de la même catégorie. Vous pouvez éventuellement combiner des fruits sucrés avec des fruits mi-doux, des fruits semi-acides avec des fruits acides. Evitez simplement d’associer des fruits sucrés avec des fruits acides au risque de provoquer des problèmes de digestion.

Le mélange des noix avec des fruits n’est pas non plus conseillé car le gras des fruits oléagineux ralentit considérablement la digestion, les fruits frais vont fermenter et entraîner des remontées acides. Ne combinez pas non plus des fruits séchés et des oléagineux.

Les fruits quels qu’ils soient ne s’ingèrent ni avec les aliments riches en graisse, ni avec les protéines, ni avec les féculents. Si vous ressentez le besoin de terminer le repas avec une touche de sucré, optez pour un fruit cru en guise de dessert.

  1. Les pastèques et les melons

Les pastèques et les melons sont considérés comme des fruits très particuliers car ils se digèrent extrêmement rapidement, soit entre 15 et 30 minutes. C’est la raison pour laquelle ils doivent être consommés à part entière ou associés à d’autres melons, loin des repas. Ils ont la capacité de purifier l’organisme. Les jus de pastèque, avec peau et pépins, sont très drainants.

  1. Les légumes

Les légumes se digèrent généralement en deux heures et demie. Dans cette catégorie, vous trouverez :

  • les verdures : toutes les sortes de salades, les légumes feuilles, toutes les herbes aromatiques ;
  • les autres légumes : les céleris, les choux, les choux fleurs, les concombres, les endives, les asperges, les bulbes de céleri, les courges jaunes d’été, les courgettes, les poivrons, les carottes, les algues, les betteraves, les navets, les panais, les radis, les oignons, les échalotes, les aulx, les champignons ;
  • la plupart des graines germées : les lentilles, les haricots mungos ou soja vert, les haricots azukis, le fenugrec, l’alfalfa ou la luzerne, le trèfle, le brocoli, le fenouil, les pois chiches, le poireau, le persil, les jeunes pousses de tournesol et de sarrasin. Les autres haricots germés et les pois sont classés dans le groupe des glucides.

Pour que votre régime soit attrayant, n’hésitez pas à créer de la variété avec les légumes. Vous pouvez mélanger autant de légumes qui vous plaisent dans votre assiette de crudités. Les feuilles vertes sont les seuls aliments qui peuvent être combinés avec n’importe quel autre groupe d’aliments sans effets négatifs.

Vous constaterez qu’ils sont très faciles à associer au point que vous allez trouver la préparation des repas véritablement ludique. Vous pouvez bien entendu mettre des légumes et de la verdure dans votre assiette. Vous pouvez mélanger les légumes et une seule sorte de protéines ou bien les légumes et une seule sorte de glucides. Dans les smoothies verts, vous pouvez utiliser des légumes non amidonnés tels que concombres, poivrons rouges, avocats, céleri, et même des tomates.

  1. Les jus

Lors de la confection de jus, la carotte est le seul légume pouvant être mixé avec les fruits de votre choix. Elle se marie à la perfection avec des agrumes. La pomme est également le seul fruit qui peut intervenir dans un jus de légumes pour adoucir la saveur. Les fruits se combinent éventuellement avec les légumes à feuilles vertes qui ne contiennent guère d’amidons comme les épinards, les blettes, les salades, etc…

  1. Les protéines

Ensuite, les protéines exigent environ 4 heures de digestion. Après avoir consommé des protéines, il est alors primordial de laisser passer 4 heures avant de manger à nouveau. Le régime Shelton vous incite à ne consommer qu’une seule sorte de protéine par repas.

Choisissez alors de n’ingérer que des œufs, de la viande, du poisson ou des laitages pauvres en matières grasses. Dans le domaine végétal, les légumineuses, les fruits oléagineux ainsi que les graines oléagineuses sont des sources de protéines qu’il ne faut pas délaisser. Vous trouverez dans cette catégorie :

  • toutes les noix y compris la noix de coco ;
  • les graines de tournesol, de courge, de chanvre et de lin ;
  • les fèves ;
  • les pois, sauf les haricots mungos et les haricots azukis germés ;
  • les avocats ;
  • tous les grains et céréales germées ou non ;
  • les courges ;
  • les patates douces.

Vous ne devez consommer qu’une seule sorte de noix et graines oléagineuses à la fois au cours d’un même repas. Par exemple si vous décidez de croquer dans des amandes au petit déjeuner, vous ne pourrez en aucun cas ajouter des noix de cajou. Ne consommez pas d’avocat en même temps, ni de fruits.

Évitez de combiner plus d’une protéine riche en matières grasses au même repas. A titre d’exemple, vous ne pourrez pas préparer une sauce à base d’avocat, d’huile et de noix. Choisissez un seul de ces ingrédients.

Évitez d’associer des protéines ou une huile et des féculents au même repas. Les protéines ou les féculents se combinent parfaitement aux légumes et aux pousses.

  1. Les glucides, les amidons et les féculents

Les aliments amidonnés doivent être mangés seuls ou avec des verdures ou des légumes car les amidons sont digérés avec des enzymes différentes de celles qui sont utilisées pour tous les autres groupes d’aliments. Combiner des aliments amidonnés avec des fruits peut causer des fermentations et des gaz.

Évitez de consommer les graisses et les féculents si vous voulez observer des résultats rapides sur votre silhouette. Les sources de glucides ne doivent pas être multipliées dans l’assiette afin de ne pas sortir de table avec une sensation désagréable de ballonnement. Attendez deux heures pour digérer les hydrates de carbone avant de vous concocter un autre repas. La catégorie des glucides regroupe :

  • les céréales germées comme le blé, le quinoa, l’avoine, le maïs, le millet, l’orge non mondé, le sarrasin, le seigle, le riz ;
  • les légumes racines, tubercules et rhizomes comme les pommes de terre, les patates douces, le manioc, l’igname, les carottes, les panais, les crosnes, les topinambours ;
  • toutes les courges dures d’hiver, comme la courge butternut, la citrouille ou le potimarron, les châtaignes, la caroube.

Les féculents qui contiennent beaucoup d’amidon demandent environ 2 heures 30 de digestion. Ce sont :

  • tous les légumes secs ;
  • les légumineuses germées comme les pois chiches et les haricots, à l’exception des haricots azukis et haricots mungos, les lentilles, tous les pois et les artichauts qui sont considérés comme des légumes.

Dissociez votre alimentation en ne mélangeant pas les protéines et les glucides au cours du même repas afin de faciliter la digestion. Les légumineuses ne se combinent pas avec les aliments acides comme la sauce tomate ou une vinaigrette.

Les secrets de la combinaison alimentaire réussie du régime Shelton
3 (60%) 2 votes

Les commentaires sont clos.