Les plats de substitution pour les réfractaires à la viande en chrononutrition

Les plats de substitution pour les réfractaires à la viande en chrononutritionLes personnes qui n’aiment pas la viande peuvent essayer les recettes où la viande est hachée et cuisinée avec des épices et des aromates comme le chili con carne, le hachis Parmentier, les spaghettis à la bolognaise.

Le cassoulet, la choucroute et le petit salé aux lentilles correspondent eux aussi parfaitement à un excellent déjeuner, à condition bien entendu de se contenter du plat unique. Si vraiment ce n’est pas possible, vous pouvez opter pour l’une des combinaisons suivantes :

  • Poisson gras, charcuteries ou abats avec des féculents

En priorité du poisson gras tel que du saumon frais ou fumé, de la truite, du thon, des sardines à l’huile, du hareng, du maquereau, avec votre poids en grammes = votre taille en centimètres, c’est-à-dire 170 g si vous mesurez 1,70 m. Vous compléterez ensuite avec de la charcuterie ou des abats et des féculents. En raison de la charcuterie et des abats, ce menu ne doit pas être pris plus de deux fois par semaine ;

  • Fromage et poisson gras avec des féculents

D’abord du fromage avec votre poids en grammes = votre taille en centimètres – 100, soit 70 g si vous mesurez 1,70 m. Ensuite du poisson, gras de préférence, avec votre poids en grammes = votre taille en centimètres + 100, et des féculents ;

  • Œufs avec des féculents

Vous pouvez remplacer la viande par 2 à 5 œufs selon votre taille et votre activité physique. Omelette, œufs brouillés, œufs durs, œuf poché, l’œuf peut être cuisiné sous toutes ses formes. Le repas doit se poursuivre avec des féculents. Ce menu est à préparer seulement qu’une à trois fois par semaine.

 

Les plats de substitution pour les réfractaires à la viande en chrononutrition
4 (80%) 5 votes

Les commentaires sont clos.