Présentation du régime 5:2

régime 52Vous recherchez un régime rapide qui soit à la fois efficace et gratuit ? Fraîchement arrivé de Grande-Bretagne où l’obésité est encore plus importante qu’en France, le régime 5:2, ou le two days diet, consiste à alterner deux journées de détox et cinq journées saines de plaisir. Si le concept est séduisant au premier abord, il ne fonctionne qu’en contrôlant au minimum l’ensemble des menus.

Les origines du régime 5:2

Le régime 5:2, ou Fast diet, a été mis au point par deux chercheurs, le docteur Michelle Harvie, diététicienne, et Tony Howell, professeur d’oncologie, qui dirigent alors depuis 2006 une étude au Centre de prévention du cancer du sein à l’hôpital de Manchester au Royaume-Uni.

Le surpoids étant un facteur de risque de certains cancers, en particulier celui du sein, ils ont voulu proposer à leurs patientes un régime dissocié amaigrissant efficace et relativement facile à suivre étant donné que maintenir un poids d’équilibre est l’un des rares facteurs sur lesquels on puisse agir individuellement sur notre santé.

Pour cela, ils ont imaginé un jeûne intermittent, autrement dit une alternance entre des périodes d’alimentation normale et des périodes durant lesquelles il est impératif de réduire les apports caloriques de 75 % de l’alimentation globale hebdomadaire pour obliger l’organisme à puiser dans ses réserves. L’idée est partie du principe que nos ancêtres ne mangeaient qu’un seul repas par jour et parfois aucun selon si la chasse avait été bonne ce jour-là ou non.

Ils étaient habitués à tolérer la faim et ne s’alimentaient pas comme dans notre société moderne où l’on nous impose de prendre trois repas par jour, sans parler des grignotages pouvant survenir durant la journée. Finalement, nous mangeons beaucoup plus que ce que réclame réellement notre organisme. Bien entendu, la privation de nourriture incluant le jeûne sur une longue période est très mauvaise pour la santé.

En revanche selon les instigateurs du régime 5:2 comme le surnomment les médias anglo-saxons, de courtes périodes de jeûne fractionnées ne peuvent qu’être bénéfiques pour la santé, avec en prime une perte de poids à long terme aussi spectaculaire que dans le cadre d’un régime hypocalorique quotidien. Le régime 5:2 est présenté comme une alternative intéressante pour les personnes ayant des difficultés à se conformer à un régime conventionnel, le régime idéal qui fait maigrir facilement, sans frustrations, sans effet yoyo et avec plaisir.

Cette méthode amaigrissante est popularisée en août 2012 par le journaliste médical britannique et docteur, Michael Mosley, avec son documentaire sur la BBC Eat, Fast & Live Longer, signifiant Manger, jeûner & vivre plus longtemps, où il utilise lui-même ce procédé afin de tester s’il peut perdre du poids. Le régime a ensuite gagné du terrain dans le reste de l’Europe et aux Etats-Unis en janvier 2013 après la période des fêtes.

Le principe du régime 5:2

Le principe du régime 5:2 a été résumé dans un livre du docteur Michelle Harvie intitulé 2 jours de détox, 5 jours de plaisir. Alléger ses menus seulement 48 heures par semaine serait le sésame de la minceur. Pour maigrir rapidement, il faudrait consommer 25 % de notre besoin quotidien en calories, les deux médecins misent sur une baisse de 70 %, deux jours par semaine.

Les cinq autres jours sont inspirés du régime méditerranéen, vous pouvez manger librement sans aucune restriction. Le cycle est ensuite à renouveler indéfiniment. Comme le besoin moyen en calories d’une femme est de 2 000 calories par jour et celui d’un homme 2 400 calories, un apport calorique total de 500 et 600 calories respectivement est conseillé lors des jours de diète drastique.

Vous constaterez qu’il est beaucoup plus facile de se priver deux jours sur sept et manger ce qui vous fait plaisir les cinq autres jours, plutôt que de se restreindre au quotidien. Simultanément, un programme d’activité physique est proposé afin de favoriser la perte de graisse et de préserver la masse musculaire.

Présentation du régime 5:2
4.5 (90%) 2 votes

Les commentaires sont clos.