Les différents régimes dissociés

régimes dissociésLe fondement du régime dissocié est apparu en 1911 sous l’égide du médecin américain William Hay, un docteur adepte des médecines naturelles. Il se base sur l’idée que chaque aliment consommé isolément ne fait pas grossir, même absorbé en grande quantité.

Il faut simplement éviter de mélanger les aliments entre eux lors d’un repas ou pendant une journée selon le programme choisi, car ils sont incompatibles. Il n’y a pas de limitation quantitative des rations étant donné qu’il a été constaté que la faim est vite assouvie lors d’une consommation exclusive d’un seul type de nourriture.

Ainsi, vous pouvez manger du steak à volonté ou des frites à volonté, mais pas de steak-frites. Le résultat est au rendez-vous avec l’absence de sensation de privation ou de frustration, et une perte de poids pouvant atteindre 8 kilos en un mois !

Le classement des aliments

Les aliments sont classés en trois groupes : les aliments glucidiques, lipidiques et protéiques. Les sucres lents et rapides forment les aliments glucidiques. Parmi les sucres rapides, on retrouve les aliments naturellement sucrés tels que le sucre et les fruits, mais aussi les produits dérivés comme la confiture ou les confiseries.

Les aliments contenant des sucres lents sont constitués entre autres des pommes de terre, des légumes verts et des céréales complètes pour les produits naturels, de la farine et du pain pour les produits transformés. Les aliments ayant une composition consistante de graisse font partie des aliments lipidiques.

Il s’agit par exemple de l’huile et des produits à base de lait comme le beurre, la crème, les yaourts, les fromages, etc… Les aliments protéiques rassemblent toutes les viandes, rouges ou blanches, les poissons et les crustacés ainsi que les œufs. Vous pouvez manger à peu près de tout, à condition d’éviter certains mélanges mais aussi l’alcool, les jus de fruits, les produits sucrés, les matières grasses, la charcuterie, les boissons gazeuses, les aliments transformés.

La théorie du Docteur Hay

régimes dissociés 2Selon le Docteur Hay, le tube digestif ne peut pas à la fois procurer le niveau d’acidité nécessaire à la digestion des protéines et le niveau d’alcalinité indispensable à la digestion des glucides. Protéines et glucides ne doivent donc pas être ingérés au même moment pour pouvoir être digérés convenablement.

Lorsque ces deux familles d’aliments sont consommées au cours du même repas, la digestion est perturbée, les glucides ne sont que partiellement digérés et une partie reste dans les intestins, provoquant une fermentation et des gaz intestinaux. Du fait de cette digestion imparfaite, l’organisme stocke plus facilement les graisses au lieu de les brûler, engendrant dès lors une prise de poids.

De plus, l’accumulation de ces résidus acides altère la réserve alcaline du corps et conduit à une auto-intoxication responsable d’un certain nombre de maladies, d’où l’importance de consommer en grande quantité les aliments alcalins, c’est-à-dire ceux dont la digestion augmente l’alcalinité de l’organisme.

Il s’agit notamment des légumes et des fruits, en ayant une préférence pour les agrumes et en évitant la banane, la poire jaune et le raisin. Les aliments riches en glucides ou en protéines sont quant à eux acides. En dissociant la consommation des aliments, on favorise ainsi une bonne digestion et on maigrit facilement.

Le Docteur Hay a conçu son régime selon six grandes règles :

  • les glucides ne doivent pas être consommés en même temps que les protéines et les fruits acides ;
  • les légumes, la salade et les fruits, bien combinés, doivent représenter l’apport énergétique principal ;
  • seules les céréales complètes et les produits non raffinés doivent être utilisés. Tous les aliments raffinés sont à exclure ;
  • les repas glucidiques et les repas protéinés doivent être espacés de quatre heures pour favoriser une bonne digestion ;
  • le lait ne doit pas être mélangé aux autres aliments et sa consommation doit être la plus limitée possible ;
  • il ne faut pas mélanger les aliments acides et alcalins au cours d’un même repas.

L’organisation d’un régime dissocié

régimes dissociés 1L’organisation d’un régime dissocié peut se faire sur une base journalière ou hebdomadaire. Pour une application journalière, chaque repas est composé d’une seule famille d’aliments. A titre d’exemple, le petit déjeuner peut se composer uniquement de fruits, le déjeuner de poisson et le dîner de légumes en fonction de vos goûts.

Si le régime est hebdomadaire, vous vous nourrissez alors d’un seul aliment par jour et non par repas, par exemple des œufs du matin au soir à volonté. Un régime dissocié est donc extrêmement simple à suivre et permet de se régaler de viandes, poissons, légumes, fruits, laitages, œufs, céréales sans restriction, ce qui évite à coup sûr les petits creux. Évidemment selon l’aliment choisi, vous serez plus ou moins rassasié rapidement. Les fruits, par leurs fibres, et les protéines permettent d’atteindre plus rapidement le seuil de satiété.

La règle basique du Docteur William Hay relative à la séparation des types d’aliments a été reprise par les régimes Antoine, Shelton, 5 :2, Montignac. Maigrir sans se priver des aliments que l’on aime et être rassasié après chaque repas tout en perdant du poids rapidement ne peuvent être que des réelles sources de motivation pour suivre un régime minceur. Il suffit de bien organiser ses menus et d’éviter les mauvaises combinaisons d’aliments pour réussir à perdre vos kilos superflus, que vous optiez pour le régime Chrononutrition, IG ou autres régimes dissociés.

Le programme

Le programme s’applique sur une période courte afin d’éviter les carences au niveau de l’organisme. En effet, se priver trop longtemps de viande apporte forcément des risques d’anémie, de fatigue chronique, de déprime voire de problèmes cardiovasculaires.

Si en revanche vous ne mangez pas assez de céréales et de féculents, vous manquerez de vitamines B, vous perdrez alors vos cheveux, vous ressentirez une grande fatigue voire serez confronté à des troubles neurologiques. Et enfin, si vous ne consommez pas assez de produits laitiers, vous aurez des problèmes digestifs voire osseux à plus ou moins long terme. La phase d’attaque dure ainsi de deux semaines à trois mois maximum selon le régime dissocié choisi, et se veut très restrictive.

Une fois votre poids de forme atteint, elle est suivie par une phase de stabilisation, où vous devez réintroduire progressivement d’autres aliments pour ne pas reprendre brusquement des kilos. Si le surpoids est assez conséquent, il est possible de recommencer la méthode de votre choix en veillant à faire une pause précédée par la stabilisation pour reposer votre organisme. Un régime dissocié convient mieux dans le cadre d’une perte de poids rapide et de courte durée, comme cela peut être le cas avant une cérémonie, l’été ou une soirée importante.

Les différents régimes dissociés
5 (100%) 1 vote

Les commentaires sont clos.