Le mode d’emploi du régime slim data

Les grandes lignes

Le mode d’emploi du régime slim dataPas de pesée, mais des unités.

Une unité alimentaire peut être :

  • un aliment nature comme une carotte, une pomme, un yaourt, un steak. Il est défini par son slim data, c’est-à-dire sa couleur vert, orange, rouge ou violet ;
  • un aliment assaisonné tel que de la salade accompagnée d’une sauce vinaigrette, des épinards à la crème. Il faut alors calculer l’impact de l’assaisonnement sur celui de l’aliment. Un assaisonnement raisonnable fait peu fluctuer l’indice d’origine ;
  • un plat plus élaboré comme des spaghettis bolognaise. Les éléments qui entrent en jeu sont bien plus nombreux. Le calcul du slim data global d’un plat cuisiné peut s’avérer être quelque peu complexe. Tout va dépendre de la quantité de matières grasses, du mode de cuisson et du temps de la cuisson, de la façon dont les légumes sont utilisés, autrement dit entiers ou mixés ;

Les unités alimentaires permettent ainsi d’identifier plus facilement le nombre d’aliments nature, assaisonnés ou cuisinés, pouvant être associés à chaque étape.

Des repas variés.

Dans le cadre du régime slim data, chaque repas est composé de trois unités alimentaires et doit comprendre impérativement au moins une source de protéines pour les muscles ;

Des choix guidés par les couleurs.

L’intérêt d’un aliment ou d’un plat se mesure à son slim data. Pour plus de simplicité, les slim data sont regroupés par couleurs en fonction de leur valeur énergétique ;

Aucun aliment interdit.

Il est très important de souligner qu’avec cette méthode, rien n’est interdit. C’est ce qui permet de rester au régime aussi longtemps que nécessaire pour retrouver son juste poids !

Un mode de calcul simple.

Il est à noter que le slim data d’un repas se calcule en faisant la moyenne des indices slim data des aliments qui le constituent. Il faut donc associer au cours d’un même repas les aliments de manière à faire baisser le slim data global du repas complet.

Le déroulement de la cure slim data

Le régime slim data en lui-même se procède en trois étapes :

La première étape : rééducation des organes-minceur.

La méthode minceur de slim data démarre avec une phase qui s’étend sur trois semaines avec pour principal objectif de déclencher une perte de poids rapide mais aussi et surtout de retrouver un équilibre des différents centres de contrôle. Chaque repas doit avoir un slim data compris entre 40 et 45.

Votre assiette doit se composer soit de trois unités alimentaires appartenant à la zone verte dont obligatoirement une protéine, soit deux de la zone verte avec un aliment de la zone orange. Durant cette première phase, les aliments de la zone rouge sont formellement proscrits. La perte de poids est d’environ 3 à 5 kilos pendant ces trois premières semaines.

La deuxième étape : reconnexion du centre de la satiété.

La deuxième étape dure également trois semaines et permet d’accentuer la perte de poids pour espérer perdre de 2 à 3 kilos supplémentaires. Le slim data de chaque repas est toujours de 40 à 45. Pour chaque repas, vous devez cette fois-ci piocher un ingrédient appartenant à la catégorie de la zone verte et deux ingrédients dans la zone orange.

Mais vous pouvez également continuer l’association des unités alimentaires comme dans la première phase. Plus souple que la première étape, cette phase autorise même que vous intégriez à chaque repas un aliment de la zone verte ainsi qu’un aliment de l’orange et un autre de la zone rouge pour davantage de plaisir.

Ceci est possible deux fois par semaine et de manière non consécutive, mais vous n’y êtes en rien obligé. Une unité alimentaire doit obligatoirement contenir une source de protéines.

La troisième étape : réveil de la mémoire minceur.

Il s’agit d’une étape de stabilisation. Elle correspond à une bonne hygiène alimentaire qu’il faut respecter tant que le poids souhaité n’est pas atteint. Et même, cette phase peut être adoptée à vie afin de conserver votre poids santé et ne plus regrossir. Chaque repas doit avoir un slim data se situant entre 50 et 55.

Une grande liberté règne dans la composition des repas, tous les aliments peuvent être associés. Vous devez reprendre les compositions de la première ou de la deuxième étape et deux fois par semaine, vous êtes libre d’associer un aliment de la zone verte avec deux aliments de la zone rouge sur deux jours non consécutifs.

Vous pouvez vous accorder une à deux fois par mois des aliments faisant partie de la zone violette. Il est simplement interdit de cumuler trois aliments de la zone rouge au cours d’un même repas, à l’exception d’une fois par mois. Vous ne devez pas non plus associer deux aliments de la zone orange avec un aliment de la zone rouge sur un même repas.

Dans l’idéal, la zone verte doit au moins figurer à tous les repas. Cette phase de stabilisation s’avère être plus facile à suivre sur la durée et représente alors une nouvelle hygiène de vie qui vous permettra de garder définitivement votre poids de forme.

Le mode d’emploi du régime slim data
4 (80%) 2 votes

Les commentaires sont clos.