Les règles d’or du régime paléo

Les règles d’or du régime paléoN’hésitez pas à suivre ces grandes règles pour vous rapprocher au mieux de l’alimentation convenant à nos gènes, tout en gardant une vie sociale normale :

  • Privilégiez au maximum la consommation de viandes maigres, de poissons, de fruits de mer et d’œufs. Ils doivent être généreusement accompagnés de légumes pauvres en amidon comme le chou-fleur, le brocoli, les haricots verts, la courgette, ou de fruits eux aussi pauvres en amidon. La banane est donc à éviter ;
  • Évitez au maximum la consommation d’aliments salés, de légumineuses, de produits laitiers, de produits sucrés et de tous les aliments transformés ;
  • Excluez les céréales et leurs dérivés, à l’exception du riz et du sarrasin ;
  • Consommez une majorité de produits crus, viandes, poissons et œufs compris. Les hommes préhistoriques mangeaient effectivement plutôt cru que cuit et passaient brièvement sur le feu les viandes et les poissons ;
  • Préférez chaque fois que possible les produits issus de l’agriculture biologique ;
  • Utilisez des huiles végétales vierges, obtenues par première pression à froid ;
  • Pratiquez beaucoup de sport. Pour chasser et glaner des plantes comestibles, nos ancêtres lointains parcouraient environ 20 kilomètres tous les jours. Mais il est inutile d’aller aussi loin pour se souvenir que même nos grands-parents étaient physiquement bien plus actifs que nous. En effet, l’inactivité physique est le grand problème de santé de notre siècle. La conséquence directe en est la multiplication des maladies qui n’existaient pas à l’âge de pierre. Parmi les adeptes du paléo, on trouve beaucoup de jeunes sportifs et un nombre grandissant d’athlètes professionnels ;
  • Essayez de pratiquer le jeûne intermittent, comme le faisait l’homme préhistorique entre deux périodes de chasse.
Les règles d’or du régime paléo
4.5 (90%) 2 votes

Les commentaires sont clos.