Le régime paléo en pratique

Plus de protéines

Le régime paléo en pratiqueLes études scientifiques démontrent toutes à l’unanimité que nos ancêtres consommaient plus de protéines que nous, soit environ 20 % à 35 % de protéines, dont une grand part était d’origine animale. Celle-ci était constituée de gibier maigre, éventuellement de poissons, d’œufs de divers oiseaux, d’insectes, de larves, d’escargots et de mollusques.

En revanche, ils ingurgitaient aussi entre 600 g et 1 600 g de végétaux chaque jour, notamment des fruits et des baies, des légumes sauvages mais aussi des légumes racines, des graines, des herbes, avec à peu près autant de calories provenant des végétaux que des aliments d’origine animale.

Autant de graisses, mais différentes

Les hommes préhistoriques mangeaient à peu près autant de graisses que nous, mais les graisses étaient différentes avec un apport élevé en oméga 3, et un rapport oméga 6 et oméga 3 plus de dix fois plus faible. L’alimentation de nos ancêtres contenait ainsi environ 40 % de lipides.

Moins de glucides

La diète paléo est radicalement modérée en glucides, elle n’en comprend que 20 % à 35 %. La seule source de sucre des hommes du Paléolithique était les fruits, les baies, les racines et tubercules, ainsi que du miel, unique source de saccharose restant une denrée rare. Ils ne mangeaient ni céréales, ni produits laitiers.

Ils consommaient donc moins de glucides que nous. De plus, qualitativement, ces glucides étaient meilleurs pour la santé et exempts du sucre raffiné et du lactose que nous ingérons de nos jours. En comparaison, l’alimentation nord-américaine comprend plus de 50 % à 60 % de glucides. Or, ce sont les sucres, qu’ils soient rapides ou lents, qui seraient responsables de nos maladies de civilisation. Le régime paléo est donc une diète pauvre en glucides qui, par son contenu élevé en protéines et en fibres, va procurer rapidement une sensation de satiété.

De ces constats, les chercheurs ont fait émerger le régime paléo, respectant l’alimentation ancestrale mais adaptée au monde d’aujourd’hui. En effet, cette alimentation moderne recourt aux ingrédients contemporains faciles à obtenir sur les étals de nos marchés pour imiter au mieux les catégories d’aliments que chaque personne mangeait il y a plus de 500 générations humaines.

 

Le régime paléo en pratique
5 (100%) 1 vote

Les commentaires sont clos.