Les aliments vedettes du régime Okinawa

La goya.

Les aliments vedettes du régime OkinawaCette sorte de concombre amer est le symbole de la gastronomie de l’île. Ce légume intègre la confection du plat local appelé chanpuru qui mélange du tofu, des légumes de saison et de la goya.

Le heshima.

Plus connu sous le nom de courge-torchon, il s’emploie dans les marinades. Les fruits mûrs peuvent servir d’éponges. Il est riche en vitamines C et A.

L’imo.

Il s’agit de la patate douce. Elle est tellement prisée que les Okinawaïens emploient l’expression As-tu assez d’imo ?, pour dire Comment vas-tu ? L’imo est riche en flavonoïdes.

Le curcuma.

Il est quasi inconnu au Japon, mais à Okinawa, il est employé dans tous les plats, y compris dans le thé. Le curcuma est utilisé depuis très longtemps comme anti-inflammatoire par la médecine ayurvédique indienne. On le considère aujourd’hui comme protecteur du cancer colorectal.

Le kombu.

Cette algue sert principalement à préparer du bouillon, nommé dashi. Le kombu est riche en acide glutamique qui augmente la digestibilité des aliments et attendrit leurs fibres. Le kombu accompagne avantageusement les légumineuses dont il abrège le temps de cuisson. Il est particulièrement riche en calcium, en fer, en potassium et en iode.

L’enoki et le shiitaké.

Ces deux champignons sont les plus consommés à Okinawa. Riches en fer plus assimilable que celui des autres végétaux, l’enoki et le shitaké sont réputés pour stimuler le système immunitaire. Ils sont à peine cuits, sinon ils deviennent fibreux et durs.

Le fruit du ginkgo.

Ce fruit sert à concocter des infusions de feuilles. Il est riche en vitamines B et en potassium.

Les aliments vedettes du régime Okinawa
5 (100%) 1 vote

Les commentaires sont clos.