Les glucides, des molécules indispensables à l’organisme

Le régime Razzoli supprime littéralement tous les sucres. Or, il ne faut pas oublier que les glucides sont des molécules présentes dans presque tous les aliments et tout être vivant. Celles-ci ont une importance considérable pour l’organisme puisqu’elles constituent un véritable carburant.

C’est seulement lorsqu’elles sont ingérées en trop grande quantité qu’elles deviennent néfastes à la santé. Les aliments contenant des glucides ont longtemps été diabolisés. Les glucides se retrouvent dans tous les ingrédients sucrés, mais aussi en grande majorité dans le pain, les pâtes, les céréales.

Les glucides ont la mauvaise réputation de faire prendre du poids mais ont aussi différents rôles dans chaque organisme vivant. Ces rôles sont entre autres de protéger le système immunitaire, de favoriser la fertilisation, la pathogenèse, la coagulation sanguine ainsi que le développement de l’humain. Les glucides sont comme l’essence dans une voiture aidant le corps humain à fonctionner tout le long de la journée.

Des composants énergétiques utiles au quotidien

Sur le point de vue scientifique, les glucides sont des composants organiques contenant du saccharose. Des chercheurs ont découvert que les glucides sont des composants que le corps humain utilise pour fabriquer du glucose.

L’amylase, une enzyme présente dans le corps, casse les éléments des glucides pour produire du glucose qui procure l’énergie requise pour le fonctionnement du corps humain. Le glucose peut soit être utilisé par le corps tout de suite, comme c’est le cas pour les diabétiques et les coureurs de fond, ou alors être conservé pour une utilisation ultérieure.

La distinction entre les glucides simples et les glucides complexes

Le régime Razzoli ne fait pas la distinction entre les sucres simples et les sucres complexes. Pourtant, les sucres simples sont digérés et absorbés par l’organisme très rapidement et se retrouvent le plus souvent dans les fruits, les légumes et le lait. Tandis que les sucres complexes incluent l’amidon et les fibres.

Ceux-ci doivent d’abord être digérés avant que le corps puisse s’en servir pour produire de l’énergie. Les aliments contenant un fort taux de sucres complexes sont le pain au blé dur, les pommes de terre, le maïs, les céréales complètes, les fruits et le riz brun.

Les aliments contenant ces sucres lents aident à fournir l’énergie nécessaire pour faire fonctionner le corps pendant de longues heures tout en limitant les portions, et ainsi donner un sentiment de satiété. Il paraît alors particulièrement regrettable que le nutritionniste Razzoli n’ait pas fait pris la peine de différencier les glucides pour vous offrir l’opportunité de consommer des glucides lents absents du programme minceur.

La réhabilitation des féculents

Longtemps montrés du doigt et bannis des régimes, les féculents sont aujourd’hui recommandés. Pommes de terre, maïs, petits pois, maïs, pois chiches, lentilles, pois cassés, haricots secs, ou encore céréales telles que le riz, le blé, l’avoine, l’orge, le quinoa, sont des aliments riches en glucides complexes. Ils ont la particularité d’être digérés plus longuement avant d’être assimilés et d’apporter une énergie diffuse à l’organisme au fur et à mesure des besoins.

Étant donné que les glucides représentent la principale source d’énergie pour nos muscles mais aussi pour notre cerveau qui consomme tout de même 100 g de glucides par jour, ils doivent occuper la moitié de nos apports alimentaires quotidiens.

Grâce à l’amidon qu’ils contiennent, un glucide qui doit être cuit pour être digéré, les féculents sont rassasiants. Le Programme National Nutrition Santé recommande de manger une portion de féculents à hauteur de 100 g à 150 g cuits à chaque repas pour garantir une alimentation équilibrée et éloigner les envies de grignotage. Par conséquent, vous ne devez pas totalement les bannir de votre assiette si vous voulez garder une ligne harmonieuse une fois que vous avez atteint votre objectif de poids.

Variez les plaisirs !

On distingue trois familles de féculents :

  • Les céréales : avoine, blé, maïs, orge, riz de préférence complet, etc… sous toutes leurs formes, farine, semoule, pâtes, galettes, pain, etc… ;
  • Les pommes de terre ;
  • Les légumes secs et légumineuses : haricots secs, fèves sèches, pois chiches, pois secs, lentilles, graine de soja, flageolets, pois cassés, etc…

Ainsi, du pain ou des flocons d’avoine au petit déjeuner associés à un fruit ou un jus de fruits fraîchement pressé, des céréales, des légumineuses ou des céréales accompagnées de légumes aux repas principaux vous permettront de vous sentir rapidement rassasié et d’éviter les fringales en cours de journée.

Abuser des légumes secs

Plus riches en protéines végétales que les autres féculents, les légumes secs constituent une excellente source de fer, d’acide folique, de vitamine B, de magnésium, de potassium, de zinc et de cuivre.

Associées aux céréales, comme par exemple des haricots rouges avec du riz ou encore des lentilles corail combinées à du boulghour, les légumineuses fournissent un repas sain et complet. Elles facilitent la satiété et leurs glucides sont absorbés très lentement par l’organisme. Il s’agit d’une bonne alternative aux protéines animales, plus difficiles à digérer et plus riches en graisses saturées !

Les alliés de votre silhouette

Les féculents tiennent leur mauvaise réputation de faire grossir, du fait des quantités ingurgitées et des matières grasses rajoutées dans l’assiette. Pâtes noyées sous des sauces riches et accompagnées de fromage râpé, frites, chips, tartines de pâte à tartiner, etc… sont autant de recettes certes savoureuses, mais qui attirent les kilos à cause de la garniture bien trop riche en graisses.

Pensez à consommer plutôt les pâtes avec un coulis de tomates fraîches ou des légumes cuisinés. Quant aux pommes de terre, cuites à la vapeur, elles ne représentent que 80 kcals pour 100 g ! Si vous êtes actif ou sportif, ne négligez surtout pas les féculents, ils seront votre meilleur atout pour éviter les coups de pompe et rester performant. Enfin, privilégiez les céréales complètes ou semi-complètes. Plus riches en fibres, elles facilitent le transit intestinal et l’élimination des toxines.

Focus sur la pomme de terre

Parfois assimilée à un légume, la pomme de terre appartient à la famille des féculents par sa richesse en amidon, un glucide complexe de très grande qualité pour l’organisme. Elle est aussi riche en vitamine B1, importante pour la transformation des glucides en énergie.

Comme pour les pâtes, son apport calorique peut varier du simple au double selon la cuisson et l’accompagnement. Par exemple, cuites à l’eau, les pommes de terre n’apportent que 80 kcals pour 100 g. On préfèrera donc les cuisiner à la vapeur, à l’eau, en salade ou au four.

L’assiette devient plus riche dès lors qu’on en fait de la purée ou un gratin. Inutile de rappeler que les frites et les chips sont plus grasses. Saviez-vous d’ailleurs que les chips, avec 568 kcals pour 100 g, étaient plus caloriques que les frites qui, elles, renferment 274 kcals pour 100 g ? Même si le régime Razzoli fait la part belle à ce type d’aliment gras, vous veillerez toutefois à ne pas en faire une habitude à vie et à en limiter votre consommation à une fois par semaine.

Fuir les féculents raffinés

La majorité des féculents que nous consommons est transformée comme c’est le cas des frites, des chips et de certaines céréales du petit déjeuner. D’autres sont raffinés, en particulier les pâtes, le riz et le pain blanc. Cette opération consiste à retirer l’enveloppe du grain de la céréale, la partie de la plante pourtant la plus riche en fibres et en minéraux.

Par la suite, le lavage, le trempage et la cuisson participent aussi à la fuite en vitamines et en nutriments de l’aliment. Tous ces ingrédients d’origine saine, qu’ils soient transformés ou raffinés, ont alors perdu une grande partie de leur valeur nutritionnelle pour devenir des sucres rapides immédiatement stockés dans les réserves adipeuses.

Si vous faites attention à votre ligne, équilibrez donc votre assiette en recourant autant que possible aux céréales complètes et en mangeant aussi des fruits et des légumes chaque jour. Vous ferez ainsi le plein de fibres qui régulent le transit intestinal et participent au maintien de votre poids de forme, de minéraux et de vitamines du groupe B.

L’importance des fibres

Les fibres sont des glucides complexes non assimilables par l’organisme. Elles comprennent par exemple :

  • les fibres dures comme la lignine (son, peau de fruits, chou…) ;
  • la pectine dans les fruits ;
  • la cellulose dans les légumes ;
  • l’hémicellulose dans les pousses de plantes ;
  • l’agar dans les algues ;
  • les lectines dans les céréales.

Les fibres ne sont pas assimilées par l’organisme et participent à la préservation d’une silhouette svelte. En effet selon leur composition, elles sont fermentées par la flore intestinale ou rejetées intactes en emportant avec elles les toxines. Les fibres solubles absorbent plusieurs fois leur volume d’eau, ce qui permet d’apporter un sentiment rapide de satiété.

Les aliments qui sont le plus proches de leur état naturel, en particulier avec leur peau, non raffinés, sont ceux qui contiennent le plus de fibres, comme les légumes, les fruits entiers, les pois, les lentilles, les céréales complètes. Ainsi, vous veillerez à ne pas diaboliser les végétaux. Bien qu’ils se voient octroyer un nombre de points conséquents dans le cadre du régime Razzoli, les fruits et surtout les légumes doivent toujours être privilégiés dans toute quête de la minceur.

 

Les glucides, des molécules indispensables à l’organisme
5 (100%) 1 vote

Les commentaires sont clos.