L’intérêt de l’éviction des glucides raffinés dans le régime Razzoli

Le régime Razzoli vous préserve des effets dévastateurs du sucre sur la santé. Trop de sucre favorise en effet de nombreuses maladies, dont l’obésité, et pille nos réserves en minéraux. Les études scientifiques ne cessent de faire le lien entre le sucre et les caries, le diabète, en passant par les troubles cardiovasculaires et l’ostéoporose, l’entretien des inflammations intestinales, jusqu’à la baisse immunitaire et le cancer.

Statistiques alarmantes de la consommation de glucides simples

La consommation mondiale de sucre est passée depuis 1950 de 8 millions à 120 millions de tonnes. Au début du 20e siècle, chaque Français consommait 1 kilo de sucre par an. Aujourd’hui, nous en avalons 35 kilos en moyenne et presque le double aux Etats-Unis !

Le sucre occupe une place privilégiée dans la plupart des foyers tout simplement parce que nous commençons dès notre plus jeune âge à consommer trop de sucre ajouté. Outre que du sucre est ajouté de façon déroutante à des plats cuisinés ou à des produits en conserves, l’industrie agroalimentaire met sur le marché de nombreux produits très sucrés.

C’est le cas du sucre en poudre, des sodas, des bonbons, des barres chocolatées, des pâtes à tartiner, des jus de fruits industriels, des céréales sucrées du petit déjeuner et bien d’autres encore qui créent un comportement addictif. En effet, l’excès de sucre entraîne une dépendance tant au niveau physique que psychique, et le sucre a été et peut être comparé à une drogue.

Ainsi, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments s’est fixé pour objectif une diminution de 25 %, soit 20 g par jour, en cinq ans, de la consommation de sucres simples ajoutés. Néanmoins, il ne s’agit pas de remettre en cause les apports nutritionnels conseillés car les glucides totaux doivent toujours représenter 50 % à 55 % des apports énergétiques, mais d’augmenter les apports en glucides complexes que sont le pain, les féculents, les pommes de terre, les céréales et autres féculents, et de diminuer les glucides simples ajoutés.

Les effets néfastes sur la santé d’une absorption de sucre en excès

L’objectif du régime Razzoli, tout comme l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments, est de lutter contre le surpoids et l’obésité. 19 % des enfants et des adolescents sont en surpoids et risquent de devenir diabétiques, cardiaques, hypertendus et de souffrir d’un excès de cholestérol.

Le raffinage prive purement et simplement le sucre blanc de ses vitamines et de ses minéraux d’origine. Ces sucres appauvrissent nos réserves en magnésium, calcium, ou chrome, un élément qui contribue, justement, à protéger du diabète. Ils favorisent les aigreurs d’estomac et les fermentations intestinales qui perturbent la flore bactérienne.

Ce faisant, et toujours dans l’intestin, ils sont responsables de la constipation, de diverses affections du colon, ou encore aggravent les mycoses, notamment le Candida albicans, cause de fatigues chroniques. Lorsque l’on sait qu’une bonne partie de notre immunité dépend de l’équilibre de la flore intestinale, que le sucre tend à nous carencer en cuivre qui est un oligoélément anti-infectieux et que, parallèlement, plus on absorbe de sucres, moins nos globules blancs réussissent à neutraliser les microbes, on comprend que les sucres raffinés n’ont aucun effet bénéfiques sur la santé.

D’ailleurs, de nombreuses études ont fait le lien entre le sucre et les maladies cardiovasculaires. En effet, le sucre rapide fait monter les triglycérides ainsi que le cholestérol LDL. Il peut favoriser des pathologies oculaires comme la cataracte et, par un phénomène que les scientifiques nomment glycation, liaisons anormales entre sucres et protéines, le vieillissement prématuré de tous les tissus de l’organisme. Des chercheurs y voient aussi un agent favorisant la multiplication des cellules cancéreuses du pancréas, de l’estomac, du côlon, de l’endomètre.

Les conseils pour limiter le sucre

  • Opter pour du sucre complet ou intégral, autrement dit du sucre roux qui a conservé vitamines et minéraux ;
  • Doubler vos quantités journalières de crudités, de légumes, de fibres, de céréales complètes, de fruits ;
  • Ne pas consommer de sodas ou jus de fruits du commerce pour se désaltérer. L’eau est la seule boisson indispensable à l’organisme ;
  • Marcher, bouger, faire du sport. L’exercice physique équilibre l’énergie et améliore le métabolisme ;
  • Gérer votre stress pour ne pas manger n’importe quels aliments ;
  • Dans le cas d’une fringale de sucre, tournez-vous vers les fruits secs, qui recèlent des trésors de minéraux et de vitamines, ou un peu de miel.
L’intérêt de l’éviction des glucides raffinés dans le régime Razzoli
5 (100%) 1 vote

Les commentaires sont clos.