Une méthode d’amaigrissement unique en son genre

Si notre organisme a besoin pour fonctionner de protéines pour entretenir les muscles, de glucides pour apporter de l’énergie et de lipides pour nourrir les cellules, le régime PSMF est un jeûne protéiné très faible en calories qui vous apporte entre 400 kcals et 600 kcals par jour.

Il est extrêmement limité en glucides et en lipides, mais très élevé en protéines. Il n’est pas possible de le classer avec les diètes faibles en glucides, car les régimes low carb ne limitent pas le nombre de calories. Le régime modifié avec préservation protéique consiste à ingérer, au cours d’une même journée, des protéines d’une haute valeur biologique sous forme de poudre à diluer dans l’eau, c’est-à-dire des protéines complètes, et à inclure dans son alimentation un apport précis en sels minéraux, en vitamines, en fibres et parfois, en acides gras essentiels.

Afin de suivre correctement ce jeûne protéiné, vous devez vous procurer des sachets de protéines et des repas déshydratés que vous trouverez dans les cliniques d’amaigrissement, comme dans l’établissement médical du docteur Jean-Marie Marineau.

L’idée du programme minceur est ainsi de faire uniquement appel aux aliments susceptibles de réduire les tissus adipeux sans recourir à aucun coupe-faim pharmacologique, mais en conservant les apports protéiques avec une diète hypocalorique pour faire fondre la graisse sans perdre de muscle. Car rappelez-vous, le muscle brûle de la graisse.

Les règles du régime PSMF

Pour appliquer le régime Protein Sparing Modified Fast, il est indispensable que la sécrétion d’insuline soit maintenue à un bas niveau, car cette hormone favorise le stockage d’énergie sous forme de réserve adipeuse et, surtout, inhibe le phénomène de lipolyse, autrement dit la destruction par l’organisme des graisses apportées par la nourriture.

Alors pour maintenir le taux d’insuline à un niveau peu élevé, il est nécessaire de stopper la consommation de glucides, car il dépend essentiellement du taux de glycémie. A côté de cela, il est important d’accompagner le programme amincissant d’exercices physiques appropriés comme de la course à pied, du vélo, de la natation, au moins 30 minutes par jour.

L’énergie ainsi dépensée réduit encore davantage la masse adipeuse. En quatre semaines de diète suivie rigoureusement, vous pouvez déjà espérer perdre jusqu’à 6 kilos, une perte de poids non négligeable mais qui reste raisonnable. Mais gardez tout de même à l’esprit que vous perdrez forcément un peu de masse musculaire. Le régime PSMF prévoit une alimentation aussi variée que possible, assurant l’apport des minéraux et des oligoéléments indispensables à l’organisme.

Il ne peut s’appliquer qu’à des sujets sains, sans problème endocrinien, hépatique ou cardiaque. L’hypertension, en revanche, ne constitue pas une contre-indication. En premier lieu, avant de commencer le régime PSMF, il convient de rencontrer votre médecin qui fixera, en fonction de votre poids, de votre sexe, de votre taille et de votre état de santé l’apport en protéines, en potassium, les suppléments vitaminiques nécessaires, et prescrira éventuellement des comprimés sans sucre.

Une méthode d’amaigrissement unique en son genre
4 (80%) 2 votes

Les commentaires sont clos.