Les étapes du jeûne

Le corps a la capacité de s’adapter à la pénurie de nourriture pendant une quarantaine de jours, en puisant dans ses réserves énergétiques. Pendant les premières quatre à six heures, il utilise le glucose et les nutriments ingérés, processus normal d’adaptation à la prise discontinue de nourriture. Puis survient l’étape de la glycogenèse. Le corps puise dans ses réserves de glycogène dans le foie, afin de libérer rapidement du glucose.

Environ seize heures après le dernier repas, le glycogène hépatique est épuisé. L’organisme commence alors à chercher des ressources dans sa graisse, soit les triglycérides. Au bout de deux à trois jours, sa production de corps cétoniques, autrement dit la seule source énergétique que le cerveau est capable de consommer en l’absence de glucose, s’accélère.

Lorsque les réserves lipidiques sont épuisées, le corps commence à mobiliser soit ses acides aminés musculaires, soit ses protéines, qu’il puise jusque dans la trame osseuse, pour toujours maintenir un certain niveau énergétique et un minimum de fonction cérébrale. C’est ce qu’on appelle la néoglycogenèse. Cette situation est toutefois fragile, et ne peut perdurer au-delà d’une quarantaine de jours. Quand la disponibilité en acides aminés se tarit, la survie n’est alors plus possible.

Le régime Protein Sparing Modified Fast peut néanmoins s’étirer jusqu’à 4 mois sans mettre votre santé en danger car il vous autorise à consommer des légumes, qui plus est sans modération. De plus, toutes les boissons sont permises du moment qu’elles ne contiennent pas de sucre, ainsi que les soupes et potages. Les compléments alimentaires viennent d’ajouter aux repas de sorte que votre organisme ne manque de rien malgré la forte restriction en nourriture solide.

Les étapes du jeûne
5 (100%) 1 vote

Les commentaires sont clos.