Le régime PSMF en pratique

Le régime modifié avec préservation protéique est très simple à appliquer au quotidien. Vous devez :

  • Prendre des repas réguliers trois fois par jour. Dans l’idéal, le petit déjeuner sera pris à 8 heures, le déjeuner à 13 heures et le dîner à 20 heures, sans jamais essayer de sauter un repas dans l’espoir de maigrir plus vite ;
  • Supprimer les glucides sous toutes formes que ce soit, aussi bien les sucres lents avec pain, pâtes, riz et autres féculents, que les fruits, les sucreries, le chocolat et les fruits, sauf ceux contenus dans certains légumes ;
  • Consommer extrêmement peu de graisses, pas plus de 20 g d’huile et de beurre par jour ;
  • Consommer des aliments riches en protéines, comme la viande blanche ou le poisson, les œufs et les légumes afin de combler vos besoins quotidiens ;
  • Absorber un minimum journalier de 2 litres de liquide, afin de permettre à l’organisme de se débarrasser des toxines résultantes du jeûne ;
  • Suivre les indications de votre médecin qui calculera la quantité précise de protéines à consommer par jour en fonction de votre poids de forme.

Les aliments tolérés sont les suivants :

  • Les viandes : bœuf, veau, porc, cheval, poulet, dinde, lapin, agneau, aussi bien le foie que le cœur, la langue, la cervelle et ce, deux fois par semaine au plus ;
  • Le jambon cru ;
  • Tous les poissons, si possible à chair maigre ;
  • Les œufs ;
  • Les fromages maigres ;
  • Les légumes : asperges, aubergines, céleri, champignons, choux, concombres, courgettes, endives, épinards, fenouil, laitue, radis, tomates, carottes, poivrons et artichauts ;
  • Les matières grasses : margarine, beurre et huile en quantités infimes ;
  • Le sel, le poivre et la moutarde non adoucie ;
  • Les édulcorants et assimilés ;
  • Les eaux minérales ou naturelles, le thé, le café.

Votre assiette apportera les protéines indispensables à l’amaigrissement en contenant des aliments courants, comme 50 g à 100 g de viande, de poisson ou d’œufs, au mieux, seulement le blanc d’œuf. Vous pouvez remplacer la prise de protéines à partir d’aliments du quotidien par 60 g à 70 g de protéines en poudre.

Ceci s’avère être dans tous les cas impératif pendant le premier palier pour ingérer des protéines de haute valeur biologique. Pour ce qui est des légumes, ils sont consommés sans modération durant la première phase. Ensuite, vous en mangerez 200 g à chaque repas principaux avec une cuillerée d’huile d’olive.

Il est vivement conseillé de ne pas entreprendre le régime PSMF en complément d’autres traitements. Il est bon de le coupler avec un programme d’entraînement physique et de calculer la valeur exacte de cette dépense d’énergie afin d’équilibrer au mieux vos repas.

Concernant la cuisson des aliments, puisque l’apport en graisses est limité, vous devez privilégier la cuisson à l’anglaise pour les légumes et œufs, c’est-à-dire la cuisson dans une eau salée, et la cuisson à la vapeur pour les viandes et les poissons. Ou alors, vous pouvez cuire vos aliments dans très peu de graisse. Il peut donc paraître très utile d’avoir une bonne poêle antiadhésive.

Le régime PSMF en pratique
5 (100%) 1 vote

Les commentaires sont clos.