Comparateur d’assurances obsèques

L’assurance obsèques permet à la fois d’anticiper sur les frais inhérents au décès d’une personne et de protéger financièrement ses proches. Il faut savoir qu’en plus de la douleur éprouvée par la famille, un décès engendre d’importantes dépenses.

Définition

Le contrat d’assurance obsèques est ainsi souscrit du vivant de la personne. Il a pour but de prévoir les implications financières de son décès ou l’organisation de ses obsèques.

Ainsi, on peut diviser ce type de contrat en deux catégories. La première, appelée contrat en capital, permet de financer les obsèques de la personne qui le souscrit et la seconde catégorie, portant le nom de contrat en prestations, permet à la fois le financement et la planification des obsèques.

Intérêt du contrat

La souscription d’une assurance obsèques se justifie par le fait que nul ne peut prévoir la date de son décès. C’est un événement qui à coup sûr, interviendra de façon inattendue.

Or, sa survenance impliquera des dépenses financières lourdes et des démarches administratives importantes dans un période où chaque membre de la famille est en deuil.

Ainsi, la convention obsèques leur décharge du souci matériel engendré par la survenance du décès d’un proche.

Enfin, c’est également une façon de mettre en place ses dernières volontés et de s’assurer qu’elles seront respectées.

Les variétés d’assurances obsèques

Vie entière

Il existe plusieurs formules dans un contrat d’assurance obsèques.

Tout d’abord, il y a ce qu’on appelle l’assurance obsèques vie entière. Elle garantit le versement d’un capital à l’expiration d’un an, quelle que soit les sommes que l’assuré a versé et peu importe les circonstances de son décès.

L’année qui suit la conclusion du contrat correspond généralement à un délai de carence, ce qui signifie que l’assuré ne peut se voir appliquer aucune garantie durant cette période.

Par contre, le délai de carence ne joue pas lorsqu’il s’agit d’une mort accidentelle.

Bien entendu, le délai de carence peut excéder un an comme il peut ne pas être appliqué. Tout dépend de l’accord des parties. Il est certain que l’absence de délai de carence est plus avantageuse pour celui qui souscrit ce type de contrat.

En épargne

L’assurance obsèques en épargne consiste à verser un montant convenu dès le début du contrat. Le capital versé après le décès se soldera ensuite par la somme des montants versés diminués des frais et auxquels on ajoutera les produits de placement.

En capital ou en prestations

Le contrat d’assurance obsèques en capital consiste à verser un capital à un bénéficiaire désigné, à charge pour lui de s’acquitter des frais d’obsèques.

Le contrat d’obsèques en prestations quant à lui sert à régler le coût des funérailles, en y incluant son organisation. Généralement, le bénéficiaire du capital décès sera l’agence organisatrice des obsèques, suivant le montant du devis funéraire.

Ce dernier type de contrat d’assurance obsèques permet de définir et de personnaliser le rite funéraire en lui-même, laissé au choix du souscripteur tandis que sa famille sera aussi délestée de l’organisation des obsèques.

Les subtilités à connaitre

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un contrat d’assurance obsèques peut se souscrire assez tôt et ne requiert pas d’attendre un âge avancé. Cela permet de gagner sur le coût des cotisations.

Généralement, l’âge limite permettant la souscription d’une assurance obsèques est de 80 ans. Il est par contre conseillé de le faire avant ses 75 ans.

Ensuite, un contrat d’assurance obsèques peut être modifié. Il n’est pas exclu qu’avec le temps, le souscripteur veuille changer certaines modalités de son engagement ou même certains détails de ses funérailles.

Dans le cas d’un contrat d’assurance obsèques en capital, il est important d’apporter le plus de précision possible sur les frais couverts par l’assurance. En effet, le total qui en ressort est déterminant sur le montant de votre capital décès.

En raison du caractère volatile de certains frais, comme ceux que votre opérateur funéraire doit payer à des tiers, ceux-ci sont d’emblée exclus du devis funéraire.

Ces frais, qui peuvent être les droits à payer à la mairie, à l’église…, n’entreront donc pas dans le capital décès et devront tout de même être acquittés par la famille du défunt.

Quelques conseils

Avant de souscrire votre assurance obsèques, il est toujours utile de faire une comparaison. En effet, chaque compagnie d’assurances a ses options et celles-ci emportent des variations sur le coût final de la souscription.

Il est toujours utile de poser des questions sur les détails qui vous semblent obscures. C’est la meilleure façon de mettre les bonnes options dans votre contrat.

De même, gardez les traces de toutes vos cotisations afin de pouvoir suivre l’évolution de votre contrat.

Enfin, même si ce n’est pas une obligation, il est important de prévenir votre famille que vous avez souscrit un contrat d’assurance obsèques. Après tout, cette souscription est faite dans leur intérêt.

Il vous est d’ailleurs possible de prévoir plus d’un bénéficiaire au contrat.

Comparateur d’assurances obsèques
5 (100%) 1 vote

Les commentaires sont clos.